Chemin de navigation

À la une

Discours à l'occasion de la sortie du livre «Pour le Timor: souvenirs de dix ans d'indépendance» au Parlement européen

26/04/2012

Barroso

Le président a participé hier à la présentation du livre «Pour le Timor: souvenirs de dix ans d'indépendance» qui a eu lieu au Parlement européen à Bruxelles.

Le président Barroso a souligné qu'il s'agissait non seulement d'un livre de souvenirs, mais aussi d'un livre sur l'avenir: l'avenir du Timor-Leste et de tous ceux qui luttent en faveur de la liberté et de la démocratie. Il porte aussi un message pour l'engagement de la communauté internationale à respecter les idéaux de la déclaration universelle des droits de l'homme.

Voir la vidéo

Le Président du PE s'entretient avec les membres de la Commission sur le projet de budget 2013

Le projet de budget pour 2013 adopté aujourd'hui est un budget de responsabilité et de solidarité.

25/04/2012

Lors de la conférence de presse qu'il a tenue conjointement avec le président du Parlement européen, Martin Schulz, le président Barroso a déclaré: "C'est un budget qui tout en soutenant la croissance et l'emploi, reconnaît la pression qui pèse sur les budgets nationaux. Il est responsable, car il gèle les dépenses futures au niveau de l'inflation. Il oriente les investissements vers les domaines qui peuvent le mieux contribuer à générer de la croissance et des emplois. Enfin, il limite aussi l'augmentation des dépenses administratives à 1,2 %, bien en deçà de l'inflation (en réduisant aussi les effectifs de la Commission)."

Il a en outre expliqué: "Dans le même temps, c'est un budget solidaire, en ce sens qu'il respecte nos obligations juridiques. Les États membres et les bénéficiaires privés nous soumettent désormais leurs factures, ce qui est normal au cours de la dernière année d'une période de programmation. Et l'Union européenne doit régler ces factures, elle ne peut pas faire autrement. Nous le devons à nos citoyens pour leur permettre d'achever leurs travaux de recherche financés par l'UE, leurs projets d'infrastructure, leurs formations et leurs cours, et de mettre en œuvre leurs plans de développement comme prévu. J'appelle par conséquent les États membres à faire preuve de responsabilité lors des débats et à éviter toute forme de mythes et de préjugés."

Le président Barroso a vivement apprécié cette première rencontre très fructueuse entre le Collège et le président Schulz, en soulignant le partenariat spécial qui unit la Commission et le Parlement européen. Il a annoncé que ces réunions auront désormais lieu régulièrement.

Lire le discours complet

Voir la vidéo

"The Commission must respect all the commitments made" – Read the President's reply to a journalist

Rencontre avec M. José Maria Neves, Premier ministre du Cap-Vert

24/04/2012

Mr José Maria Neves, Prime Minister of Cape Verde

À l'issue de la réunion, le président Barroso a rappelé l'importance du partenariat spécial entre l'UE et le Cap-Vert et a félicité les avancées extraordinaires que le Cap-Vert a réalisées au fil des ans en matière de progrès et de développement. Le Président a déclaré que le paraphe des accords sur la facilitation des visas et la réadmission - conclus dans le cadre du partenariat pour la mobilité entre l'UE et le Cap-Vert – constituait une avancée qualitative dans le renforcement des relations entre l'Europe et le Cap-Vert, qui allait au-delà des contacts institutionnels.

Les dirigeants ont également discuté de la situation en Afrique de l'Ouest et ont partagé leur préoccupation au sujet des problèmes politiques, économiques et sociaux qui touchent encore certains pays de cette région. Le président Barroso a profité de cette occasion pour condamner une fois de plus le coup d'État militaire qui a eu lieu récemment en Guinée-Bissau et pour exprimer son soutien aux efforts des organisations internationales et régionales telles que l'ONU, l'Union africaine, la CEDEAO et la CPLP.

Lire le discours complet (en portugais seulement)

Voir la vidéo

Rencontre avec M. Robert Fico, Premier ministre slovaque

24/04/2012

Robert Fico © EU

À l'issue de la réunion, le président Barroso s'est dit confiant dans le fait que "le gouvernement de M. Fico va poursuivre un programme de réformes ciblé qui permettra à la Slovaquie de relever ses défis économiques et sociaux”.

Il a mentionné deux défis majeurs: assurer la consolidation budgétaire et tirer pleinement parti du potentiel du marché du travail. "Il est important que le nouveau gouvernement slovaque prenne les mesures nécessaires de manière efficace et rapide", a-t-il déclaré.

La Slovaquie n'est pas seule pour le faire. Suite au Conseil européen informel qui s'est tenu le 30 janvier 2012, une équipe opérationnelle commune a été mise en place avec la Slovaquie "pour déterminer la manière dont les fonds structurels peuvent à court terme renforcer les efforts nationaux de lutte contre le chômage des jeunes et aider les petites et moyennes entreprises à créer des emplois. Dans la situation actuelle plus que jamais, il est absolument essentiel d'utiliser les fonds de l'UE de façon efficace et d'accélérer la mise en œuvre sur le terrain.”

Le président Barroso a également salué le "large soutien" du Premier ministre Fico en faveur de la proposition de la Commission concernant les prochaines perspectives financières pour l'Union européenne. "Il est extrêmement important de comprendre que ce budget ne porte pas seulement sur les dépenses", a déclaré le président Barroso. "Il porte principalement sur l'investissement. Ce n'est pas l'argent destiné à Bruxelles. Cet argent est consacré à nos régions, aux pays de la cohésion, aux régions de la cohésion, à nos travailleurs, à nos PME, et sans politique forte en faveur de la cohésion, nous n'aurons pas de véritable Union.”

Lire le discours complet

Voir la vidéo

Le défi de gagner la confiance des citoyens: un événement du médiateur européen

24/04/2012

Barroso

Le président Barroso a participé mardi au séminaire de haut niveau intitulé "L'Europe en crise: le défi de gagner la confiance des citoyens", organisé par le médiateur européen, Nikiforos Diamandouros. Le Président a axé son allocution sur les moyens permettant de combler l'écart qui existe entre "le citoyen lambda" et les élites au sein de l'Union européenne. Il a appelé au "leadership et à une réelle appropriation du projet européen. L'UE ne se limite pas à Bruxelles, elle existe pour tout le monde. Nous avons besoin du leadership des institutions européennes, mais aussi à tous les niveaux, des gouvernements nationaux, des parlements, des partenaires sociaux, de la société civile, des entreprises et des universités. La démocratie ne concerne pas seulement l'État, elle implique de s'engager."

La discussion qui a suivi a porté sur des sujets liés à la réponse que l'UE donne à la crise et à la légitimité et la transparence des institutions européennes. Les questions posées émanaient aussi bien du public présent que de personnes qui suivaient l'événement en ligne et envoyaient leurs questions sur Twitter.

Voir la vidéo

Remarks by President Barroso at the seminar organised by the European Ombudsman

President Barroso in Copenhagen

23/04/2012

Barroso

President Barroso discussed with national parliamentarians about the achievements and further development of the Single Market at a meeting of the Conference of the committees of the national parliaments of EU Member States dealing with European affairs (COSAC). The President said: "Over the past two decades, the Single Market has transformed the way Europeans live, work, travel, do business and study. But twenty years after 1992, it is important that we take a moment to pause and reflect not only on what a tremendous achievement the Single Market is. We also need to think of how we can put this unique tool to Europe's best advantage as an engine driving forward sustainable growth and jobs." He stressed that "building partnership and ownership with national parliaments is essential not only to drive forward the Single Market and make sure its benefits are actually delivered on the ground, but also to promote Europe's future growth and prosperity across the board."

Later that day President Barroso gladly accepted an invitation to speak at the University of Copenhagen where he focused on Europe's response to the crisis and on concrete benefits of European integration, such as cooperation and achievements in the fight against climate change or greater energy supply security. "And this is why I say with a great conviction that a sustainable solution to the crisis means more Europe not less Europe. And we have to fight hard against any prejudice." The speech was followed by a public debate together with Danish Prime Minister Helle Thorning-Schmidt.

Read the full speech at COSAC meeting

Watch the video from COSAC meeting

Read the speech at University of Copenhagen

Watch the video from the debate at the University of Copenhagen

Visite du président Barroso en Angola

19/04/2012

President Barroso © EU

Cette visite de deux jours a confirmé que l'Union européenne et la République d'Angola entrent dans une phase beaucoup plus intense de coopération mutuelle. Lors de la visite, le président a été témoin de l'effort de reconstruction et de développement remarquable de l'Angola après la guerre. Il est symbolique que cette visite intervienne lors des célébrations du 10e anniversaire de la paix dans le pays.

L'action conjointe pour le futur, que les deux parties ont convenu de conclure bientôt, sera le principal outil permettant d'améliorer la coopération mutuelle. Ce document a été l'un des sujets abordés lors d'une réunion entre le président Barroso et le président de la République d'Angola, M. José Eduardo dos Santos. Les deux dirigeants ont également discuté de la situation dans la région et le président Barroso a félicité l'Angola pour le rôle constructif qu'il joue à l'échelle régionale et internationale, pour contribuer à la stabilité et à la paix.

Voir la vidéo de la visite

Lettre à M. Tadeusz Mazowiecki, ancien Premier ministre de Pologne, pour son 85e anniversaire

18/04/2012

Tadeusz Mazowiecki © Commons

Dans son courrier, le président Barroso a transmis à M. Mazowiecki's ses meilleurs vœux à l'occasion de son 85e anniversaire. Il lui a également témoigné une grande appréciation pour sa contribution précieuse et son engagement sans équivoque au processus qui a conduit la Pologne vers la démocratie, la liberté et l'intégration avec l'Union européenne en tant que Premier ministre du premier gouvernement non communiste de l'Europe centrale et orientale.

Lire la lettre du président pdf - 82 KB [82 KB] English (en)

Stimuler la croissance et l'emploi pour la Grèce et toute l'Europe

Ces actions, si elles sont mises en œuvre de manière adéquate, devraient rapidement stimuler la croissance, créer des emplois et atténuer l'impact social de la crise

18/04/2012

Greek flag (c) Commons

Juste après l'adoption de la communication sur la croissance et l'emploi en Grèce, le président de la Commission européenne, Jose Manuel Barroso, a déclaré au Parlement européen: "Cette communication propose une série d'actions prioritaires qui vont de la promotion de l'emploi des jeunes à la réforme fiscale, en passant par des investissements dans l'éducation et l'adoption de réglementations intelligentes. Ces actions, si elles sont mises en œuvre de manière adéquate, devraient rapidement stimuler la croissance, créer des emplois et atténuer l'impact social de la crise." Il a également reconnu et apprécié les énormes efforts déployés par les autorités et le peuple grecs au cours de ces derniers mois pour adopter les mesures nécessaires afin de bénéficier du deuxième programme et la solidarité hors pair de la communauté internationale (le programme d'assistance à la Grèce équivaut à 177 % de son PIB au total, soit près de deux fois les revenus que la Grèce peut générer en un an) qui ont ouvert la voie à cette communication.

Le président a poursuivi en exhortant les États membres à accélérer la mise en œuvre de lois favorables à la croissance afin de libérer tout le potentiel du marché unique. Il a promis que la Commission proposerait d'ici la fin de l'année un Acte pour le marché unique II afin de progresser en vue de réaliser tout le potentiel du marché unique en Europe en matière d'emploi et de croissance.

Lire la communication adoptée

Voir le message du président

Voir le discours au Parlement européen

Lire le discours complet

En savoir plus

Réunion avec le président fédéral d'Allemagne, M. Joachim Gauck

17/04/2012

Joachim Gauck © EU

Après une discussion très ouverte et amicale avec le président fédéral Gauck sur la démocratie, des valeurs comme la liberté et la solidarité, l'économie européenne et l'intégration, le président Barroso a déclaré:

"J'ai remarqué avec une grande satisfaction que le nouveau président allemand est fermement engagé à poursuivre la position historique pro-européenne de son pays, et je lui ai fait part de ma grande estime personnelle pour son combat de longue date en faveur de la liberté et pour le courage dont il a fait preuve pour appeler les citoyens à "oser davantage l'Europe". Je pense que le président Gauck, avec son expérience personnelle et sa forte conviction dans les valeurs européennes et l'intégration, est très bien placé pour montrer l'exemple."

Le président a une fois encore souligné que l'Europe a besoin que ses dirigeants et ses citoyens défendent l'Europe en expliquant ses réalisations et en promouvant ses avantages. Il a insisté sur le fait que personne ne doit croire que le projet européen et ses réalisations sont irréversibles ou peuvent être tenus pour acquis.

Lire le discours complet

Voir la vidéo

Rencontre avec sa Majesté le Roi Abdallah II de Jordanie

17/04/2012

HRH Abdullah II, King of Jordan at the EC © EU

Lors du point presse qui a suivi la réunion, le président Barroso a déclaré: "L'UE entretient de très bonnes relations avec la Jordanie, et nos liens se resserrent même encore davantage. Nous avons désormais un statut de partenariat "avancé", nous célébrons cette année le 10e anniversaire de l'Accord d'association entre l'UE et la Jordanie, et le processus préparatoire du lancement des négociations d'accord de libre-échange approfondi et complet a déjà débuté."

"J'ai eu l'occasion de transmettre à sa Majesté le Roi Abdallah II un message de soutien sans équivoque, mais également des encouragements pour poursuivre le processus de réforme politique visant à renforcer la démocratie, la justice et la primauté du droit en Jordanie. Nous avons également longuement parlé de l'engagement de la Jordanie à organiser des élections libres, justes et transparentes", a poursuivi le président. Il a également félicité sa Majesté le Roi et les efforts de la Jordanie pour faire avancer le processus de paix au Moyen-Orient.

Lire le discours complet

Voir la vidéo

Sommet sur l'Énergie durable pour tous et réunion avec le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon

De l'énergie pour doper le développement – 50 millions d'euros pour permettre à 500 millions de personnes supplémentaires d'avoir accès à l'énergie durable

16/04/2012

UN

Aujourd'hui, le président de la Commission européenne Jose Manuel Barroso, a ouvert aux côtés du secrétaire général des Nations-unies, Ban Ki-moon, le sommet sur l'Énergie durable pour tous à Bruxelles. Le président a applaudi le secrétaire général pour son initiative très pertinente "Énergie renouvelable pour tous", à laquelle la Commission européenne participe activement. "Dans les pays développés", a-t-il déclaré, "un approvisionnement suffisant en énergie fait souvent la différence entre la croissance et la stagnation. Dans les pays en développement, il peut faire la distinction entre le progrès et le retard, ou même être une question de vie ou de mort." Il a également annoncé aujourd'hui le lancement d'une nouvelle initiative de la Commission: De l'énergie pour doper le développement. Celle-ci fournira 50 millions d'euros au cours des deux prochaines années pour soutenir les pays soutenant l’initiative et s'engageant à mener les réformes nécessaires pour étendre l'accès aux sources d'énergie durable et leur utilisation.

Après l'ouverture du sommet, les dirigeants poursuivront les discussions sur des sujets d'intérêt commun. "Si le développement durable, l'environnement et l'action sur le climat sont des questions réellement mondiales, il en va de même pour la paix, la stabilité et la démocratie", le président Barroso a-t-il déclaré, confirmant que la situation actuelle de la Syrie, de l'Iran et de la Guinée-Bissau feront partie des autres sujets abordés.

Dans l'après-midi, le président Barroso et le secrétaire général Ban Ki-moon assisteront à la signature d'un protocole d'accord pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes entre l'UE et ONU Femmes, établissant un partenariat stratégique entre les deux organisations.

Lire le discours complet du sommet

Voir la vidéo

Lire la déclaration lors du point presse avec Ban Ki-moon

Voir la vidéo du point presse

En savoir plus sur l'initiative "De l'énergie pour doper le développement"

Proposition de simplification des immatriculations transfrontalières dans l'UE

Nous voulons faciliter autant que possible le déplacement et l'immatriculation des véhicules dans les différents pays de l'UE

04/04/2012

car (wiki commons)

La Commission a proposé mercredi un règlement visant à simplifier l'immatriculation des voitures dans l'UE. Une fois adoptée par le Conseil et le Parlement, la nouvelle loi permettra de dégager près de 1,5 milliard d'euros d'économies par an et de générer de nombreux avantages concrets pour les citoyens et les entreprises. Le président Barroso a déclaré: "En simplifiant sensiblement les dispositions relatives à l'immatriculation transfrontalière des véhicules et en allégeant très largement la charge administrative, nous apportons une contribution majeure au bon fonctionnement du marché intérieur, qui constitue le moteur de la croissance et de l'emploi."

Lire le communiqué de presse

En savoir plus sur la proposition

Entretien avec "Dein Spiegel" (magazine d'actualités allemand pour les enfants)

04/04/2012

(c) EU

Deux jeunes journalistes du magazine allemand pour enfants "Dein SPIEGEL" ont interviewé le président Barroso lors de la visite qu'il a effectuée récemment à Hambourg. Ils ont posé au président des questions sur l'Europe, la Commission, ses habitudes de travail et les implications liées au fait d'occuper l'un des postes les plus importants d'Europe.

Le président a expliqué aux enfants que, sans l'Union européenne, il serait beaucoup plus difficile de voyager, d'étudier ou de travailler à l'étranger et que grâce à l'intégration européenne, les citoyens n'ont plus à avoir peur des guerres en Europe. Il a expliqué que la Commission jouait en quelque sorte le rôle d'arbitre qui donne le coup d'envoi du match et veille à ce que tous les joueurs s'en tiennent aux règles. Le président Barroso a également expliqué son travail quotidien et a parlé de ses contacts politiques en Europe et à l'étranger.

Pour finir, il a confirmé qu'il soutiendrait le Portugal lors des championnats d'Europe de football. Après l'interview, il a joué au baby foot avec les deux jeunes journalistes, ce qui a été un moment sympathique pour tout le monde.

Lire l'interview (en allemand) (Source: Dein SPIEGEL) pdf - 2 MB [2 MB] Deutsch (de)

En savoir plus sur la visite à Hambourg

Rencontre avec le Premier ministre finlandais, Jyrki Katainen

02/04/2012

(c) EU

À l'issue de sa rencontre avec le Premier ministre finlandais Jyrki Katainen, le président Barroso a souligné que la Commission européenne et la Finlande sont toute les deux engagées en faveur de l'assainissement budgétaire et les réformes structurelles et qu'elles partagent un programme commun de stabilité et de croissance.

Le Président a remercié M. Katainen pour son leadership concernant la stratégie numérique et sa vision d'un marché intérieur pleinement intégré dans le domaine numérique, car à l'avenir, les marchés seront de plus en plus numériques. Le président Barroso a assuré qu'un tel marché faisait partie des priorités de la Commission pour la croissance en Europe.

Lors de leur rencontre, ils ont aussi abordé le rôle de l'innovation. Comme l'a déclaré le président Barroso: "Nous savons tous en Europe que la Finlande est une championne de l'innovation et que la plupart des initiatives qu'elle prend pour favoriser l'innovation sont couronnées de succès. Selon moi, c'est un domaine dans lequel nous pouvons intensifier nos efforts."

Déclaration du président Barroso à l'issue de la rencontre

Voir la vidéo de la visite

Rencontre avec Anders Fogh Rasmussen, secrétaire général de l'OTAN

02/04/2012

Le président Barroso a rencontré cet après-midi le secrétaire général de l'OTAN, Anders Fogh Rasmussen, pour aborder les relations UE-OTAN et la préparation du prochain sommet de l'OTAN qui se tiendra à Chicago. Ils ont tous deux convenu qu'une Union européenne active et efficace contribue à la sécurité globale de la région euro-atlantique et qu'à ce titre, l'UE est un partenaire unique et essentiel pour l'OTAN. Ils ont souligné que l'OTAN et l'UE peuvent et doivent jouer des rôles complémentaires et s’apporter un soutien mutuel pour renforcer la paix et la sécurité internationales. Le président Barroso a réitéré l'engagement de l'Union européenne à renforcer la relation entre l'UE et l'OTAN, y compris par l'intermédiaire des synergies entre les initiatives militaires des deux organisations: "la défense intelligente" et "la mise en commun et le partage". Les deux dirigeants ont convenu de la nécessité d'assurer la réussite du sommet de l'OTAN, en particulier de garantir que la communauté internationale restera engagée pour l'avenir de l'Afghanistan après 2014. D'autres questions d'intérêt commun ont également été abordées, notamment la coopération entre l'UE et l'OTAN dans différents théâtres d'opérations, en particulier au Kosovo.