This site has been archived on (2014/07/22)
22/07/14

Chemin de navigation

Justice, droits fondamentaux, citoyenneté

Journée européenne de l’égalité salariale : l’écart de rémunération entre hommes et femmes stagne à 16,4 %

Kroll

Pour la deuxième année consécutive, la Journée de l’égalité salariale – qui marque combien de jours supplémentaires les femmes auraient besoin de travailler dans une année civile afin d’atteindre la somme gagnée par les hommes – tombe un 28 février. L'écart de rémunération entre hommes et femmes, soit l'écart moyen de rémunération horaire entre hommes et femmes pour l'ensemble de l'économie, n'a guère évolué ces dernières années, puisqu'il se situe toujours autour des 16 %.

« L'écart de rémunération entre hommes et femmes ne s'est réduit que d'une manière marginale ces dernières années. De surcroît, cette très légère tendance à la baisse tient non pas à une progression de la rémunération des femmes mais essentiellement à la crise économique, qui s'est traduite par une diminution du niveau de rémunération des hommes. », a déclaré Viviane Reding.

Il s'agit de la quatrième Journée de l'égalité salariale organisée au niveau européen, à la suite de son lancement par la Commission le 5 mars 2011. Les chiffres les plus récents montrent qu'en 2012, l'écart de rémunération entre hommes et femmes atteignait en moyenne 16,4 % dans l’Union européenne, un pourcentage similaire à celui de l’année précédente. Ils font apparaître une stagnation après la légère tendance à la baisse enregistrée ces dernières années, puisque cet écart avoisinait voire dépassait les 17 %.

Une plus grande transparence des salaires pourrait améliorer la situation des personnes victimes de discriminations salariales en leur permettant d'établir plus facilement des comparaisons avec les travailleurs de l'autre sexe.

La Commission examine actuellement les axes d'action qui pourraient être envisagés au niveau européen pour améliorer la transparence des systèmes de rémunération et, ainsi, combler l'écart de rémunération qui persiste entre les hommes et les femmes, ce qui contribuerait à promouvoir et à faciliter l'application effective du principe de l'égalité de rémunération dans la pratique. La vice-président Reding a déclaré : « Après des années d'inertie, il est temps de faire bouger les choses. La Commission européenne travaille actuellement à l'élaboration d'une initiative en ce sens, afin que nous puissions, dans un avenir proche, nous passer de la Journée de l'égalité salariale. »