Chemin de navigation

À la une

Visite en Bulgarie

Le président Barroso a inauguré aujourd'hui à Sofia une nouvelle ligne de métro financée par l'Union européenne. Sa visite à Sofia lui a aussi permis d'effectuer des rencontres bilatérales avec le premier ministre Borissov et le président Plevneliev.

31/08/2012

Bulgarian flag (Commons)

"En travaillant de concert avec les autorités bulgares, nous avons réalisé ce projet qui vise à stimuler l'économie, à améliorer la sécurité et la rapidité de la circulation et à rendre la vie en milieu urbain plus agréable. C'est ce que nous voulons dire quand nous parlons de croissance verte, intelligente et durable", a déclaré le président Barroso lors de la cérémonie d'ouverture de la deuxième ligne du métro de Sofia. Il a également ajouté que la ligne de métro est une démonstration de ce que les fonds structurels et de cohésion de l'Union européenne permettent de réaliser.

La rencontre bilatérale avec le premier ministre Borissov a notamment porté sur l'utilisation des fonds de l'UE en Bulgarie, le dernier rapport du mécanisme de coopération et de vérification, l'adhésion du pays à l'espace Schengen et les réformes structurelles. "Un réel effort est nécessaire concernant la réforme des retraites, la lutte contre la pauvreté, le chômage des jeunes et la capacité administrative afin d'améliorer le niveau de vie et de poursuivre la croissance de l'économie bulgare", a déclaré le président lors de la conférence de presse qu'il a tenue à l'issue de la réunion. Dans les domaines de la réforme judiciaire et de la lutte contre la corruption, le président Barroso a appelé à un "effort politique constant". Il a également réitéré le "soutien sans équivoque de la Commission en faveur de l'adhésion de la Bulgarie à l'espace Schengen".

Lire le discours prononcé lors de la cérémonie d'ouverture

Lire la déclaration prononcée lors de la conférence de presse

Vidéo de l'événement

Visite en Autriche

Lors de sa visite à Salzbourg et Alpbach, le président Barroso a rencontré le chancelier Werner Faymann pour discuter des différents aspects de la crise de la zone euro. Le président a également rencontré le vice-chancelier autrichien et ministre des affaires étrangères, Michael Spindelegger, et le gouverneur de Salzbourg, Gabi Burgstaller.

30/08/2012

President Barroso (EC)

Le président Barroso s'est exprimé lors du Forum d'Alpbach, un symposium économique reconnu pour ses contributions au débat sur l'Europe. Le Président s'est exprimé en ces termes: "Ce qui distingue cette crise des précédentes, c'est qu'aujourd'hui, l'Union européenne constitue un bouclier qui peut nous protéger de ces tempêtes. En fait, nous sommes déjà plus intégrés qu'auparavant. Toutes les mesures qui ont été prises jusqu'à présent pour lutter contre la crise ont renforcé l'intégration européenne et ne l’ont pas mise en péril."

Le 12 septembre, la Commission européenne présentera des propositions visant à créer une union bancaire européenne. Selon le président Barroso, c'est la prochaine étape concrète et immédiate de notre vision visant à susciter la confiance envers l'avenir de la zone euro. "C'est exactement ce dont nous avons besoin pour l'Europe: achever notre travail, achever l'union économique et monétaire, faire preuve de détermination et de cohérence, maintenir le cap, ne pas s'attendre à des miracles, mais se concentrer sur la mise en œuvre et les résultats. Étape par étape. Mais toujours dans une perspective large", a-t-il affirmé.

Read the full speech

Message du président Barroso à José María Olazábal, suite à l'annonce de l'équipe européenne de Ryder Cup

"La Ryder Cup est le championnat de golf par équipe le plus prestigieux au monde. C'est aussi le seul événement où l'Europe est représentée par une seule équipe".

27/08/2012

© EU

"Cela a été un véritable privilège pour moi de prendre la parole en 2010 lors de la cérémonie d'ouverture au Celtic Manor, au Pays de Galles, lorsque l'Europe a remporté le trophée de la Coupe d'or.

L'équipe que vous avez choisie aujourd'hui pour défendre le trophée représente toute la diversité de l'Europe, sur le plan des nationalités, des langues et des cultures. Ses membres seront tous réunis sous votre conduite pour représenter le drapeau européen. Vous disposez d'une occasion unique de donner le sourire à des millions d'Européens.

Je vous souhaite tout le succès possible au Medinah Country Club dans l'Illinois."

Déclaration du président Barroso suite au décès du premier ministre éthiopien Meles Zenawi

"C'est avec une immense tristesse que j'ai appris ce matin le décès du premier ministre éthiopien, Son Excellence Meles Zenawi. En cet instant difficile, je tiens à exprimer mes sincères condoléances et ma profonde sympathie à la famille ainsi qu'à tout le peuple éthiopien."

21/08/2012

Meles Zenawi at the World Economic Forum (Wiki Commons)

"Le premier ministre Meles était un dirigeant africain respecté. Pendant de nombreuses années, il a fait preuve d'un grand engagement personnel pour améliorer la vie, non seulement des Éthiopiens, mais de tous les peuples africains, dans son combat pour l'unité africaine, la lutte contre le changement climatique, le développement, ainsi que la promotion de la paix et de la stabilité, en particulier dans la Corne de l'Afrique. Dans le cadre de son mandat, l'Éthiopie a accompli des progrès remarquables dans la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement. J'espère sincèrement que l'Éthiopie poursuivra ses efforts en matière de démocratisation et de respect des droits de l'homme, qu'elle continuera à œuvrer pour assurer la prospérité de sa population et qu'elle persistera sur la voie de la stabilisation et de l'intégration régionale."

Réaction à la décision de la Cour constitutionnelle roumaine concernant le référendum du 29 juillet

La Cour constitutionnelle roumaine a invalidé le référendum du 29 juillet, le taux de participation s'étant avéré inférieur au seuil requis par la loi. La Commission européenne prend note de cette décision et estime qu'il est désormais de la plus haute importance que tous les acteurs politiques respectent la décision rendue par la Cour.

21/08/2012

Romanian flag

Aussi, la procédure juridique visant à rétablir le président Basescu doit suivre son cours. La Commission européenne appelle les autorités roumaines à se conformer à l'état de droit et à respecter les décisions de la Cour constitutionnelle.

Elle demande à toutes les forces politiques de respecter les valeurs européennes, d'agir avec responsabilité et de travailler de manière constructive afin de surmonter les divisions internes, dans l'intérêt de la Roumanie. Le respect de l'état de droit et l'indépendance du système judiciaire sont essentiels pour restaurer la stabilité politique et la confiance économique en Roumanie.

La Commission européenne continuera de surveiller de très près l'évolution de la situation. Elle adoptera, d'ici la fin de l'année, un nouveau rapport dans le cadre du mécanisme de coopération et de vérification.

Lire la lettre que le président Barroso a envoyée au premier ministre Ponta le 10 août 2012