Chemin de navigation

Interviews

Interview accordée à Die Welt sur la modification des traités

06/12/2011

German Flag (Commons) En vue du Conseil européen du 9 décembre, le Président Barroso a accordé une interview à Die Welt dans laquelle il fait part de ses attentes concernant le sommet et la question de la modification des traités. Il a réitéré que la Commission européenne est en faveur d'une modification des traités, si c'est pour obtenir une intégration et discipline plus grandes qui vont au-delà de ce qui a déjà été accepté ou proposé. "À mon sens, il est important d’avoir un nouveau pacte fiscal", a-t-il dit. Il a également souligné l'ampleur des accomplissements de la Commission en matière de discipline budgétaire et de réformes structurelles et a insisté sur son approche globale. Concernant les obligations de stabilité, il a réitéré l'objectif du livre vert publié récemment et a déclaré: "Ce n'est que lorsque cette irresponsabilité fiscale ne sera plus possible que les euro-obligations pourront constituer un instrument naturel et avantageux pour la zone euro". Le président Barroso a également indiqué qu'il appréciait le duo franco-allemand en disant que ce serait problématique s'il existait des divergences fondamentales entre les deux. "Je n'ai aucun problème avec leurs initiatives et j'apprécie vraiment qu'ils se rencontrent... Ce partenariat est indispensable, mais il ne suffit pas".

Lire l'interview pdf - 121 KB [121 KB] English (en)

 

Entretien en direct avec le président Barroso sur YouTube / Euronews

"Je demanderai à tous les dirigeants du G20 de soutenir une taxe sur les transactions financières mondiales, dont une partie pourrait être destinée aux populations les plus pauvres du monde."

06/10/2011

President Barroso © EU Dans le cadre du programme World View de YouTube avec les dirigeants mondiaux, le président Barroso a participé aujourd'hui à un entretien en direct diffusé dans 11 langues. Les questions économiques ont figuré en tête des sujets abordés. La question la plus récurrente portait sur les problèmes de la Grèce et sur la façon de relancer l'économie grecque. Le président Barroso a répondu qu'"un pays – à l'instar d'une famille ou d'une entreprise – ne peut pas vivre longtemps au-dessus de ses moyens. Et c'est précisément ce que la Grèce faisait." Il a également souligné qu'à l'avenir, il y aura une plus grande intégration du budget national et des plans économiques ainsi que des sanctions pour ceux qui ne respectent pas les règles. Le Président a réitéré une fois encore que nous avons besoin d'une taxe sur les transactions financières afin que les banques contribuent de manière équitable aux coûts de la crise, et il a indiqué que les recettes provenant de la taxe pourraient servir à financer l'aide au développement. L'entretien a été retransmis en direct sur http://www.youtube.com/worldview, Europe by Satellite et Euronews TV

Lire les principaux messages de l'entretien du président

Watch the video (available in all languages)

 

Entretien télévisé à la TSR sur la Libye et le nucléaire

28/03/2011

UE Interviewé au journal télévisé de la Télévision Suisse Romande (TSR), le Président Barroso a réaffirmé à propos de la Lybie que le problème était le colonel Kadhafi, et a rappelé la position unanime des Etats membres de l'UE sur son nécessaire départ du pouvoir. Sur le nucléaire en Europe, le Président a insisté sur le fait que les "stress tests" ont vocation à assurer les plus hauts niveaux de sécurité, tout en indiquant que le choix de l'énergie nucléaire restait un choix national.

Watch President Barroso's interview for Télévision Suisse Romande

More about President Barroso's visit to Geneva

 

Entrevue avec le quotidien KURIER

24/03/2011

Austrian Flag (Commons) Dans une entrevue avec le quotidien autrichien KURIER, le président Barroso a souligné l'importance de réévaluer de manière coordonnée la sécurité des centrales nucléaires après l'incident qui s'est produit au Japon. D'après lui, cette démarche constitue la meilleure manière d'améliorer la situation et permettra d'envoyer un signal positif aux citoyens. Il a également soutenu que le choix des sources d'énergie relevait de la compétence nationale, ce qui signifie qu'une initiative citoyenne européenne sur l'utilisation de l'énergie nucléaire serait contraire au traité. Il a salué la spécificité et le modèle traditionnel de l'agriculture en Autriche, et a expliqué que la Commission présentera ses propositions pour un nouveau cadre financier pour l'après-2013 à la fin du mois de juin 2011.

Lire l'entrevue avec le quotidien KURIER pdf - 411 KB [411 KB] Deutsch (de)

 

Entretien avec le Stuttgarter Zeitung sur la gouvernance économique

21/01/2011

German Flag (Commons) Dans un entretien avec le quotidien Stuttgarter Zeitung, le président Barroso a déclaré que la proposition de la Commission d'accroître la capacité d'octroi de prêts et d'élargir la portée des activités du FESF "s'intègre dans un programme exhaustif d'assainissement budgétaire et de réformes structurelles afin de garantir la stabilité et la discipline." Il a souligné: "Je n'ai pas d'intentions cachées! La dette publique ne relève pas d'une responsabilité commune. Nous ne sommes pas en faveur d'une union de transferts et nous n'en sommes pas une. Par contre, nous avons un système de prêts et de garanties de prêts qui assure notre stabilité dans l'intérêt de tous."

Lire l'entretien avec le quotidien Stuttgarter Zeitung