Chemin de navigation

Le président Barroso exhorte l'UE à "prendre l'initiative" dans le débat portant sur la future union économique et monétaire

President Barroso

Le 7 mai, le président Barroso a planté le décor d'un débat européen sur l'avenir de l'union économique et monétaire en exposant la vision de la Commission pour la poursuite de l'intégration budgétaire, bancaire et politique.

Le président Barroso a expliqué la "nouvelle réalité" mise au jour par la crise et la raison d'être du projet détaillé de la Commission qui a pour objet de fournir une vision pour l'avenir.

"Si à ce stade, la crise a permis de clarifier un point, c'est que la gouvernance économique, la légitimité démocratique et les engagements sociaux doivent progresser ensemble et au même rythme", a-t-il déclaré.

Tout en reconnaissant les progrès que l'UE accomplit pour rétablir l'économie depuis le début de la crise, il a souligné la nécessité de poursuivre les réformes relatives à l'union économique et monétaire.

"Beaucoup de progrès ont déjà été réalisés au cours des deux dernières années, plus que quiconque ne l'aurait cru possible, et ce sont certainement des mesures importantes sur la voie de l'union économique.  Mais en nous concentrant sur les réformes institutionnelles individuelles, il nous manquait une vision plus large des évolutions, et même un but, pour progresser en vue d'achever la conception de l'UEM ", a déclaré le président.

C'est là que le projet détaillé joue son rôle, offrant une vision globale pour l'avenir parallèlement aux réformes concrètes - dans les sphères bancaire, financière, économique et politique - nécessaires pour la concrétiser.

"Le projet détaillé énonce également les grandes questions relatives à nos objectifs finaux et à la manière dont nous progresserons sur tous les fronts en même temps", a-t-il déclaré.

Le président a souligné que des réformes supplémentaires ne réussiront que si elles s'accompagnent d'un large débat public sur le degré d'intégration que nous souhaitons mettre en œuvre.

"Aussi difficile que cela puisse être de convaincre les citoyens en temps de crise et d'expliquer des décisions souvent techniques et parfois très impopulaires, il n'existe pas d'autre solution dans une démocratie. L'Europe sera ouverte et démocratique, ou elle échouera", a déclaré le président Barroso.

Lire l'intégralité du discours

En savoir plus sur le projet détaillé