Chemin de navigation

Le président Barroso sur la PMI et la situation à Chypre

© EU

Lors de la conférence qui a suivi la réunion ministérielle informelle sur la politique maritime intégrée (PMI) de l'UE à Chypre, le président Barroso s'est exprimé quant au Conseil européen à venir, au lancement du mécanisme européen de stabilité et à la situation à Chypre.

«Un important Conseil européen se tiendra la semaine prochaine, et nous devrons donner une direction claire quant à l'adoption d'ici la fin de la l'année de la proposition de la Commission relative au mécanisme de surveillance unique. Il me semble désormais primordial que l'on nous voit prendre des décisions concrètes et importantes, car ce mécanisme de surveillance unique nous permettra d'obtenir une capitalisation directe des banques», déclarait le président Barroso.

Il ajoutait que «l'Europe fait de grands progrès en termes de renforcement des capacités intégrées pour faire face à la crise. Aujourd'hui même à Luxembourg aura lieu la première réunion du Conseil des gouverneurs sur le mécanisme de surveillance unique, afin de rendre opérationnel ce mécanisme de surveillance unique.» Il fait remarquer qu'un mécanisme de surveillance unique de cette ampleur aurait été impensable il y a encore quelques années.

Concernant la situation spécifique à Chypre, le président Barroso déclarait: «Nous avons évoqué les progrès relatifs à la conclusion de la déclaration commune d'intention…J'espère qu'en vue de nos discussions, nous pourrons rapidement atteindre une entente sur les mesures à prendre afin de garantir la stabilité à long terme de l'économie chypriote». Il ajoutait qu'il convient de prononcer un message d'espoir aux Chypriotes, et encourageait tous les acteurs de Chypre, notamment les partis politiques et partenaires sociaux divers, d'unir leurs forces. «Je suis convaincu qu'en comprenant à quel point la situation est critique, ils seront en mesure de surmonter cette situation actuelle et d'assurer, aux côtés des autres partenaires de l'Union européenne, l'avenir d'une croissance durable.»

Quant à la politique maritime, le président a déclaré être satisfait de la réunion, ajoutant que cette conférence et la déclaration de Limassol étaient des moments importants concernant la façon dont l'Union européenne comprend et promeut la politique maritime européenne. «Aujourd'hui, nous sommes tous d'accord sur le fait que l'économie maritime peut énormément contribuer à la promotion des emplois et de la croissance», déclarait-il.

Lire le discours du président lors de la réunion ministérielle informelle sur la politique maritime intégrée de l'UE

Read more about the New Maritime Agenda