Chemin de navigation

Le président Barroso à Hong Kong : « Le meilleur reste à venir »

 © EU

Le président José Manuel Barroso est à Hong Kong aujourd’hui pour des réunions bilatérales. « Ma visite à Hong Kong complète et clôture deux semaines intensives d’engagements avec l’Asie, qui ont débuté à Bruxelles avec un sommet avec la Corée, et qui se sont poursuivies avec une visite en Mongolie et deux sommets officiels au Japon et en Chine. Ceci démontre combien l’Asie est désormais au sommet de la liste des priorités de l’Union européenne », a déclaré le président aujourd’hui.

Cette visite a lieu pendant les célébrations du 20ème anniversaire du bureau de l’UE à Hong Kong. Dans l’après-midi, le président Barroso a rencontré des centaines de représentants d’entreprises lors d’une conférence organisée par la Chambre de commerce européenne à Hong Kong.

Lors de son allocution, le président Barroso a présenté un aperçu de la situation économique de l’UE. Il a également souligné l’importance stratégique des rapports UE-Hong Kong.

Il a abordé, en particulier, l’Union bancaire et l’engagement politique, commercial et économique de l’UE en Asie, en ce compris la Chine continentale et Hong Kong en tant que zones de croissance d’importance vitale dans la reprise économique durable de l’Europe.

« Je pense qu’il est juste de dire que l’Europe possède un intérêt à ce que l’Asie prospère, de même que l’Asie trouve un intérêt similaire dans la prospérité de l’Europe. »

Par ailleurs, le président Barroso a expliqué que les négociations d’un accord d’investissement avaient été lancées hier, lors du sommet UE-Chine de cette semaine.

« Nous souhaitons en retirer encore davantage. Avec des investissements européens en Chine représentant seulement 2% de nos IDE mondiaux, et des IDE chinois en Europe représentant seulement 1% du total de nos entrées, la région a encore beaucoup de potentiel. Comme le démontrent nos liens avec Hong Kong, l’investissement est une contrepartie naturelle du commerce. »

« Ces négociations annihileront les restrictions et libéraliseront progressivement les investissements, menant ainsi à une réciprocité dans l’accès des investisseurs européens et chinois aux marchés des uns et des autres », a-t-il expliqué.

« Le développement économique et le développement social vont de pair, c’est ce qui rend Hong Kong si particulière et captivante (…) et personne ne doit douter de la détermination de l’Europe à faire partie du succès continu que constitue Hong Kong », a déclaré le président Barroso à la fin de cette session.

Lire le discours du président dans son intégralité