Chemin de navigation

Les pistes de la Commission pour doper l’intégration sociale

 © EU

La Commission a proposé d’exploiter les règles établies dans le cadre du Semestre européen afin d’assurer une dimension sociale forte dans l’Union économique et monétaire.

La Commission européenne a proposé la création d’un nouveau tableau de bord afin de permettre une identification plus précise et plus rapide des grands problèmes sociaux et d’emploi dans le cadre du Semestre européen, le cycle annuel d’élaboration des politiques économiques de l’Union.

Une communication sur la dimension sociale de l’Union économique et monétaire (UEM), adoptée aujourd’hui par la Commission, propose d’associer davantage les syndicats et les employeurs, au niveau tant européen que national, à la définition et la mise en œuvre de recommandations stratégiques au cours du semestre européen. Il est également proposé de faire un meilleur usage des budgets de l’Union et des États membres pour soulager la détresse sociale, ou encore de lever les obstacles à la mobilité professionnelle.

Cette communication fait suite au projet détaillé de la Commission pour une UEM véritable et approfondie, publié en novembre 2012, et alimentera les discussions sur l’avenir de l’UEM lors du Conseil européen des 24 et 25 octobre.

Le président Barroso a déclaré : « L’Union a accompli d’énormes progrès en matière de gouvernance économique au cours des cinq dernières années et a apporté un secours financier à de nombreux États membres vulnérables. Dès le début de la crise, nous avons ciblé nos mesures afin de remédier à la détresse sociale apparue dans une partie de nos sociétés. Mais la gravité de la crise, en particulier dans la zone euro, montre qu’il nous faut coopérer plus étroitement encore pour remédier aux séquelles sociales qu’elle a laissées. Cette communication propose d’exploiter les règles que nous avons établies dans le cadre du semestre européen, afin que notre gestion de l'Union économique et monétaire comporte une forte dimension sociale. Nous le devons à nos 26 millions de chômeurs et aux plus démunis dans nos sociétés. »

L’avenir de l’Union économique et monétaire : la Commission propose des pistes pour approfondir l’intégration sociale

L’emploi et la situation sociale dans l’UE : le réexamen trimestriel souligne la fragilité de la reprise économique et des disparités persistantes au sein de l’UEM

Renforcer la dimension sociale de l’Union économique et monétaire : foire aux questions

Lire la communication pdf - 189 KB [189 KB] English (en)