Chemin de navigation

Visite officielle à Rabat, 1 - 2 Mars 2013

Karim Ghellab, Speaker of the Lower House of the Moroccan Parliament, and José Manuel Barroso

Les discussions entre le chef du gouvernement marocain Abdelilah Benkirane ainsi que d'autres hauts responsables marocains et le Président Barroso  ont porté sur les sujets suivants: les  affaires intérieures, les relations bilatérales et la situation géo-politique de la région. Le lancement de négociations portant sur un nouvel Accord de Libre Echange avec le Maroc a également été annoncé.

Suite à sa réunion avec le chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane, le Président Barroso a salué les réformes politiques, économiques et sociales entreprises conformément à la Constitution marocaine et aux aspirations légitimes du peuple marocain.

Le Président de la Commission européenne a également expliqué que le Maroc est un partenaire stratégique de l'Union européenne; les relations bilatérales sont excellentes, fondées sur un statut spécial, et se développeront prochainement avec la négociation et l'établissement d'un accord de Libre-échange.

"Les relations entre l’UE et le Maroc viennent aussi de prendre un nouveau tournant grâce à l'accord politique sur le partenariat pour la mobilité, afin de garantir une bonne gestion de la circulation des personnes entre nos frontières. Aujourd'hui, nous lançons la négociation d’un accord pour faciliter les procédures d’octroi des visas pour certaines catégories de personnes, notamment les étudiants, les chercheurs et les hommes et femmes d’affaires," a-t-il dit.

Aujourd'hui l'Union européenne et le Maroc ont également signé un mémorandum financier pour un montant de 25 millions d'Euros sous forme de dons pour la lutte contre la pauvreté dans 885 communes rurales du Maroc.

Enfin, le Président Barroso a promis une coopération étroite et un dialogue politique intense avec le Maroc sur les questions internationales, notamment au sujet de l'intégration du Maghreb et de la sécurité dans la région.

Lire l'intégralité de la déclaration du président

Regardez la vidéo