Chemin de navigation

"Vers une réponse globale de l'UE à la crise syrienne": une communication conjointe de l'UE

© EU

La Commission européenne et la haute représentante ont adopté lundi une communication conjointe traçant une approche globale de l'UE visant à répondre au conflit qui frappe la Syrie et à ses conséquences, aussi bien en Syrie que dans les pays voisins.

La situation en Syrie se dégrade considérablement, avec plus de 93 000 morts et 1,6 million de réfugiés à la fin juin 2013. Il s'agit de la situation humanitaire la plus grave que connaît le monde aujourd'hui. En tant que plus grand pourvoyeur d'aide humanitaire en réaction à cette crise, l'UE a jusqu'à présent mobilisé plus de 850 millions d'euros provenant d'instruments budgétaires humanitaires et non humanitaires. Cependant, l'octroi de fonds supplémentaires ne suffit pas à résoudre la gravité de la crise et les souffrances humaines qui existent en Syrie et dans les pays voisins. C'est pourquoi il est crucial de trouver rapidement une issue politique durable, qui permet de mettre un terme aux violences et débouche sur la mise en place d'un gouvernement de transition inclusif. Seul le dialogue peut permettre d'y parvenir.

Aujourd'hui, la Commission européenne et la haute représentante ont adopté une communication conjointe sur la Syrie, qui définit la réponse de l'UE. La réponse de l'UE vise à soutenir un processus politique qui apporte une solution durable à la crise, à éviter que la région ne se déstabilise en raison de l'extension du conflit aux pays voisins, à faire face à la situation humanitaire tragique et apporter de l'aide aux populations touchées et à s'attaquer aux conséquences du conflit sur l'UE et au sein de ses frontières.

Le président Barroso a déclaré: "Aujourd'hui, nous proposons une réponse globale de l'UE à la dégradation de la situation en Syrie et dans les pays voisins. La communauté internationale ne peut pas rester les bras croisés face à la situation humanitaire la plus grave de ces dernières décennies. Notre priorité absolue est de promouvoir une issue politique visant à mettre fin aux violences et aux violations des droits de l'homme. Parallèlement, l'UE mobilise ses instruments financiers afin de soulager les souffrances humaines. La Commission européenne a décidé d'allouer un montant supplémentaire de 400 millions d'euros aux besoins humanitaires, économiques et de développement en Syrie et dans les pays de la région, portant ainsi la contribution globale de l'UE à ce jour à plus de 1,25 milliard d'euros. Dans le même temps, nous appelons également les autres donateurs à redoubler leurs efforts. Nous avons tous le devoir d'agir."

"Vers une réponse globale de l'UE à la crise syrienne": une communication conjointe de l'UE