Membre de la Commission européenne - Maroš Sefcovic - Relations interinstitutionnelles et administration

Membre de la Commission européenne - Maroš Sefcovic - Relations interinstitutionnelles et administration

Membre de la Commission européenne - Maroš Sefcovic - Relations interinstitutionnelles et administration

Le vice-président Maroš Šefčovič salue les progrès réalisés par la stragégie «EUROPE 2020»

Le vice-président de la Commission européenne, Maroš Šefčovič, s'est félicité des résultats du Conseil «Affaires générales» organisé à Bruxelles, lors duquel il a représenté la Commission. Le Conseil, qui était présidé par le ministre espagnol des affaires étrangères Miguel Angel Moratinos, s'était réuni afin de préparer le sommet européen de juin, qui doit adopter la stratégie «Europe 2020». Cette stratégie doit aider l'Europe à sortir plus vite de la crise économique et à poser les fondements d'une croissance durable.

Il a fait la déclaration suivante: «Le Conseil d'aujourd'hui a montré la volonté des dirigeants européens d'adopter l'intégralité de la stratégie lors du sommet de juin. En mars, ils ont adopté les cinq grands objectifs de l'UE. Les travaux visant à les quantifier et à fixer des objectifs nationaux avancent d'un bon pas. Parallèlement à cela, Mario Monti a présenté aujourd'hui son rapport sur le marché intérieur demandé par le président Barroso.

La Commission s'appuiera sur les résultats de ce rapport pour préparer une communication sur les «chaînons manquants» du marché intérieur. Le 18 mai, nous présenterons la première initiative phare sur la stratégie numérique pour l'Europe. Suite à la fructueuse réunion avec les ministres européens des finances, qui s'est terminée très tôt ce matin, nous ferons des propositions concrètes mercredi en vue de renforcer la coordination des politiques économiques et la surveillance budgétaire.

Le Conseil «Affaires générales» a également évoqué le changement climatique, à propos duquel la Commission présentera une nouvelle communication fin mai. Celle-ci examinera les mesures à prendre pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre, ainsi que les mesures prises pour éviter les «fuites de carbone» de la part des industries grosses consommatrices d'énergie.

Je suis heureux de voir que le Conseil «Affaires générales» continue de jouer pleinement son rôle, en coordonnant les politiques de l'UE et en préparant le terrain pour les chefs d'État et de gouvernement.»

Dernière mise à jour : 23/01/2013 |  Haut de la page