Chemin de navigation

Conseil européen des 1er et 2 mars 2012

© EU

Dans les semaines à venir, j'ai l'intention de présenter une communication sur la croissance et l'emploi pour la Grèce

updated 13 March 2012

Le président Barroso a présenté au Parlement européen le résultat du Conseil européen de printemps qui a porté sur la Grèce et sur les mesures prises pour encourager la stabilité financière et la croissance créatrice d'emplois par l'intermédiaire de la stratégie Europe 2020.

Le président Barroso a annoncé son intention de présenter dans les prochaines semaines une communication sur la croissance et l'emploi pour la Grèce afin de faire le point sur les progrès accomplis et énoncer les priorités pour l'avenir.

Il a également appelé les États membres à combler le fossé entre les déclarations du Conseil européen et les résultats des mesures dans les États membres. Il a cité la question de la fiscalité, en affirmant "Il n'y a aucune raison pour que l'adoption de la directive révisée sur la fiscalité de l'épargne et les mandats de négociation concernant les accords fiscaux avec les pays tiers soient davantage retardés."

updated 02 March 2012

"Nous entrons actuellement dans une nouvelle phase dans la gouvernance économique et nous nous engageons en faveur d'un programme de croissance."

Aujourd'hui, lors de la conférence de presse finale qui a clôturé le Conseil européen de printemps, le président Barroso s'est félicité de la signature du traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance, et a souligné qu'il pense désormais qu'avec le renforcement de cette culture de la stabilité financière, les conditions sont maintenant meilleures pour aborder d'autres questions très importantes pour l'Union.

Jeudi soir, le président a souligné: "Je pense qu'il existe un consensus sur la nécessité de combler le fossé concernant la mise en œuvre, afin que les décisions que les chefs d'État et de gouvernement prennent lors du Conseil européen se traduisent vraiment par des décisions concrètes au sein du Conseil. Cela a parfois été un problème par le passé, et je pense que ce sentiment d'élan existe à présent."

Il a poursuivi en affirmant: "mon impression sincère est que les chefs d'État et de gouvernement prennent désormais le semestre européen au sérieux. Il est important de bien comprendre qu'il n'est pas imposé par Bruxelles. La politique sera désormais reflétée dans les programmes nationaux de réforme, puis dans les recommandations par pays." Il a en outre expliqué: "Au nom de la Commission, j'ai aujourd'hui insisté en faveur des emprunts obligataires pour le financement de projets: des obligations pour la croissance, destinées à des projets d'infrastructure de l'UE".

Il a conclu en présentant brièvement l'agenda international de l'UE et en se félicitant des progrès concernant l'adhésion de la Bulgarie et de la Roumanie à l'espace Schengen et la décision d'octroyer le statut de candidat à la Serbie..

"Ce qu'il faut maintenant, ce ne sont pas de nouveaux plans, mais un engagement ferme à fournir les résultats convenus."

"Je viendrai au Conseil européen de demain avec un message sur la croissance, une croissance durable", a déclaré le président Barroso lors de la conférence de presse qui s'est tenue avant le Conseil européen, avant d'ajouter que "nous devons maintenant autant investir pour mettre l'Europe sur la voie de la croissance que nous investissons actuellement pour la sortir de la crise". Le Président a souligné qu'il est justifié de mettre l'accent sur la croissance parce que la Commission européenne a réalisé des progrès significatifs concernant les autres priorités, qu'il a également détaillées par la suite. Il a souligné que "ce qu'il faut maintenant, ce ne sont pas de nouveaux plans, mais un engagement ferme à fournir les résultats convenus". Le président Barroso a conclu son allocution en ces termes: "Lors du dernier Conseil européen informel, j'ai demandé que la priorité soit donnée à deux questions qui sont essentielles pour notre dynamique de croissance: réduire le chômage des jeunes et accroître le soutien accordé aux petites entreprises. Demain, je voudrais que le Conseil européen se concentre sur deux autres questions qui sont nécessaires pour stimuler le potentiel de croissance de l'Europe: le financement des projets dans les transports, l'énergie et les infrastructure des TIC d'une part, et l'urgence de la réduction du coût de déploiement du haut débit, d'autre part".

"Il est temps d'être concret. Il est temps de se prononcer sur les propositions que la Commission a mises sur la table."

En prévision du Conseil européen, le président Barroso a adressé aux membres du Conseil européen un courrier sur l'amélioration de la croissance, de la compétitivité et de l'emploi. Ce courrier comprend une annexe qui présente l'état d'avancement des initiatives mentionnées dans une lettre récente envoyée par 12 États membres.

Les principaux messages du courrier du président Barroso sont les suivants: "Il est temps d'être concret. Il est temps de se prononcer sur les propositions que la Commission a mises sur la table. Nous sommes tous d'accord qu'il est important de prendre les bonnes décisions concernant notre croissance et notre compétitivité futures. La véritable épreuve que nous devons maintenant passer est de savoir si nous pouvons traduire ces bonnes intentions en résultats sur le terrain. La recherche et l'innovation sont la clé de la compétitivité de l'Europe à l'avenir. C'est un autre domaine dans lequel agir aujourd'hui portera ses fruits à l'avenir... Et il est inutile que je répète à quel point il est important de parvenir rapidement à un accord sur le brevet européen; après 30 ans d'attente, il est temps d'obtenir des résultats. Personne ne veut voir le potentiel d'innovation des petites entreprises étouffé par les démarches administratives... Nous avons déjà présenté des mesures visant à réduire la charge administrative de 40 milliards d'euros. Elles n'ont pas toutes été adoptées à ce jour. Votre lettre se termine en reconnaissant que le programme ambitieux que nous partageons exige un leadership et des décisions politiques difficiles. Je suis d'accord avec vous, et vous pouvez compter sur le soutien de la Commission à cet égard."

Courrier adressé aux membres du Conseil européen pdf - 471 KB [471 KB] English (en)

Annexe pdf - 647 KB [647 KB] English (en)

Déclaration du président Barroso lors de la conférence de presse qui s'est tenue avant le Conseil européen, le 29 février 2012

Vidéo de la conférence de presse

GROWTH AND JOBS: NEXT STEPS. Presentation 30 January 2012

KEY FIGURES ON GROWTH, JOBS AND COMPETITIVENESS. Presentation 30 January 2012

EUROPE’S SOURCES OF GROWTH. Presentation 23 October 2011

Lire le discours complet (intermediary press conference)

Voir la vidéo (intermediary press conference)

Lire le discours complet (final press conference)

Voir la vidéo (final press conference)

Speech by President Barroso on the outcome of the Spring European Council, European Parliament Plenary Session Strasbourg, 13 March 2012

Video of the speech, European Parliament Plenary Session Strasbourg, 13 March 2012