Chemin de navigation

Le président Barroso et le président Van Rompuy à propos des résultats du sommet G20 de 2012

© EU

Le président Barroso s'est félicité des résultats du sommet du G20 2012: la reconnaissance des efforts de l'UE visant à affronter la crise et le soutien en faveur d'une plus grande intégration, ainsi que les conclusions sur le FMI, le commerce et le développement durable.

"Nos discussions ont mis l'accent sur la situation au sein de la zone euro. Les dirigeants du G20 ont reconnu la valeur du projet européen et de l'euro, la monnaie de l'Union européenne. Ils se sont félicités des mesures prises en Europe pour stabiliser nos économies et notre système financier et ont exprimé leur soutien en faveur de notre intention de progresser sur la voie d'une plus grande intégration économique et fiscale. Nos partenaires ont reconnu qu'une Union européenne forte et profondément intégrée est décisive pour la stabilité systémique à l'échelle mondiale. Cette reconnaissance reflète l'élan qui est en train de naître en Europe. L'UE est déterminée à démontrer l'irréversibilité de l'euro et du projet européen", ont déclaré les présidents Barroso et Van Rompuy dans une déclaration commune, juste après la fin du sommet.

Les deux présidents ont également salué d'autres résultats importants du sommet:

- Le G20 a réaffirmé son engagement à mettre en œuvre pleinement et rapidement la réforme financière et à renforcer la responsabilité et la solidité du secteur financier international;

- Les engagements supplémentaires d'autres membres du G20 de remplir, et même de dépasser, l'engagement commun à partir du printemps 2012 visant à accroître les ressources du FMI. L'Union européenne, en tant que plus grand contributeur au FMI, a déjà assumé 240 milliards d'euros (près de la moitié de l'augmentation globale);

- Sous la pression de l'Union européenne, l'engagement de Toronto de ne pas introduire de nouvelles mesures protectionnistes a été prolongé et un accord sur la facilitation des échanges se profile;

- Les progrès supplémentaires réalisés dans le cadre du programme de développement de Doha et au profit des pays les moins avancés.

Le président Barroso a également défendu avec ardeur une taxe sur les transactions financières mondiales, dont les recettes pourraient permettre d'aider les populations pauvres à l'échelle de la planète.

Joint statement on the results of the G20

Statement by President Barroso after the G20 discussions on the global economy and the European debt crisis

Joint Statement on EU/US trade relations

Interim Report – EU-U.S. High Level Working Group on Jobs and Growth

Barroso at the press conference ahead of the G20 Summit

Video statement following the G20

"We are not here to receive lessons" – reply by President Barroso at the G20 press conference

General video from the Summit