Chemin de navigation

Justice, droits fondamentaux, citoyenneté

Mon mandat

Au cours des cinq prochaines années, je serai la première commissaire européenne en charge de la justice, des droits fondamentaux et de la citoyenneté.

Il s'agit là des domaines politiques dans lesquels les citoyens attendent le plus des décideurs politiques en Europe. En plaçant les citoyens au cœur même de toutes les politiques communautaires, le nouveau traité de Lisbonne a bel et bien révolutionné le processus d'élaboration des politiques de l'Union européenne dans ces domaines. La création de ce nouveau poste arrive donc à point nommé. En tant que vice-présidente de la Commission européenne, je m'engage à œuvrer au service des citoyens européens et en faveur d'une Europe des résultats.

J'exploiterai pleinement les nouvelles possibilités offertes par le traité de Lisbonne dans le domaine de la justice, des droits fondamentaux et de la citoyenneté. Le moment est venu de réorienter nos politiques dans ce domaine et de réaliser qu'il n'est pas de liberté sans sécuritéet justice. Ma politique ne sera pas motivée par la peur mais reposera plutôt fermement sur nos valeurs communes et sur les besoins concrets de nos citoyens.

Je me suis fixée les objectifs suivants:

  • Mettre sur pied un espace réellement européen de la justice, basé sur la reconnaissance et la confiance mutuelles. Les citoyens, les consommateurs et les entreprises qui exercent leurs droits à la libre circulation doivent pouvoir compter sur ces droits et les revendiquer, aussi bien au sein des frontières nationales qu'en dehors. Les systèmes judiciaires nationaux ne devraient pas empêcher les citoyens d'accéder à la justice ou de bénéficier d'une plus grande mobilité. Je travaillerai particulièrement à l'élaboration d'un droit européen des contrats plus cohérent, à l'instauration de mesures visant à résoudre les problématiques transfrontalières au niveau du droit de la famille et au renforcement du droit pénal européen face à la délinquance transfrontalière – à la fois en termes de sanctions et de droits procéduraux.
  • Devenir la garante de la Charte des droits fondamentaux de l'UE, qui est désormais juridiquement contraignante au sein de l'Union européenne. Je veillerai à ce que la Charte constitue le point de repère pour toutes les politiques communautaires et que les États membres de l'UE la respectent lors de l'application de chaque législation européenne. J'œuvrerai à la création d'un espace européen des droits fondamentaux fort et cohérent et appliquerai une "politique de tolérance zéro" à l'égard des violations de la Charte de l'UE.
  • Montrer la voie en matière de promotion de la citoyenneté européenne. La libre circulation est un droit fondamental des citoyens européens et je m'efforcerai de renforcer ce droit et d'inciter les citoyens à en jouir réellement. Je veux mettre l'accent sur des mesures concrètes destinées à promouvoir et à protéger les droits des citoyens dans leur vie quotidienne. Une telle démarche nécessitera en particulier une meilleure protection consulaire à l'étranger, un accès amélioré aux informations sur les affaires européennes, une reconnaissance mutuelle optimisée des certificats et documents juridiques nationaux et une meilleure application des règles européennes de libre circulation dans l'ensemble des 27 pays de l'UE.
  • Être une commissaire de l'égalité des sexes engagée, en renforçant l'égalité des sexes dans toute l'Union et dans tous les domaines de la politique de l'UE. La réduction de l’écart entre les salaires, l'augmentation de la participation des femmes aux processus de décision, et la lutte contre les violences faites aux femmes seront mes priorités.

Mon travail sera résolument guidé par le principe de collégialité.

Au sein du Collège des commissaires, je jouerai un rôle actif dans l'élaboration de politiques communes pour l'Europe, tout en respectant pleinement les principes de subsidiarité et de proportionnalité.

Je me reposerai sur l'expertise des services des directions générale de la justice, de la liberté et de la sécurité; de la communication et de l'emploi.

Je respecterai le code de conduite des membres de la Commission européenne et coopérerai pleinement avec les autres institutions européennes.

Je m'engage à défendre les intérêts communs européens au quotidien et à bâtir une Europe basée sur la justice et les droits fondamentaux, où la citoyenneté européenne n'est pas une simple idée abstraite.

Pour en savoir plus sur les buts et objectifs de la commissaire Reding, lisez également ceci: