Chemin de navigation

À la une

Le président Barroso se rend au sommet des États de la mer Baltique

Le mercredi 30 et le jeudi 31 mai, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a participé, à l'invitation de chancelière fédérale allemande, Angela Merkel, au 9e sommet des états de la mer Baltique qui s'est tenu à Stralsund, en Allemagne.

31/05/2012

© EU

Les principaux points à l'ordre du jour étaient axés sur la sécurité énergétique et les évolutions démographiques dans la région de la mer Baltique. La compétitivité et la croissance durable, aussi bien dans la région que dans l'ensemble de l'Europe, ont évidemment fait aussi partie des discussions des dirigeants.

Les sommets des États de la mer Baltique ont lieu tous les deux ans dans le cadre du Conseil des États de la mer Baltique, créé en 1992 pour soutenir le développement et la coopération dans la région. Huit pays de l'UE (le Danemark, l'Estonie, la Finlande, l'Allemagne, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne et la Suède) et trois n'appartenant pas à l'UE (l'Islande, la Norvège et la Russie) en sont membres.

Voir la vidéo

Paquet de gouvernance économique: recommandations spécifiques par pays

Des progrès notables ont été constatés: les finances publiques et les déséquilibres commencent à s'améliorer, mais nous devons aller plus loin

30/05/2012

 José Manuel Barroso

"Nous avons dressé le bilan de la situation budgétaire et économique dans chacun de nos 27 États membres, et nous avons proposé des mesures: des recommandations spécifiques pour les réformes qu'il convient de mettre en œuvre pour garantir la stabilité, la croissance et l'emploi", a déclaré le président Barroso après l'adoption du paquet.

Lire toutes les recommandations ici.

Pour compléter les mesures prises à l'échelon national, le niveau européen peut, et doit aussi jouer son rôle. "Il y a trois axes sur lesquels je souhaiterais des résultats dans le cadre du Conseil européen de juin et je ferai tout mon possible pour les atteindre", a déclaré le président.

- "Tout d'abord, une reconnaissance claire des recommandations spécifiques par pays, sans succomber à la tentation de les édulcorer.

- Deuxièmement, un accord sur une initiative de croissance qui fera progresser les nombreuses idées que nous avons proposées au cours des dix-huit derniers mois. À savoir, les emprunts obligataires pour le financement de projets, l'augmentation de la capacité de prêt de la BEI et l'optimisation des fonds structurels

- Troisièmement, l'acceptation du fait que, si les chefs d'État et de gouvernement souhaitent stimuler la croissance, nous devons disposer d'un budget européen qui, tout en étant restreint et relativement peu élevé, a les moyens d'investir pour l'avenir, d'investir pour la croissance et l'emploi.

Enfin, nous avons l'intention d'examiner les mesures supplémentaires que nous devons prendre en vue d'atteindre une union économique complète pour achever notre union monétaire. La Commission préconisera une approche ambitieuse, dont les éléments essentiels pourraient notamment inclure un syndicat bancaire avec une supervision financière intégrée et un dispositif unique de garantie des dépôts. Nos idées concernant la stabilité pour les obligations sont déjà sur la table."

Lire toutes les recommandations ici

Lire le discours complet du président

Voir la vidéo de la conférence de presse du président

Comparer les pays par domaine thématique

Conférence de presse du vice-président Rehn et des commissaires Šemeta et Andor sur les détails des recommandations spécifiques par pays du paquet 2012

Press release on Country-specific recommendations

MEMO: 2012 country-specific recommendations in the context of the European Semester: Frequently asked questions

MEMO: Excessive Deficit Procedure recommendations on Bulgaria, Germany and Hungary: Frequently asked questions

MEMO: Following in-depth reviews, Commission calls on Member States to tackle macroeconomic imbalances

Press conference by EC Vice-President Rehn and Commissioners Šemeta and Andor on the CSR 2012 package

Message de condoléances à l'Italie suite au tremblement de terre survenu le 29 mai 2012

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a exprimé les condoléances de la Commission à l'Italie au début de sa conférence de presse sur les recommandations spécifiques par pays qui s'est tenue le 30 mai.

30/05/2012

© EU

"Permettez-moi de transmettre, au nom de l'ensemble du collège et en mon nom propre, nos condoléances aux victimes du dernier tremblement de terre qui a frappé la région de Modène (Italie) le 29 mai. La Commission européenne est profondément attristée et exprime toute sa solidarité aux citoyens italiens. Nous sommes prêts, dans la limite de nos possibilités, à aider l'Italie à faire face aux conséquences de cette catastrophe et aux autres catastrophes naturelles survenues récemment.

Le commissaire européen chargé de la politique régionale, Johannes Hahn, accompagné du vice-président Antonio Tajani, effectuera une visite dans la région, le dimanche 3 juin."

Lire le message en anglais et en italien

Discours à l'occasion de la conférence "Mission croissance"

Dans son discours d'ouverture de la conférence "Mission croissance", le président Barroso a déclaré: "Le moment est venu d'intensifier nos mesures en faveur de la croissance pour le bénéfice des citoyens européens. Le moment est venu de démontrer que la "Mission croissance" n'est pas une "mission impossible", mais bien une mission que rien n'arrête, que l'Europe est capable de mettre en œuvre". Il a également souligné que la stabilité et la poursuite de l'assainissement des finances publiques ne sont pas de simples possibilités, mais bien une nécessité. "Nous n'aurons pas de croissance durable aussi longtemps que nous aurons une dette insoutenable", a déclaré le président.

29/05/2012

© EU

"C'est pourquoi, nous allons poursuivre notre feuille de route pour la stabilité financière, qui couvre aussi bien la finalisation des propositions en suspens en matière de réglementation et de supervision, notamment la directive sur les exigences de fonds propres, que la recapitalisation bancaire et la résolution bancaire. En effet, nous finalisons actuellement une proposition très importante sur la législation relative à un cadre commun pour le redressement et la résolution des banques et des entreprises d'investissement", a poursuivi le président.

La Commission surveillera également l'effet des fortes contraintes budgétaires sur les dépenses publiques favorisant la croissance et sur l'investissement public et elle indiquera, si nécessaire, le champ d'action possible dans les limites des cadres budgétaires nationaux et de l'Union européenne. Dans les prochains mois, la Commission publiera un rapport sur la qualité des dépenses publiques, qui traitera de cette question très importante.

Lire le discours complet

Voir la vidéo

Site web de la conférence

G20 summit in Mexico: Joint letter of Presidents Barroso and Van Rompuy to the EU Member States

Today, European Commission President Barroso and European Council President Van Rompuy sent a joint letter to EU Heads of State and Government to inform them about the key issues coming up for discussion at the G20 Summit in Los Cabos, Mexico, on 18-19 June 2012.

25/05/2012

© EU

Furthermore, they stated that the EU should aim for results in four priority areas, as set out in the Spring European Council Conclusions:

1. Keeping growth and employment at the top of the G20 agenda
2. Continuing to strengthen the International Financial Architecture
3. Making substantial further progress on financial market reform
4. Tackling food security and promoting development

Read the entire letter msw8 - 96 KB [96 KB]

Rencontre avec le premier ministre tchèque, M. Petr Nečas

À l'issue de la rencontre, le président José Manuel Barroso a déclaré qu'il se félicitait vivement du soutien du premier ministre Nečas en faveur de la stratégie à deux volets de la Commission pour la gestion saine des finances publiques et la croissance, conformément aux conclusions du Conseil européen informel qui s'est tenu hier.

24/05/2012

Petr Nečas © EU

Le Président a poursuivi en ces termes: "Je suis également d'accord avec le premier ministre concernant la nécessité urgente de parvenir à un accord sur le budget 2013 de l'UE qui doit être axé sur la croissance et l'emploi, tout en relevant bien sûr les défis sociaux".

Une partie très importante des discussions bilatérales a été consacrée à la question de la mise en œuvre des fonds structurels en République tchèque, le pays de l'UE qui bénéficie le plus de la politique de cohésion pour la période 2007-2013, en termes de contribution des fonds structurels par habitant. Le président Barroso a souligné que "maintenant plus que jamais, il est essentiel d'utiliser efficacement les fonds européens, d'une manière qui maximise leurs effets sur la croissance et la création d'emplois, ainsi que les avantages pour les citoyens tchèques".

Lire la déclaration complète

Watch the video

Dîner informel des chefs d'État et de gouvernement

Nous avons besoin à la fois de stabilité et de croissance

23/05/2012

 José Manuel Barroso

Lors de la conférence de presse qui a suivi le dîner informel du Conseil européen, le président Barroso a appelé à une action dans trois domaines: des finances publiques saines, des réformes structurelles plus approfondies et des investissements ciblés. Il a précisé que nous n'avons pas le choix entre la stabilité et la croissance, car nous avons besoin des deux. Concernant la Grèce, le président Barroso a déclaré: "Nous nous tiendrons aux côtés de la Grèce tant qu'elle respecte ses engagements. Attendons que le peuple grec s'exprime le 17 juin et nous ne nous laisserons pas dérouter par ceux qui veulent promouvoir des scénarios spéculatifs".

Le Président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a présenté ce soir aux chefs d'État et de gouvernement les premiers résultats des équipes opérationnelles communes pour lutter contre les niveaux élevés de chômage chez les jeunes. Ils montrent la manière dont les financements de l'Union européenne sont utilisés pour permettre aux citoyens de trouver du travail ou de se former.

Lutte contre le chômage des jeunes: recours aux fonds structurels de l'UE pour aider les jeunes pdf - 81 KB [81 KB] български (bg) čeština (cs) dansk (da) Deutsch (de) eesti keel (et) ελληνικά (el) English (en) español (es) italiano (it) latviešu valoda (lv) lietuvių kalba (lt) magyar (hu) Malti (mt) Nederlands (nl) polski (pl) português (pt) română (ro) slovenčina (sk) slovenščina (sl) suomi (fi) svenska (sv) Cliquez sur les trois points pour accéder au document dans toutes les langues

Aide-mémoire remis par le président Barroso portant sur les mesures à prendre dans les domaines des finances publiques saines, des réformes structurelles approfondies et des investissements ciblés pdf - 256 KB [256 KB] Deutsch (de) English (en) português (pt)

Déclaration de la zone euro à la presse au sujet de la Grèce pdf - 16 KB [16 KB]

Déclaration du président Barroso à l'issue du dîner informel du Conseil européen, le 23 mai 2012

Rencontre avec M. Panagiotis Pikrammenos, premier ministre par intérim de la Grèce

23/05/2012

© EU

À l'issue de sa rencontre avec le premier ministre grec Pikrammenos, le président Barroso a déclaré: "Le gouvernement de M. Panagiotis a un rôle clair, mais vital à jouer dans les prochaines semaines". Il a rappelé que la Commission souhaitait vivement que la Grèce reste dans la zone euro et qu'elle continuerait à faire tout ce qui est en son pouvoir pour que cela soit possible. Le président a souligné qu'il était important que la Grèce respecte les engagements qu'elle a pris, y compris la mise en œuvre des réformes structurelles qui sont essentielles pour un retour à la croissance.

Voir la vidéo

Lire la déclaration complète

Read the Communication - Growth for Greece from 18 April 2012

Le président Barroso au sommet de l'OTAN à Chicago (20 et 21 mai)

22/05/2012

Anders Fogh Rasmussen, José Manuel Barroso et Barack Obama © UE

Dimanche 20 mai: après le G8, le président José Manuel Barroso s'est rendu au sommet de l'OTAN à Chicago pour assister à la réunion du Conseil de l'Atlantique Nord, le principal organe politique décisionnel de l'OTAN.

Le lundi 21 mai, le président Barroso a représenté l'UE lors de la réunion de la Force internationale d'assistance à la sécurité (FIAS) de l'OTAN sur l'Afghanistan. Le président a confirmé que l'Afghanistan demeure une priorité pour l'UE aujourd'hui et après 2014. "Mon message aujourd'hui est que nous allons jouer notre rôle pour veiller à ce que le développement en Afghanistan soit à la fois durable et sûr", a déclaré le président.

L'UE et ses États membres octroient plus d'un milliard d'euros par an au soutien à l'Afghanistan, dont une enveloppe annuelle de 200 millions d'euros provient du budget de l'UE, notamment au soutien en faveur de la police civile.

Le président Barroso a également annoncé une augmentation de 20 % du budget destiné au développement particulièrement important de la police civile en Afghanistan sur la période 2011-2013, le portant à 170 millions d'euros.

Voir la vidéo

Lire les principaux messages de la réunion sur l'Afghanistan

Sommet du G8 à Camp David (États-Unis) les 18 et 19 mai 2012

Les mesures en faveur de la croissance, conjuguées à des réformes structurelles, à des investissements et à l'assainissement budgétaire, ont été accueillies favorablement par les dirigeants du G8.

21/05/2012

(c) EU

Mis à jour le 21 mai

Après la séance de travail du G8 samedi sur l'économie mondiale, les présidents Barroso et Van Rompuy ont affirmé dans une déclaration commune: «Nous avons été confortés par le fait que tous les dirigeants s'accordent sur la nécessité de prendre des mesures visant à renforcer la confiance et à alimenter la relance, en réponse aux défis économiques auxquels nous sommes actuellement confrontés. Nous avons discuté de manière franche et ouverte avec les autres membres du G8 sur la situation dans la zone euro. Les discussions en cours à l'échelon européen et les mesures visant à favoriser la croissance, conjuguées à des réformes structurelles, à des investissements ciblés et à l'assainissement budgétaire, ont été accueillies favorablement par les dirigeants du G8 non européens. Concernant la Grèce, il est important que, de concert avec nos partenaires du G8, nous réaffirmions notre volonté forte de voir la Grèce rester dans la zone euro, tout en respectant les engagements qui ont été pris."

Résultats importants concernant d'autres domaines prioritaires abordés:

- "New Alliance for Food Security and Nutrition", lancée la veille du sommet du G8, qui rassemble les donateurs, les pays partenaires et le secteur privé dans un effort commun visant à sortir 50 millions de personnes de la pauvreté au cours des dix années à venir.
- Renouveler l'engagement envers le partenariat de Deauville avec les pays arabes.
- Accord visant à rejoindre la coalition pour le climat et l'air pur afin de réduire les polluants de courte durée de vie ayant un effet sur le climat, et soutien marqué envers l'adoption d'un instrument juridiquement contraignant en faveur de l'action climatique pour toutes les parties prenantes à l'horizon 2015.

En savoir plus en consultant l'intégralité de la déclaration de Camp David.

La prochaine réunion du G8 aura lieu en 2013 sous la présidence du Royaume-Uni.

"La Grèce fait partie de notre famille. Mais la volonté ultime de rester dans la zone euro doit venir de la Grèce elle-même"

Après avoir conclu le débat sur la situation économique en Europe au collège des commissaires, le président José Manuel Barroso a fait quelques remarques sur la Grèce. Il a indiqué que la Commission travaillait sans relâche pour aider la Grèce et qu'elle continuerait de le faire. "Ceci étant, la volonté ultime de rester dans la zone euro doit venir de la Grèce elle-même", a-t-il ajouté. Le Président a souligné que "nous sommes pleinement conscients que la situation actuelle exige énormément du peuple grec qui doit faire beaucoup de sacrifices." Mais il a souligné qu'il s'agit des conséquences des politiques du passé. Le programme d'ajustement économique pour la Grèce, a-t-il fait remarquer, est "la moins ardue de toutes les alternatives difficiles".

Abordant la nécessité de relancer l'activité économique dans l'ensemble de l'Union européenne suite à la déclaration du Collège la semaine dernière à l'occasion de la Journée Schuman, le président Barroso a annoncé que la Commission préparerait une initiative de croissance pour le Conseil européen de juin, en s'appuyant sur les propositions qui ont déjà été présentées et sur la stratégie de développement économique fondée sur la stabilité financière, les réformes structurelles et des investissements ciblés.

C'est aussi le message clair que le président Barroso transmettra au sommet du G8 qui se déroulera ce week-end (18-19 mai) aux États-Unis où il s'est rendu immédiatement après avoir prononcé sa déclaration. Outre la situation économique, les dirigeants du G8 discuteront des enjeux mondiaux que constituent la sécurité alimentaire, la lutte contre la pauvreté, l'action climatique et la sécurité énergétique. Le débat portera également sur des questions internationales, telles que l'Afghanistan et le "printemps arabe". "L'UE prend des mesures décisives pour favoriser le développement durable, accroître la résilience agricole et réduire la pauvreté, promouvoir les valeurs démocratiques et la primauté du droit et renforcer la stabilité internationale. L'UE est prête à relever les défis mondiaux de manière responsable et solidaire, dans le cadre du G8 et au-delà", a déclaré le président.

Avant d'assister au sommet du G8, le 17 mai, le président interviendra sur "L'état de l'économie mondiale" lors du débat de haut niveau de l'Assemblée générale des Nations unies à New York. Il tiendra une rencontre bilatérale avec Ban Ki-Moon, le secrétaire général des Nations unies, et participera à une réunion du Forum des petits États, auquel plus de la moitié des États membres des Nations unies appartiennent. Après le G8, le président Barroso et le président Van Rompuy se rendront au sommet de l'OTAN à Chicago pour assister, le 20 mai, à la réunion du Conseil de l'Atlantique Nord, le principal organe politique décisionnel de l'OTAN. Le lendemain, le président Barroso représentera l'UE lors de la réunion de la Force internationale d'assistance à la sécurité (FIAS) de l'OTAN sur l'Afghanistan.

Vidéo - José Manuel Barroso au sommet du G8

Vidéo - José Manuel Barroso au sommet de l'OTAN

Déclaration conjointe de José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, et de Herman Van Rompuy, président du Conseil européen, à l'issue de la séance de travail du G8 sur l'économie mondiale

Déclaration de Camp David

Déclaration du président Barroso avant le sommet du G8

Visiter la galerie audiovisuelle du G8

L'UE au sommet du G8

L'UE au sommet du G8: questions et réponses

Lire la déclaration sur la Grèce et la croissance avant le G8

Voir la vidéo sur la Grèce et la croissance avant le G8

Lire l'allocution prononcée à l'occasion du débat de haut niveau de l'assemblée générale des Nations unies à New York

Lire la déclaration à l'occasion de la Journée Schuman pdf - 37 KB [37 KB] Deutsch (de) English (en) português (pt)

En savoir plus sur les interventions de l'UE concernant la crise alimentaire

Message des présidents Barroso et Van Rompuy adressé à Tomislav Nikolić, le nouveau président de la République de Serbie

21/05/2012

Tomislav Nikolić © EU

Extraits du message:

"Nous tenons à féliciter M. Nikolić pour son élection en tant que président de la Serbie. Nous tenons également à féliciter le peuple serbe pour ses élections du 6 et du 20 mai qui ont été pluralistes et pacifiques.

Lors de ces élections, le peuple serbe a envoyé un signal très clair de soutien en faveur de l'orientation européenne continue de la politique du gouvernement. La Serbie a abordé ces élections en ayant obtenu peu avant le statut de pays candidat. Son leadership dispose désormais d'un mandat fort pour poursuivre cette politique et passer rapidement à l'étape suivante de son intégration européenne: le début des négociations d'adhésion dès que les conditions nécessaires seront remplies.

Nous encourageons fortement le Président Nikolić à poursuivre dans cette voie avec détermination afin de réaliser les progrès supplémentaires qui permettraient à la Commission européenne de recommander l'ouverture des négociations d'adhésion et au Conseil européen de prendre une décision dans ce sens. Il faudra pour cela un grand sens politique pour relever les défis les plus difficiles. La Serbie devra faire preuve à chaque instant de son adhésion à l'esprit de coopération et de réconciliation dans la région."

Lire la déclaration complète

Déclaration du président Barroso suite au tremblement de terre qui a frappé le nord de l'Italie

20/05/2012

Italian flag

"Je tiens à exprimer ma profonde tristesse à l'annonce des tremblements de terre qui ont frappé certaines régions de l'Italie aujourd'hui. Ils ont causé plusieurs décès et des dégâts matériels importants, en particulier dans la région d'Émilie-Romagne. Comme toujours dans ces occasions, nos premières pensées vont aux familles des victimes et aux personnes qui ont été évacuées de leurs habitations. La Commission européenne est en contact étroit avec les autorités italiennes de protection civile et se tient prête à fournir rapidement l'aide qui peut lui être demandée".

Lire la déclaration en italien

Rencontre avec U Shwe Mann, président de la chambre basse du Parlement du Myanmar

11/05/2012

Thura U Shwe Mann and José Manuel Barroso © EU

Le vendredi 11 mai, le président José Manuel Barroso a rencontré le président de la chambre basse du Parlement du Myanmar, U Shwe Mann.

Au cours de cette rencontre, le président a longuement expliqué la transition pacifique en cours au Myanmar et l'engagement des autorités en faveur de la réconciliation nationale et des valeurs démocratiques. Le président Barroso a exprimé le soutien de l'Union européenne à l'égard des réformes politiques et économiques en cours et a assuré le président de son soutien personnel et de celui de la Commission européenne concernant le processus démocratique au Myanmar. Il a encouragé des mesures supplémentaires concernant la libération des prisonniers politiques, la primauté du droit et le dialogue interethnique.

Les mesures supplémentaires prises par le Myanmar bénéficieraient du soutien continu de l'Union européenne, ce qui va dans le sens des récentes décisions de suspension des mesures restrictives, de la nouvelle enveloppe de 150 millions d’euros au titre de l'aide au développement pour 2012/2013 et de la mise en place d'une présence diplomatique au Myanmar.

Le renouveau de l'Europe – Le président Barroso lors de la Journée de l'Europe

09/05/2012

© EU

À l'occasion de la Journée de l'Europe, qui marque le 62e anniversaire de la déclaration Schuman et le début de l'intégration européenne, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a participé au WDR Europaforum 2012, un événement annuel qui réunit pour la 15e fois cette année des personnalités européennes de premier plan pour discuter des principales questions d'actualité liées à l'Europe.

Ensuite, il a parlé des valeurs européennes lors d'un événement festif du Parti populaire européen. Dans l'après-midi, le président a assisté à la Conférence sur l'état de l'Union à Florence, en Italie. Dans le discours qu'il a prononcé à l'issue du premier jour de l'événement, il a déclaré: "À une époque où l'on parle tant, en Europe et ailleurs, du soi-disant déclin de l'Europe, c'est l'endroit approprié pour nous rappeler que le déclin et le renouveau sont deux des sujets les plus importants et les plus liés de notre culture et de notre histoire en Europe. Et l'Union européenne est toujours parvenue à faire face aux crises et à en sortir plus forte et plus unie."

Le Président a poursuivi en ces termes: "Nous pilotons la sortie de crise tout en créant une économie de marché durable, inclusive, équitable et compétitive pour l'Europe du XXIe siècle. La Commission a anticipé toutes les questions qui ont dominé l'agenda européen au cours des deux dernières années, qu'il s'agisse de l'amélioration de la gouvernance économique, de la régulation des marchés financiers, de la surveillance des politiques budgétaires, de la stratégie Europe 2020 pour la croissance et l'emploi ou de nos propositions pour 2014-2020."

Il a conclu en énonçant les principales sources concrètes qui sont susceptibles de relancer la croissance en Europe, à savoir l'achèvement du marché unique, le fait de tirer pleinement parti des échanges mondiaux (au lieu de céder à la tentation de fermer les portes) et la mise en place d'investissements ciblés, notamment par l'intermédiaire du mécanisme pour l'interconnexion en Europe ou des emprunts obligataires pour le financement de projets, que la Commission a proposés. Il a appelé les États membres et tous les principaux partenaires européens à combler rapidement l'écart de mise en œuvre afin de libérer tout le potentiel des initiatives qui ont été proposées.

Voir la vidéo de la conférence sur l'état de l'Union à Florence

Lire le discours complet de la conférence sur l'état de l'Union

Voir la vidéo de l'interview du président Barroso à Florence

Voir la vidéo du WDR Europaforum

Table ronde ministérielle informelle en faveur d'un suivi ambitieux de Durban

08/05/2012

round table © EU

Le président José Manuel Barroso a participé à une table ronde informelle des ministres en faveur d'un suivi ambitieux de Durban. À l'issue de cette réunion de deux jours (7-8 mai) portant sur les négociations sur le climat et les préparatifs de Rio+20, le président a déclaré: "L'UE a toujours été à la pointe de l'action en faveur du climat et y restera, même avec la conjoncture économique difficile. C'est non seulement crucial pour la lutte contre le changement climatique, mais cela s'inscrit aussi dans notre stratégie Europe 2020 en faveur de la compétitivité et de la croissance économique. Cela permet de créer de la croissance verte et des emplois verts, tout en réduisant les dépenses énergétiques et d'autres coûts", avant d'ajouter: "L'UE tiendra les engagements qu'elle a pris à Durban: nous participerons à une deuxième période d'engagement au titre du protocole de Kyoto. Mais nous attendons aussi des autres qu'ils réalisent leurs engagements concernant les autres mesures convenues à Durban. C'est le message que je ferai passer au sommet du G20 et à Rio+20 cet été".

Saisir le moment de relancer la croissance: message du Collège en date du 9 mai

Je suis heureux de voir le nouvel élan qui est en train de naître dans les États membres pour lancer le moteur de la croissance européenne

08/05/2012

(c) EU

Le Collège des commissaires a examiné mardi un document intitulé "Action en faveur de la croissance et action en faveur de l'emploi". À l'issue du débat, le Président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a déclaré: "Nous suivons une approche double de stabilité et de croissance qui a toujours été au cœur de notre action. Tout d'abord, nos efforts en faveur de la stabilité ne doivent connaître aucun répit. Réduire la dette et les déficits est essentiel pour renforcer la confiance et diminuer les coûts d'emprunt. Chaque euro dépensé pour le paiement des intérêts est un euro de moins pour les emplois et les investissements".

"Deuxièmement, les réformes structurelles doivent s'accélérer. Les États membres doivent réduire la fiscalité pesant sur le travail afin de stimuler la création d'emplois".

"Troisièmement, nous devons accroître les investissements. Je suis heureux de constater qu'après le soutien du Conseil européen en faveur de l'approbation des obligations liées à des projets, la proposition est sur la bonne voie, ce qui signifie qu'une contribution de 230 millions d'euros provenant du budget actuel de l'UE pourrait être utilisée pour attirer jusqu'à 4,6 milliards d'euros de financements au cours des deux prochaines années pour des projets d'infrastructure clés. Je tiens également à voir une augmentation de la capacité de prêt de la Banque européenne d'investissement. Renforcer son capital versé d'au moins 10 milliards d'euros permettrait de libérer des financements qui font tellement défaut pour soutenir la création d'emplois, en particulier s'ils sont destinés aux petites entreprises. Je souhaite que ces mesures fassent l'objet d'un accord lors du prochain Conseil européen. Et si nous tenons vraiment à investir dans la croissance, nous devons convenir d'un budget de l'UE pour les sept prochaines années dont les dépenses seront plutôt axées sur des mesures visant à stimuler la croissance".

Lire le discours

Voir la vidéo

European Commission statement for Schuman Day pdf - 37 KB [37 KB] Deutsch (de) English (en) português (pt)

Discours prononcé par le président Barroso lors du sommet Gouvernement et innovation

08/05/2012

© EU

Le président Barroso a fait une allocution aujourd'hui au sommet Gouvernement et innovation organisé par Ernst & Young.

Il a souligné que le renforcement de l'innovation constitue une priorité stratégique de la Commission européenne. C'est pourquoi elle a créé l'initiative phare "L'Union de l'innovation" qui vise à créer les conditions favorables à une Europe plus innovante et donc plus compétitive et prospère.

Le Président a souligné l'importance de l'achèvement du marché unique des biens et services numériques: 60 % des actions proposées dans le cadre de l'agenda numérique de l'Union seront achevées fin 2012. Les principales propositions à venir porteront sur l'informatique en nuage, l'itinérance et la sécurité Internet.

Voir la vidéo

Lire le discours complet

Rencontre avec le premier ministre du Groenland

07/05/2012

© EU

Le président Barroso et le premier ministre du Groenland, M. Kuupik Kleist, se sont rencontrés aujourd'hui afin de discuter du potentiel stratégique des relations entre l'UE et le Groenland. Ils ont échangé leurs points de vue sur la façon de renforcer la coopération dans des domaines d'intérêt mutuel, à savoir les questions arctiques, les ressources naturelles et l'environnement, outre la coopération de longue date entre l'UE et le Groenland sur la pêche. Cette réunion intervient à un moment où la Commission travaille sur une communication relative à la politique arctique, qui doit être adoptée dans les semaines à venir. Elle définira des mesures de protection de l'environnement arctique et soutiendra le développement durable dans la région.

Voir la vidéo

Visite du vice-premier ministre chinois M. Li Keqiang à Bruxelles

Nous devons travailler en étroite collaboration pour promouvoir une croissance forte, durable et équilibrée

03/05/2012

© EU

La quatrième réunion bilatérale du président Barroso et du vice-premier ministre Li a été constructive. Dans sa déclaration, le président s'est exprimé en ces termes: "J'ai eu l'occasion d'examiner avec le vice-premier ministre Li le caractère global des relations UE-Chine. "L'UE et la Chine sont deux pôles importants du système international. Nos relations vont bien au-delà du cadre bilatéral. Toutes nos mesures ont des répercussions à l'échelle mondiale. C'est pourquoi nous avons le devoir et la responsabilité, devant nos citoyens, mais aussi devant le reste du monde, de coopérer étroitement dans tous les domaines. "Les dirigeants ont également échangé leurs points de vue sur des questions mondiales telles que la préparation du sommet du G20 au Mexique et le Sommet Rio+20 à Rio de Janeiro.

Un autre objectif important de la visite du vice-premier ministre Li à Bruxelles était de travailler sur l'approfondissement de la coopération mutuelle dans les domaines de l'énergie et de l'urbanisation. Cet objectif a été marqué par deux événements importants: une conférence de haut niveau sur l'urbanisation le matin et une réunion de haut niveau sur l'énergie l'après-midi. Lors du discours de clôture de cette réunion, le président a déclaré: "La réunion d'aujourd'hui représente une étape supplémentaire: nous avons rassemblé pour la première fois les plus importants décideurs en matière d'énergie de l'ensemble des 27 États membres de l'UE avec les ministres chinois responsables de la mise en œuvre de la politique énergétique ambitieuse de la Chine. Je tiens à tous les remercier pour leur travail sur un véritable partenariat "énergétique" qui s'inscrit au-delà des ministères et des frontières.

Lors de la visite, trois déclarations communes ont été signées: sur l'urbanisation durable, la sécurité énergétique et les marchés de l'électricité.

Lire les remarques du président Barroso après sa rencontre avec le vice-premier ministre Li

Voir la vidéo de la visite

Lire le discours prononcé à l'occasion de la réunion de haut niveau sur l'énergie

Réunion de haut niveau entre l'UE et la Chine sur l'énergie

Rencontre avec le groupe de travail sur le changement climatique de la fondation du Prince de Galles (Corporate Leaders Group on Climate Change)

03/05/2012

© EU

Le président Barroso a tenu jeudi sa troisième réunion avec le groupe de travail sur le changement climatique de la fondation du Prince de Galles. Ce groupe rassemble un certain nombre de représentants d'entreprises de premier plan dans tous les secteurs.

Cette réunion intervient à un moment où les préparatifs d'événements importants tels que Rio+20 (juin 2012) et la CdP-18 au Qatar (novembre 2012) s'accélèrent.

Le président Barroso a déclaré: "Je considère le monde des affaires et les chefs d'entreprise comme des alliés naturels de notre travail visant à atteindre une croissance verte et durable. Favoriser une économie à faible émission de carbone est une stratégie clé de la croissance, il est particulièrement important de le souligner en temps de crise", avant d'ajouter: "Aussi étrange que cela puisse paraître, je considère donc cette crise comme une occasion de progresser sur la voie de la croissance [verte]".

2000e réunion de la Commission

45 ans après la première réunion, j'ai l'immense privilège de présider la 2000e réunion de la Commission

02/05/2012

Aujourd'hui, mercredi 2 mai 2012, le Collège des commissaires tient sa 2000e réunion. En ce jour symbolique, Sa Majesté Albert II, Roi des Belges effectuera une visite au Collège. La première réunion de la Commission européenne, telle que nous la connaissons aujourd'hui, a eu lieu le 6 juillet 1967, après l'entrée en vigueur du célèbre "traité de fusion" (ou "Traité de Bruxelles") le 1er juillet. Ce traité a institué une structure institutionnelle unique, y compris la Commission en tant qu'organe exécutif unique, pour les Communautés européennes.

Pour marquer cet anniversaire, une exposition itinérante est présentée jusqu'au 7 mai 2012 au rez-de-chaussée du siège de la Commission (bâtiment Berlaymont). Elle présente:
- la table des réunions du Collège utilisée à la fin des années 60.
- une vidéo rappelant les divers Collèges depuis 1958. :
- une sélection d'images illustrant l'histoire de l'institution. :
- des copies de l'ordre du jour et des procès-verbaux de la 1re, de la 500e, de la 1000e et de la 1500e réunion du Collège.

Watch the video: Visit of H.M. Albert II, King of Belgium and the exhibition at the occasion of the 2000th meeting

Autres vidéos et documents audiovisuels connexes

Voir la vidéo présentant des images d'archives de toutes les Commissions précédentes

Collège des commissaires: qui est qui

Commission européenne: informations générales

Comment la Commission européenne travaille-t-elle?

Réunion hebdomadaire du Collège

En savoir plus sur les précédents Collèges et leurs présidents

Message de félicitations au nouveau président hongrois, M. János Áder

02/05/2012

© Commons

Le président Barroso a adressé aujourd'hui ses félicitations au nouveau président hongrois, M. János Áder: "Au nom de la Commission européenne, je tiens à vous adresser mes félicitations pour votre élection en tant que président de la Hongrie. Votre élection intervient à un moment crucial où la Hongrie, comme d'autres États membres, se lance sur la voie de la reprise économique. Après avoir assuré une présidence réussie de l'Union européenne, votre pays est confronté à des choix délicats dans des moments difficiles. En m'adressant à vous en tant qu'ancien député européen, j'ai confiance en votre engagement profond en faveur du projet européen. J'espère que vous participerez activement à la diffusion de cet exemple de réussite, en partageant nos valeurs et nos intérêts communs et les mesures que nous prenons ensemble pour relever les défis auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui.

Je vous souhaite tout le succès possible pour votre mandat en tant que chef de l'État et je suis impatient de travailler avec vous pour assurer l'unité et la prospérité de l'Europe, ce qui est de notre responsabilité commune. Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'assurance de ma très haute considération."

Rencontre avec M. Massimov, premier ministre du Kazakhstan

02/05/2012

Mr Massimov © EU

S'adressant à la presse après la réunion de travail, le président José Manuel Barroso a souligné l'importance des relations bilatérales entre l'Union européenne et le Kazakhstan, le seul pays d'Asie centrale avec lequel l'UE négocie actuellement un nouveau partenariat renforcé et un accord de coopération.

Les relations commerciales ont également fait l'objet de discussions, notamment le soutien de l'UE en faveur de l'adhésion du Kazakhstan à l'Organisation mondiale du commerce, ainsi que l'importance du Kazakhstan en tant que partenaire énergétique de l'Union européenne.

Abordant les progrès impressionnants que le Kazakhstan a réalisés depuis son indépendance, le président a souligné la nécessité de poursuivre les réformes politiques et économiques dans le pays.

Voir la vidéo

Lire le discours complet