Chemin de navigation

Lancement de l'Année européenne des citoyens

© EU

Le président Barroso a participé à un débat public qui s'est tenu à la mairie de Dublin à l'occasion du lancement de l'Année européenne des citoyens. "Nous avons de nombreux points à débattre, 2013 sera une autre année cruciale pour l'Europe", a-t-il déclaré.

Dans son discours d'ouverture, il a plaidé pour une Europe unie afin de répondre efficacement aux défis mondiaux qu'il n'est plus possible de résoudre seulement au niveau national.

Citant un exemple qui a un écho particulier en Irlande - la régulation du secteur financier - il a déclaré: "De nombreuses mesures ont déjà été mises en œuvre... Nous devons maintenant mettre en place une union bancaire pour enfin pouvoir rompre le lien vicieux qui existe entre la dette bancaire et la dette publique. A l'avenir, ce sont les banques et leurs actionnaires, et non les contribuables, qui devront payer pour assainir les banques. "Il demeure nécessaire de soutenir davantage l'euro, la monnaie de l'Union européenne, notamment en termes de coordination des politiques nationales.

"Tout cela doit s'accompagner d'une obligation accrue de rendre des comptes et d'une plus grande légitimité démocratique. Ceux qui prennent les décisions au niveau de l'UE doivent rendre des comptes au niveau européen, tout comme les gouvernements et les parlements le font au niveau national."

Il a félicité le peuple irlandais pour avoir lutté afin de sortir de la crise économique en faisant preuve d'une résistance et d'une résolution remarquables. "Vous être la preuve qu'avec une volonté politique et un sentiment commun de solidarité, les réformes et la cohésion sociale peuvent aller de pair", a-t-il déclaré.

Avant de répondre à plusieurs questions de l'auditoire, il a encouragé tous les citoyens européens à participer au débat: "Je crois que la critique constructive ne constitue pas une menace pour le projet européen, contrairement au pessimisme et à l'indifférence... Je souhaite assister à un vrai débat sur la façon dont l'Union européenne doit évoluer dans les années à venir, tant sur le plan économique que politique."

 

2013 - Année européenne des citoyens

Lire le discours d'ouverture du président

Voir l'intégralité de la vidéo