Chemin de navigation

Déclaration conjointe à l'issue du sommet du G8

À l'issue du sommet du G8, M. Barroso, président de la Commission européenne, et M. Van Rompuy, président du Conseil européen, ont publié une déclaration conjointe sur les conclusions du sommet du G8. Ils ont notamment affirmé: "Globalement, nous sommes heureux que nos ambitions concernant ce sommet aient été largement atteintes."

L'UE a contribué activement au débat sur tous les points qui étaient à l'ordre du jour.

Concernant l'économie mondiale
Les deux présidents ont souligné en particulier les débats fructueux sur l'économie mondiale avec les autres dirigeants du G8.

"Tous les dirigeants ont convenu que notre priorité urgente est de promouvoir la croissance et l'emploi, en particulier pour les jeunes et les chômeurs de longue durée. Si nous reconnaissons que la situation économique s'est améliorée depuis le dernier sommet du G8 à Camp David, nous avons tous approuvé la nécessité de continuer à favoriser la reprise mondiale en soutenant la demande, en assainissant les finances publiques et en mettant en œuvre des réformes structurelles."

Concernant la politique étrangère - la Syrie
"Les débats du G8 sur la politique étrangère ont abordé de manière approfondie la question de la crise effroyable qui se déroule en Syrie et qui a fait des dizaines de milliers de morts et des millions de déplacés et de réfugiés. Nous avons insisté sur la nécessité d'exercer des pressions pour que se prenne une solution politique en convoquant une conférence de Genève II dès que possible et avons aussi traité comme une question urgente la question de l'escalade de la crise humanitaire qui menace également la stabilité régionale."

Concernant le commerce - l'accord transatlantique de commerce et d'investissement
"Ensemble, avec le président américain Barack Obama, nous avons lancé des négociations historiques en vue de conclure un accord transatlantique sans précédent en matière de commerce et d'investissement entre l'Union européenne et les États-Unis. L'aboutissement des négociations entraînerait des avantages économiques importants."

Concernant l'évasion et la fraude fiscales
"Tous les dirigeants du G8 ont saisi et renforcé l'élan en matière de lutte contre l'évasion fiscale et la fraude fiscale à l'échelon mondial. Le G8 envoie un signal fort qui démontre que nous sommes prêts à prendre des mesures visant à garantir que les entreprises et les particuliers s'acquittent des impôts dus, y compris par la promotion de l'échange automatique d'informations - ce qui est déjà la norme au niveau de l'UE pour les revenus de l'épargne et ce qui doit s'appliquer à toutes les formes de revenu et aux soldes des comptes en 2015 - en tant que norme mondiale et par la mise en place d'un régime de déclaration aux autorités fiscales pays par pays pour les entreprises multinationales."

Concernant la transparence
"Nous avons aussi soutenu l'appel pressant du G8 à accroître la transparence en matière de gouvernance foncière, de données ouvertes et dans les industries extractives - des domaines dans lesquels l'UE dispose d'un programme solide, tant par les lois que nous avons mises en place que par notre soutien envers les pays partenaires."

Les présidents Barroso et Van Rompuy ont conclu en ces termes: "Nous avons affirmé dès le début que nous étions là pour promouvoir un monde plus équitable. L'équité dans les pays du G8, mais aussi pour les personnes du monde entier. Nous sommes donc heureux que le G8 ait envoyé un signal fort démontrant que les jours de l'impunité pour les fraudeurs fiscaux sont comptés et que nous allons tous œuvrer sans relâche pour clarifier la manière dont nos citoyens et nos entreprises paient leurs impôts et l'endroit où ils le font."

L'Union européenne au sommet du G8 à Lough Erne, Royaume-Uni

17 June 2013

"L'Union européenne participe à ce G8 afin de promouvoir un monde plus équitable. L'équité dans les pays du G8, mais aussi pour les personnes du monde entier", a déclaré José Manuel Barroso dans son communiqué de presse publié avant le sommet du G8.

Lors de la conférence de presse conjointe qu'il a tenue avec le président du Conseil européen Herman Van Rompuy et au cours de laquelle il a présenté les objectifs que l'UE défendra lors de ce sommet, il s'est dit confiant dans le fait que "le G8 donnera une impulsion politique en faveur d'une évolution vers une plus grande équité à l'échelon mondiale, y compris pour les pays les plus pauvres".

"Tout d'abord, l'Union européenne veut l'équité en renforçant le libre-échange entre les économies libres et ouvertes", a déclaré le président Barroso. Il a réaffirmé que l'UE a accepté vendredi soir un large mandat pour entamer des négociations avec les États-Unis sur un accord transatlantique de commerce et d'investissement.

Le président a déclaré que ce sommet concerne aussi l'équité dans la façon dont les particuliers et les entreprises paient leurs impôts et "troisièmement, nous voulons l'équité par l'intermédiaire d'une plus grande transparence en matière de gouvernance foncière, de données ouvertes et dans les industries extractives".

Le président Barroso a également annoncé qu'"avec le président Obama, nous allons donner aujourd'hui le feu vert pour l'ouverture des négociations entre les États-Unis et l'Union européenne. La Commission européenne négociera au nom de ses 28 États membres. Notre partenariat changera véritablement la donne de l'économie mondiale".

"L'Union européenne a beaucoup à apporter, car elle a souvent été un précurseur dans tous les domaines prioritaires à l'ordre du jour mondial du G8", a souligné le président avant de citer des exemples des réalisations de l'UE jusqu'ici. Il a déclaré:

- nos accords commerciaux bilatéraux sont un tremplin vers une plus grande libéralisation du commerce mondial et le renforcement du système commercial multilatéral;

- l'UE a accepté une législation contraignante et ambitieuse en matière de transparence dans les industries extractives et la sylviculture;

- l'UE a adopté une législation visant à ouvrir davantage les données publiques, car elle estime que des données ouvertes sont synonymes de perspectives commerciales et de création d'emplois;

- l'UE est le premier pourvoyeur d'aide au développement à l'échelon mondial et met particulièrement l'accent sur la sécurité alimentaire;

- l'UE est la force motrice de la nouvelle dynamique politique visant à lutter contre l'évasion fiscale et la fraude fiscale;

- en Europe et au niveau mondial, nous voulons que chacun paie sa juste part d'impôts de manière transparente;

- l'Union européenne a proposé d'étendre au maximum la portée de l'échange automatique d'informations entre les autorités fiscales de l'UE;

- l'UE est convaincue qu'il est nécessaire d'améliorer la gouvernance fiscale partout dans le monde.

En conclusion, le président Barroso a félicité la présidence britannique du G8 pour le choix du lieu: l'Irlande du Nord. Ce sommet place sur la scène mondiale les efforts des citoyens et des dirigeants d'Irlande du Nord dont les efforts de paix et financiers bénéficient du soutien de l'UE depuis 1995. "C'est un signal clair au monde que la paix et la réconciliation sont rétablis dans cette région d'Europe à la fois belle et accueillante."

Video: President Barroso ahead of the G8 Summit

Read the President's statement ahead of the G8 summit published on the 17th of June

Video: President Barroso speaking at the EU - US trade meeting

Presidents Barroso and Van Rompuy: joint concluding statement