Chemin de navigation

Discussion avec le premier ministre roumain sur le processus de réforme et l'économie

© EU

Parmi les principaux sujets que le président Barroso et le premier ministre roumain Victor Ponta ont abordés lundi, citons le dernier rapport d'avancement concernant le mécanisme de coopération et de vérification, adopté par la Commission la semaine dernière, et la situation économique de la Roumanie.

Concernant le mécanisme de coopération et de vérification (MCV), le président Barroso a exprimé sa satisfaction concernant les efforts que le premier ministre Ponta a consentis au cours de ces six derniers mois en vue de donner suite aux engagements qu'il a pris en juillet dernier. "Avec une situation politique plus stable - un nouveau gouvernement et un nouveau Parlement - les conditions sont désormais réunies pour faire progresser considérablement le processus de réforme", a déclaré le président. Il a noté que des progrès supplémentaires concernant l'indépendance de la magistrature et la nomination à des postes clés constitueront une étape cruciale pour réussir le processus de réforme. Il a également souligné que les politiciens devraient prêcher par l'exemple en se retirant en cas de jugement remettant en cause leur intégrité ou d'accusations de corruption.

Sur le plan économique, le président Barroso a salué les efforts du gouvernement roumain visant à réduire le déficit, qui devrait être inférieur à 3 % du PIB en 2012. "C'est un véritable exploit, surtout dans un contexte de difficultés économiques et politiques", a souligné le président.

Parmi les autres questions examinées, citons aussi l'adhésion à l'espace Schengen. "Comme vous le savez, la Commission et moi-même soutenons, l'adhésion de la Roumanie à l'espace Schengen", a-t-il affirmé dans sa déclaration à l'issue de la réunion.

Répondant à une question sur la liberté des médias en Roumanie, le président Barroso a souligné en des termes très forts que la liberté de la presse est un principe sacro-saint et que la Commission défendra toujours la liberté et la pluralité des médias en Roumanie et ailleurs. Il s'est également dit préoccupé par les plaintes adressées à la Commission concernant les campagnes orchestrées dans les médias, qui pourraient menacer gravement l'indépendance de la magistrature en Roumanie.

Voir la vidéo