Chemin de navigation

Rencontre avec M. Jebali, Premier ministre de la Tunisie

M. Jebali et M. Barroso (c) EU

20 mois après le début de la transition démocratique tunisienne, les deux dirigeants ont discuté de la situation politique et de récents événements en Tunisie, ainsi que du progrès dans l'approfondissement des relations mutuelles.

Le président et le Chef du Gouvernement tunisien ont évoqué la préparation de la nouvelle Constitution et des élections générales ainsi que des réformes en cours. "Je me réjouis des garanties données aujourd'hui par vous, Monsieur Jebali, sur la nature irréversible de la transition démocratique ainsi que sur l'engagement indéfectible de votre gouvernement pour la défense des droits fondamentaux et des libertés pour tous les Tunisiens" - a déclaré le président.

Ils ont aussi discuté des récents événements qui ont mené aux attaques contre des représentations diplomatiques américaines. Le président Barroso s'est dit "encouragé" par les déclarations du Chef du Gouvernement qui a confirmé que "les positions d’une minorité d’extrémistes ne doivent pas être confondues avec le sentiment d’une large majorité du peuple tunisien qui rejette la violence, la haine et l'extrémisme."

Cette rencontre a été une nouvelle opportunité pour réaffirmer le plein soutien de la Commission à la transition démocratique en Tunisie et pour souligner le caractère privilégié des relations entre l'Union Européenne et la nouvelle Tunisie. "L’Union Européenne a doublé son assistance à la Tunisie pour 2011-2013, à hauteur de 400 millions d’euros. Nous sommes prêts à faire davantage en 2013 en soutenant le programme de relance des autorités tunisiennes" - a indiqué le président en évoquant aussi les deux accords financiers: dans le domaine de la Justice et dans celui des inégalités sociales et des services de soins de santé d’un montant total de plus de 35 millions d’euros, qui ont été signés aujourd'hui.

"La coopération et le dialogue entre la Tunisie et l'Union européenne gagnent de plus en plus en profondeur et c'est notre désir de continuer à travailler pour un partenariat fort et solide entre la Tunisie et l'Union européenne" - a conclu le président. Il a aussi affirmé la firme volonté commune d'arriver à un accord politique sur le Partenariat Privilégié entre deux partenaires, à l’occasion du prochain Conseil d’association qui devrait se tenir en novembre, et d'avancer dans les négociations sur l’Accord de Libre Echange Complet et Approfondi.

Lire le discours

Pour plus d'informations sur le programme d'appui à la réforme de la justice en Tunisie

Pour plus d'informations sur le projet d'appui à la réduction des inégalités sociales et aux services de soins de santé en Tunisie

Voir la vidéo