Percurso de navegação

Cadre financier pluriannuel 2014-2020: écoutez la voix des citoyens européens

EU

Dans son discours au Parlement européen, un jour seulement avant le Conseil européen extraordinaire, le président Barroso a souligné: "L'enjeu c'est la prospérité et la stabilité de l'Europe, c'est la compétitivité économique et la cohésion sociale."

"De la stratégie Europe 2020 jusqu'aux conclusions du Conseil européen de juin 2012, les déclarations en faveur d’une croissance durable et créatrice se sont multipliées. Reste donc à savoir maintenant comment les gouvernements vont mettre en cohérence leurs déclarations et leurs actions" le Président a souligné.

"Les décisions sur le futur cadre budgétaire de l'Union européenne sont un test clé de notre crédibilité. Car notre principal instrument pour investir dans la croissance et la création d’emplois c’est le budget européen." Le président a ensuite rappelé que le budget européen n'est pas un budget pour Bruxelles! " Plus de 94% du budget sont entièrement dédiés aux citoyens européens."

Selon le Président Barroso même les petites coupes dans le budget proposé peuvent affecter un grand nombre de personnes et d'entreprises. Il a fait référence au fort soutien récemment exprimé en faveur des propositions de la Commission.

Le Président a appelé: "Alors je demande aux gouvernements qui seront à Bruxelles d'écouter la voix des Prix Nobel de la science qui nous rappellent que l'avenir de l'Europe dépend de la recherche et de l'innovation.

La voix des étudiants Erasmus qui veulent la meilleure des éducations.

La voix de leurs régions, des organisations européennes d'entreprises et des syndicats qui nous disent à quel point les investissements sont importants pour la croissance. La voix des chômeurs à qui l'Europe doit donner des perspectives d'avenir.

La voix des entrepreneurs qui attendent des investissements dans les infrastructures pour connecter l'Europe par le transport, l'énergie, le numérique.

La voix des banques alimentaires contre la faim qui ne comprendraient pas que dans l'émergence sociale actuelle on laisse tant de pauvres sans espoir.

La voix de nos partenaires internationaux, des organisations humanitaires, des enfants qui, à travers le monde, nous disent que sans l'Union européenne ils n'auraient pas d'espoir.

Et je demande aux gouvernements européens d' d'écouter aussi la voix de ce Parlement démocratiquement élu."

Il a conclu en lançant un appel au compromis: "Bien sûr le propre d'une négociation c'est de parvenir à des compromis. Et donc la Commission va à la réunion du Conseil européen avec l'esprit du compromis, mais attention - des compromis qui doivent être constructifs. Des compromis qui doivent renforcer l'Europe et non pas contribuer à détruire l'Europe. Et chacun doit y participer. L'essentiel est que nous ayons un budget qui soit vraiment catalyseur de croissance et d'emplois."

Lire le discours entier

Read the speech in English

Regarder la vidéo du discours (Cliquez en bas à droite sur la vidéo pour d'autres langues)

Plus d'information du Cadre financier pluriannuel 2014-2020