Chemin de navigation

L'approche de la Commission en matière de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale

© EU

La crise financière est devenue une crise de confiance ayant des répercussions profondes sur l'économie, la société et les citoyens européens. S'exprimant hier lors de la convention de la plateforme européenne contre la pauvreté et l'exclusion sociale, à Bruxelles, le président Barroso a souligné que l'assainissement budgétaire, des réformes profondes et des investissements ciblés, mais aussi l'inclusion sociale, étaient nécessaires pour sortir de cette spirale.

"Partout en Europe, pour la première fois depuis un demi-siècle, beaucoup de nos concitoyens regardent l'avenir non pas avec l'espoir de mener une vie meilleure, mais en éprouvant de l'incertitude et même de la peur", a déclaré le président. "La pauvreté menace plus d'un Européen sur cinq, y compris plus de 25 millions d'enfants".

"La cause profonde de la situation actuelle est économique et nous ne pourrons pas relever le défi social sans relever aussi le défi économique. Nous devons asseoir nos bases et œuvrer à la croissance, à une croissance qui devrait être durable et inclusive, c'est nécessaire pour le développement de notre modèle social", a déclaré M. Barroso.

La semaine dernière, la Commission a adopté son analyse annuelle de la croissance, qui a pour priorité de lutter contre le chômage et les conséquences sociales de la crise. L'analyse annuelle de la croissance met l'accent sur la nécessité de protéger les personnes les plus vulnérables et décrit les mesures à prendre pour se préparer à une reprise riche en emplois, améliorer le niveau d'employabilité et promouvoir l'inclusion sociale.

Dans le contexte des négociations financières en cours, la Commission continue de plaider en faveur de plus d'instruments pour une croissance durable et inclusive et la création d'emplois, par exemple pour un soutien accru en faveur du Fonds d'ajustement à la mondialisation et du Fonds européen d'aide aux plus démunis, deux instruments spécialement conçus pour favoriser l'inclusion sociale.

"Nous devons nous assurer que l'Europe dispose des instruments dont elle a besoin à l'avenir pour garantir que la croissance est non seulement durable, mais aussi véritablement inclusive, pour montrer que notre modèle social européen, l'économie sociale de marché, n'est pas mort", a conclu le président.

Lire le discours du président

Informations complémentaires sur la lutte contre la pauvreté et l'inclusion sociale

Voir la vidéo