Chemin de navigation

Conseil européen des 8 et 9 décembre 2011

President Barroso (c) EU

La Commission agira pour garantir l'élaboration rapide d'un traité qui est entièrement compatible avec la législation de l'UE

Updated 9 December (pm)

À l'issue du Conseil européen, le président Barroso a félicité la présidence polonaise pour ses réalisations impressionnantes. Il s'est dit "extrêmement heureux de disposer de conclusions solides en vue d'accueillir l'analyse annuelle de la croissance 2012 de la Commission. C'est désormais notre référence pour le travail en matière de coordination des politiques économiques, le semestre européen et tous les instruments dont nous disposons désormais pour coordonner les politiques économiques au sein des institutions de l'Union européenne. Une mise en œuvre adéquate est cruciale pour nous remettre sur le chemin de la croissance." Les dirigeants de l'UE ont également convenu d'accélérer un programme de mesures visant à stimuler la croissance et l'emploi.

"Cette discussion a constitué un important complément à l'accord de la nuit dernière sur le pacte budgétaire", a déclaré le président Barroso. "L'objectif visant à accroître la discipline stricte et la convergence renforcée que nous introduisons déjà dans la législation dérivée a été atteint. Et je tiens à souligner l'accord de fond, l'accord de fond très large concernant le renforcement de la discipline et de la convergence au sein de la zone euro et même au-delà. Le travail va maintenant commencer pour développer rapidement les détails de ce nouveau traité. La Commission agira pour garantir l'élaboration rapide d'un traité qui est entièrement compatible avec le droit de l'UE et qui préserve aussi le rôle des institutions européennes." D'importantes réalisations sur l'énergie, notamment sur la nécessité d'achever rapidement un marché intérieur de l'énergie dans l'UE et sur le développement des infrastructures, ont également été obtenues lors du Conseil européen.

Updated 9 December

"Nous disposons désormais d'un accord nous permettant de progresser vers un nouveau "pacte budgétaire" et une coordination renforcée des politiques économiques".

"Nous disposons désormais d'un accord nous permettant de progresser vers un nouveau "pacte budgétaire" et une coordination renforcée des politiques économiques", a déclaré le président Barroso lors de la conférence de presse qui s'est tenue à l'issue de la première journée du Conseil européen. Il a expliqué qu'"il s'agit d'une décision des chefs d'État ou de gouvernement des États membres de la zone euro et de ceux qui ont déjà décidé de la rejoindre", et a ajouté qu'il est maintenant essentiel de la mettre en œuvre rapidement. Le président Barroso a également salué l'engagement des chefs d'État ou de gouvernement à examiner rapidement les nouvelles règles proposées par la Commission le 23 novembre, à savoir celles concernant le suivi et l'évaluation des projets de plans budgétaires, la correction des déficits excessifs dans les États membres de la zone euro ainsi que le renforcement de la surveillance économique et budgétaire des États membres concernés ou menacés par de graves difficultés concernant leur stabilité financière dans la zone euro.

"Il est extrêmement important que l'ensemble de l'UE montre que l'euro est irréversible, que nous le soutenons tous."

Le Conseil européen de décembre mettra l'accent sur la relance de l'économie, avec une attention particulière sur le renforcement de la gouvernance économique dans la zone euro et sur le débat sur l'éventuelle révision des traités. Les questions énergétiques et la perspective de l'adhésion de nouveaux pays à l'UE seront également à l'ordre du jour.

Avant le sommet, le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a envoyé aux chefs d'État et de gouvernement un rapport intérimaire sur le renforcement de l'union économique, élaboré avec le Président Barroso et le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker. Ce rapport présente des options et une éventuelle approche en deux étapes visant à modifier les traités. Le président Barroso a souligné que ce Conseil européen doit prendre des décisions fortes qui sont crédibles pour nos citoyens, nos partenaires internationaux et les marchés et qui permettent la création d'un véritable pacte budgétaire.

Le président Barroso a déclaré: "Le sommet que nous allons ouvrir ce soir à Bruxelles est vraiment crucial. Ce que j'attends de tous les chefs d'État et de gouvernement, c'est qu'ils ne viennent pas dire ce qu'ils ne peuvent pas faire, mais qu'ils viennent dire ce qu'ils feront pour l'Europe. Le monde entier nous regarde. Et ce que le monde attend de nous, ce ne sont plus des problèmes nationaux, mais des solutions européennes. Il existe au cœur de cette crise un problème de confiance et de crédibilité. C'est pourquoi, à la Commission européenne, nous sommes en faveur de plus de convergence, plus de discipline. Il est extrêmement important que tous ensemble au sein de l'Union européenne, nous montrions que l'euro est irréversible et que nous le soutenons tous. Et je crois que c'est possible. J'exhorte, j'exhorte fortement tous les chefs d'État et de gouvernement à démontrer cet engagement en faveur de notre monnaie commune. Je pense que cela est indispensable et le leadership consiste à rendre possible ce qui est indispensable".

 

Economic governance in graphs

Watch the press conference after the Informal dinner of members of the European Council

Discours du président Barroso à l'issue du dîner informel du Conseil de l'Europe

Déclaration des chefs d'État et de gouvernements de la zone euro

Background information on the Euro Plus Pact pdf - 3 MB [3 MB] English (en)

"Taking stock of the Euro Plus Pact". Presentation by President Barroso, European Council, 9 December pdf - 2 MB [2 MB] Deutsch (de) English (en) português (pt)

Statement by the euro area heads of state or government pdf - 34 KB [34 KB] English (en)

Video: the press conference following the informal dinner of the members of European Council

European Council 9 December - Conclusions pdf - 118 KB [118 KB] English (en)

Discours du président Barroso lors de la conférence de presse finale du Conseil européen, le 9 décembre