Chemin de navigation

Justice, droits fondamentaux, citoyenneté

La Commission européenne appelle les États membres à mettre en œuvre leurs plans nationaux pour l’intégration des Roms

Enfants rom avec un enseignant © EU

Aujourd’hui, la Commission européenne a appelé les États membres de l’UE à mettre en oeuvre leurs stratégies nationales afin d’améliorer l’intégration économique et sociale des 10 à 12 millions de Roms en Europe.

La vice-présidente Viviane Reding a déclaré: "Que les États membres aient présenté leurs stratégies nationales d’intégration des Roms constitue une première étape positive. Maintenant, ils doivent s’assurer que ces stratégies n’existent pas seulement sur le papier. Nous avons besoin de résultats tangibles qui améliorent la vie des 10 à 12 millions de Roms en Europe. La balle est dans le camp des politiciens nationaux."

Les États membres ont élaboré des plans nationaux pour l’intégration des Roms en réponse au cadre européen des stratégies nationales d’intégration des Roms adopté le 5 avril 2011 par la Commission européenne (voir le communiqué de presse et la FAQ), qui a été aussitôt avalisé par les dirigeants de l’UE.

Le cadre européen des stratégies nationales d’intégration des Roms définit quatre domaines clés dans lesquels les États membres doivent agir: l’accès à l’éducation, à l’emploi, aux soins de santé et au logement. L’année dernière, en juin, les chefs d’État et de gouvernement des 27 États membres de l’UE se sont engagés pour la première fois à s’atteler à ces quatre domaines politiques. Un an après, ils ont mis au point des stratégies nationales qui vont dans ce sens, ce qui montre bien la forte volonté politique de relever les défis de l’intégration des Roms.

Toutefois, le rapport d’aujourd’hui indique que s’il s’agit d’une étape importante, beaucoup reste encore à faire afin de mobiliser des fonds suffisants pour l’intégration des Roms, mettre en place des mécanismes de contrôle et lutter contre la discrimination et la ségrégation.

""Les États membres doivent maintenant passer à la vitesse supérieure et intensifier leurs efforts avec des mesures plus concrètes, des objectifs explicites, l’octroi de financement et un contrôle et une évaluation solides"," a déclaré la vice-présidente Viviane Reding.