Headline

Gérard Larcher to the EC

"Les Parlements nationaux ne doivent à mon avis pas regarder l'apparition du semestre européen comme une menace. Ce sont les principaux chiffres qui seront soumis à une analyse des institutions européennes, et non chaque ligne budgétaire. Il ne s'agit pas pour nous d'approuver ou non les lois de finances, mais bien de favoriser une coordination en amont des politiques économiques. Ainsi, loin de remettre en cause l'indépendance des Parlements nationaux, le semestre européen va la renforcer en leur permettant de bénéficier au moment de la discussion des budgets nationaux d'une analyse indépendante de la Commission et d'une opinion du Conseil."

Last update: 23/07/2014 |  Top