Chemin de navigation

À la une

Réunion avec des organisations philosophiques et non confessionnelles

30/11/2011

(c) EU

Les présidents de la Commission, du Parlement et du Conseil européen ont rencontré aujourd'hui les représentants d'organisations philosophiques et non confessionnelles pour discuter des droits et libertés démocratiques. À cette occasion, le président Barroso a déclaré: "Rien aujourd'hui, vraiment plus rien ne peut être tenu pour acquis. Il n'est pas nécessaire que je cite d'exemples pour illustrer les risques réels que des accomplissements qui nous sont chers soient soudainement remis en question et aujourd'hui menacés de s'éroder. Alors que ne consacrons actuellement, et à juste titre, beaucoup d'énergie au maintien de la stabilité financière et au rétablissement de la confiance dans la zone euro, il est au moins aussi important que nous participions activement au maintien et à la promotion de nos valeurs en Europe et dans le monde entier. Parce que sans le respect de ces valeurs, notamment de nos droits et libertés démocratiques, le reste peut vaciller."

Discours complet

Informations complémentaires sur la rencontre

Liste des participants

Voir les photos

Voir la vidéos

Sommet UE – USA, Washington DC, 28 novembre

"Nous avons réaffirmé notre détermination à collaborer étroitement pour assurer la stabilité de l'économie mondiale"

28/11/2011

(c) EU

"Nous venons de réaffirmer notre détermination à collaborer étroitement pour assurer la stabilité de l'économie mondiale et pour le bénéfice de nos peuples", a déclaré le président Barroso à l'issue du sommet UE - EU. Il a ajouté que "la voie à suivre en Europe passe par une plus grande intégration." Le président a déclaré que l'UE et les États-Unis ont décidé de créer un groupe de travail de haut niveau pour l'emploi et la croissance afin de contribuer à garantir que l'économie transatlantique puisse être un moteur pour la reprise de l'économie mondiale. Ce groupe se penchera sur la façon de renforcer le commerce et les investissements entre l'UE et les États-Unis en vue de stimuler la croissance et la création d'emplois. "Le monde ne saurait se résumer à l'économie", a déclaré le président Barroso. "Des valeurs et des normes entrent également en jeu. L'UE et les États-Unis croient fermement en la liberté, la démocratie, les droits humains et la prospérité. Ce sont les maîtres mots de nos sociétés et ce qui nous unit", a-t-il conclu.

"Le monde globalisé ne saurait se résumer à l'économie. Des valeurs et des normes entrent également en jeu."

Le président Barroso, accompagné du président du Conseil européen Van Rompuy et de la vice-présidente et haute représentante Ashton, participeront aujourd'hui au sommet UE – EU à Washington DC. Les dirigeants de l'UE rencontreront le président américain Barack Obama et la secrétaire d'État américaine Hillary Clinton pour discuter des questions économiques mondiales, des relations bilatérales et des possibilités de promouvoir la croissance et l'emploi. La politique étrangère sera également au programme, notamment la meilleure façon de contribuer au développement de la démocratie et de la prospérité dans le voisinage européen, y compris en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, ainsi que la promotion de nos valeurs communes dans d'autres régions du monde.

Sommet UE‑EU à Washington: vers un renforcement accru du partenariat transatlantique

Déclaration du président Barroso lors du point de presse conjoint avec le président Obama et le président Van Rompuy lors du sommet UE-EU à Washington

Déclaration commune lors du sommet UE-EU

Fiche d'information sur le groupe de travail de haut niveau pour l'emploi et la croissance

Video from the press conference

Rencontre avec le président de la Côte d'Ivoire

23/11/2011

(c) EU

Le président de la Commission européenne, M. Barroso, a reçu le président de la Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara. Lors d'une conférence de presse commune, le président Barroso a annoncé son soutien en faveur des élections à venir dans le pays, ainsi que sa volonté de contribuer à la reprise économique et sociale. Un train de mesures d'un montant de 125 millions d'euros a été formellement signé aujourd'hui lors d'une cérémonie à Bruxelles. Ces fonds seront alloués à cinq grands projets visant à améliorer la vie de la population ivoirienne en soutenant particulièrement le service de santé, la formation professionnelle (notamment pour aider les jeunes à accéder au marché de l'emploi), les transports, la société civile et la gouvernance.

Déclaration complète

L'UE confirme son soutien en faveur des élections et de la reprise à long terme de la Côte d'Ivoire

Voir la vidéo

Rencontre avec le Premier ministre italien Mario Monti

Malgré la tempête économique qui la secoue, l'Italie est déterminée à s'attaquer à ses énormes difficultés une fois pour toutes.

22/11/2011

(c) EU

"L'Italie est déterminée à s'attaquer à ses énormes difficultés une fois pour toutes", a déclaré le président Barroso à l'issue de sa réunion avec le Premier ministre italien Monti. Il a souligné que le programme du gouvernement italien "répond correctement aux problèmes que rencontre l'Italie, qui sont énormes, mais surmontables". Le président Barroso a indiqué que son succès dépendra de trois facteurs: une application stricte, une réduction progressive de la dette publique élevée et le renforcement du potentiel de croissance du pays. Le président Barroso a conclu son allocution en ces termes: "Je sais que Mario Monti est un homme politique très engagé, compétent et expérimenté, c'est un Italien et un Européen très engagé. Je suis confiant: l'Italie parviendra à franchir ce cap difficile."

Déclaration complète

Voir la vidéo

Rencontre avec le Premier ministre grec Lukas Papademos

21/11/2011

(c) EU

Le président Barroso a félicité M. Papademos pour sa nomination en tant que Premier ministre de la Grèce et a souligné que l'accord visant à former un gouvernement d'union nationale, soutenu par un large consensus politique, est un signe très fort de la nécessité d'établir une stabilité politique en Grèce à cette époque cruciale. Il a ajouté que "la détermination et la volonté politiques sont plus importantes que jamais pour permettre à la Grèce de maintenir le cap vers la réforme économique et le renouveau". Le président Barroso a également réitéré l'engagement de la Commission à aider la Grèce, ajoutant qu'il existe deux objectifs essentiels pour les mois à venir: "Premièrement, un deuxième programme d'aide financière à la Grèce pour les trois prochaines années doit être conclu d'ici la fin de cette année. Deuxièmement, l'échange volontaire d'obligations avec les investisseurs du secteur privé devrait intervenir comme prévu début 2012".

Déclaration complète

Task force pour la Grèce

Voir la vidéo

Message à Mariano Rajoy, Premier ministre élu d'Espagne

21/11/2011

(c) EU

Au nom de la Commission européenne, le président Barroso a félicité Mariano Rajoy, le Premier ministre élu d'Espagne. Le président Barroso a déclaré: "Vous avez reçu un soutien clair et fort du peuple espagnol à un moment important pour l'Espagne et l'Union européenne. Nous sommes confrontés à l'une des périodes les plus exigeantes de ces dernières décennies, ce qui nécessitera de prendre des décisions importantes. Je suis convaincu que par ces décisions, vous allez préserver la forte tradition européenne des gouvernements espagnols et contribuer activement au projet européen. Je vous souhaite, à vous-même, à votre gouvernement et à l'Espagne, tout le succès possible et je me réjouis de vous accueillir très prochainement à la Commission européenne".

Message complet

Rencontre avec le Premier ministre suédois, Fredrik Reinfeldt

21/11/2011

(c) EU

Le président Barroso a rencontré le Premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt pour discuter de la situation économique et de la préparation du prochain Conseil européen qui se tiendra le 9 décembre. Avant l'adoption le 23 novembre de l'analyse annuelle de la croissance (les priorités économiques pour l'année à venir), le président Barroso a souligné: "L'analyse annuelle de la croissance que nous publions mercredi ne sera pas aussi positive. Globalement, les performances sont peu convaincantes, de nombreux engagements pris l'an dernier n'ont pas été entièrement réalisés... la Commission n'hésitera pas à indiquer explicitement les domaines pour lesquels des efforts supplémentaires sont nécessaires."

Les deux dirigeants ont également parlé des propositions de la Commission visant à renforcer la gouvernance économique au sein de la zone euro à l'aide des traités existants, et si nécessaire, par leur modification.

Déclaration complète

Voir la vidéo

Rencontre avec M. David Cameron, Premier ministre britannique

18/11/2011

(c) EU

Le président Barroso et le Premier ministre du Royaume-Uni, David Cameron, se sont rencontrés aujourd'hui pour parler de nombreux sujets, y compris l'évolution récente de la situation économique et politique de l'Union européenne. Les deux dirigeants ont également échangé leurs avis sur le prochain Conseil européen qui doit se tenir le 9 décembre 2011.

Le président Barroso et le Premier ministre Cameron ont convenu qu'il était important de donner la priorité aux actions décisives qui sont nécessaires pour assurer la stabilité de la zone euro et d'accélérer les mesures visant à stimuler la croissance et l'emploi. Ils ont tous deux souligné qu'il était crucial de poursuivre le développement du marché unique et d'exploiter son plein potentiel de croissance dans l'intérêt des entreprises et des citoyens de toute l'Union, et en particulier pour aider les petites et moyennes entreprises.

Conférence sur l'innovation sociale

18/11/2011

(c) EU

Lors de la conférence "Ensemble pour une nouvelle croissance", le président Barroso a abordé le rôle des entreprises sociales pour générer une croissance responsable et durable. Dans son discours, il a souligné que les entreprises sociales "cherchent non seulement à inclure les citoyens ou à partager plus équitablement les bénéfices, mais créent aussi des emplois". Le Président a également souligné que "l'action au niveau européen peut constituer un élément accélérateur pour les entreprises sociales en sensibilisant l'opinion à ce secteur et à son potentiel énorme. Les entreprises sociales constituent une part croissante et dynamique de l'économie sociale européenne et concernent des millions de salariés." Il a ajouté que "l'UE peut contribuer à favoriser le développement de ce secteur en réduisant la complexité de son contexte réglementaire, en particulier en ce qui concerne le financement et l'accès aux marchés".

Discours complet

Voir la vidéo

Golden Victoria Award

17/11/2011

(c) EU

President Barroso congratulated Polish Prime Minister Donald Tusk for receiving the Golden Victoria "European of the Year 2011" award for his political achievements. In his video message President Barroso, who received this prize last year, shared Donald Tusk's believe that to tackle the crisis we need "more Europe and more integration" and that "the current crisis concerns all Europeans and the EU as a whole". "We must not allow new divisions to emerge" – stressed President Barroso.

Watch the video

Read the transcript

Débat sur la gouvernance économique

Il nous faudra à l'avenir renforcer encore davantage l'intégration

16/11/2011

(c) EU

Dans le discours sur la gouvernance économique qu'il a prononcé au Parlement européen, le président Barroso a confirmé que la Commission avancera au 23 novembre l'adoption de l'analyse annuelle de la croissance 2012 qui établit les priorités politiques de l'UE pour la croissance et l'emploi pour les 12 à 18 mois à venir. "Dans le même temps, nous allons présenter nos propositions concernant le renforcement de la gouvernance économique de l'euro", a-t-il affirmé. "Nous sommes en effet actuellement confrontés à une véritable crise systémique qui nécessite un engagement encore plus fort de la part de tous", a ajouté le président. "Il nous faudra à l'avenir renforcer encore davantage l'intégration, ce qui nécessitera d'amender les traités. Permettez-moi de préciser très clairement que je suis en faveur de la modification des traités si cela permet de renforcer l'Union européenne, la méthode communautaire, les institutions européennes et le sentiment d'un but commun."

Le président a souligné que l'euro constitue un élément central de l'Union européenne et "non pas un élément distinct. L'euro n'est pas un moyen de déroger à l'UE. C'est pourquoi nous devons mettre en œuvre l'approche communautaire pour les questions liées à l'euro. Nous ne renforcerons pas l'euro en fragmentant l'Union européenne", a-t-il souligné.

Discours complet

Video - Full Statement by President Barroso on economic governance

La meilleure réponse à la crise: Une Europe forte et unie

14/11/2011

(c) EU

Parlant à la fondation Gulbenkian (Paris) le Président Barroso a appelé à une Europe forte et unie pour surmonter la crise. "Nous avons mis en place une zone euro intégrée, mais pour la gérer nous avons largement conservé une méthode de type intergouvernemental. C'est une contradiction que nous sommes en train de dépasser", a-t-il dit ajoutant que l'Europe, "ce n'est pas un projet abstrait. C'est la réalité quotidienne de 500 millions d'Européens, qui partagent des valeurs et des intérêts communs."

Lire le discours

Watch the video

Nomination de Mario Monti à la tête du prochain gouvernement italien

13/11/2011

(c) EU

Dans une déclaration conjointe, M. Barroso, président de la Commission européenne et M. Herman Van Rompuy, président du Conseil européen, ont salué la décision du président de la République italienne de demander au sénateur Mario Monti de former un gouvernement d'unité nationale. Dans leur déclaration, les présidents se sont exprimés en ces termes: "Nous pensons que c'est un autre signal encourageant, après l'adoption rapide de la loi de 2012 sur la stabilité, qui témoigne de la détermination des autorités italiennes à surmonter la crise actuelle. Comme convenu lors du sommet de la zone euro qui s'est tenu le 26 octobre, la Commission continuera à surveiller l'application des mesures prises par l'Italie dans le but de poursuivre des politiques qui favorisent la croissance et l'emploi."

Lire la déclaration conjointe

Félicitations au président irlandais Michael D. Higgins

11/11/2011

Flag President of Ireland

Le président Barroso a félicité le président irlandais, M. Michael D. Higgins, pour son investiture. Le président Barroso a déclaré: "Vous prenez vos fonctions à un moment important, alors que l'Irlande prend des mesures énergiques pour traiter une situation économique difficile et, ce faisant, elle se pose en exemple pour d'autres pays confrontés à des défis semblables. Je suis impatient de vous rencontrer lors de la présidence irlandaise de l'Union européenne en 2013. Guím gach rath ort le linn do thréimhse mar uachtarán na héireann".

L'enseignement supérieur européen: un moteur de croissance et d'emploi

11/11/2011

President Barroso © EU

Le président Barroso a participé à la conférence Jean Monnet à l'Université de Lisbonne, dont le thème principal était "L'enseignement supérieur dans le cadre de la stratégie Europe 2020". Dans son discours, le président Barroso a souligné que l'éducation, la recherche et l'innovation sont au cœur de la stratégie Europe 2020, le projet européen pour remettre l'économie sur les rails au cours de la décennie. Le Président a souligné que grâce à leurs activités dans l'éducation, la recherche et l'innovation, les établissements européens d'enseignement supérieur ont le talent, la créativité et l'expertise nécessaires pour contribuer efficacement à la croissance économique de l'Europe, à la création d'emplois et à son influence sur la scène mondiale. "Dans l'éducation mondialisée d'aujourd'hui, ce sont la recherche et l'innovation qui feront la différence, elles doivent constituer notre avantage concurrentiel", a conclu le président.

The full speech

Video from the conference

Déclaration sur la désignation du nouveau Premier ministre grec

10/11/2011

Loukas Papademos (Greek Ministry of Finance / Wiki Commons)

M. Barroso, président de la Commission européenne et M. Van Rompuy, président du Conseil européen, ont chaleureusement accueilli l'accord sur un gouvernement d'union nationale, qui selon eux, ouvre un nouveau chapitre pour la Grèce: "Il est important pour le nouveau gouvernement grec d'envoyer un message inter-partis fort pour rassurer ses partenaires européens et leur faire savoir qu'il est déterminé à tout mettre en œuvre pour réduire régulièrement sa dette. L'assainissement budgétaire doit aller de pair avec les réformes structurelles nécessaires pour transformer le potentiel de croissance de la Grèce et créer les emplois dont son peuple a un besoin si pressant. Nous réaffirmons que les institutions européennes continueront à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour aider la Grèce. Mais la Grèce doit aussi faire tout ce qui est en son pouvoir pour s'aider elle-même".

Déclaration complète

Message of congratulation from President Barroso to Prime Minister of the Hellenic Republic, Mr Papademos

Rencontre avec le président du Parlement européen, M. Jerzy Buzek

09/11/2011

Le président Barroso et le collège ont accueilli mercredi le président Jerzy Buzek à la Commission européenne. Pendant un déjeuner de travail, les présidents et le collège ont discuté des questions suivantes: l'importance de la méthode communautaire dans la gouvernance économique de la zone euro, les mesures d'accélération (gouvernance économique, Acte pour le marché unique), le programme de travail 2012 de la Commission et les négociations autour du cadre financier pluriannuel et le budget 2012 de l'UE.

Message au Premier ministre polonais, M. Tusk

09/11/2011

(c) EU

Au nom de la Commission européenne, le président Barroso a félicité le Premier ministre de la République de Pologne, M. Donald Tusk, pour sa désignation comme Premier ministre chargé de former un nouveau gouvernement de coalition. Le président Barroso a déclaré: "Je suis conscient qu'avec l'approbation du nouveau gouvernement, les prochaines semaines seront difficiles pour vous. Consolider les finances publiques, relancer la croissance, coopérer avec nos voisins, élaborer les politiques sociales et, enfin et surtout, rétablir la confiance dans le projet européen, tels sont les défis auxquels les États membres et les institutions européennes doivent faire face en s'unissant."

Message complet

L'état de l'Europe - Die Europa-Rede, Berlin

L'Union européenne et la zone euro vont de pair.

09/11/2011

(c) EU

Le président Barroso s'est exprimé à l'occasion du "Berliner Europa-Rede", un appel pressant pour une intégration, une unité et une démocratie plus fortes. "Si la volonté politique existe, la plus grande puissance émergente du monde sera l'Union européenne", a déclaré le président. "Le défi est de savoir comment renforcer l'intégration de la zone euro sans créer de divisions avec ceux qui n'en font pas encore partie. Une Union divisée ne fonctionnera pas. Les traités définissent la zone euro comme le noyau de l'UE. Renforcer la convergence et l'intégration de l'Union européenne doit aussi impliquer de renforcer la démocratie. L'agenda de l'Europe doit être positif. Il ne doit pas prendre la forme d'une intervention hésitante pour éviter le pire, mais d'un plan enthousiaste visant à créer le meilleur".

Discours complet

Informations complémentaires

L'état de l'Union

Voir la vidéo

Rencontre avec le Premier ministre islandais, Mme Sigurðardóttir

08/11/2011

© EU

Le président Barroso a rencontré aujourd'hui le Premier ministre islandais, Jóhanna Sigurðardóttir. Les deux dirigeants ont discuté de l'état d'avancement des négociations d'adhésion de l'Islande à l'UE. Le président Barroso a noté les progrès accomplis, soulignant que "jusqu'à présent les négociations d'adhésion traduisent un acquis substantiel. La Commission européenne veut poursuivre ce travail avec un calendrier ambitieux et réaliste." La situation économique mondiale, y compris les évolutions dans la zone euro et l'économie islandaise, ont également été abordées.

Voir la vidéo

Conférence de l'association européenne des éditeurs de journaux

08/11/2011

Dans un discours qu'il a prononcé lors du congrès du 50e anniversaire de l'association européenne des éditeurs de journaux, le président Barroso a souligné que "la liberté d'expression et la liberté de la presse sont deux libertés non négociables qui sont au cœur même de nos sociétés démocratiques". Le président a ajouté que ces deux libertés "constituent des valeurs fondamentales essentielles de l'Union européenne" et que la Commission continuerait de les défendre avec ferveur.

Discours complet

Watch the video

Rencontre avec des représentants du monde de la culture

07/11/2011

© EU

Le président Barroso rencontrera le 8 novembre un groupe de personnalités européennes du monde de la culture. Ils discuteront des difficultés auxquelles le secteur culturel est confronté et de la façon dont il peut contribuer à l'image de l'Europe. Le président Barroso a déclaré: "En ces temps difficiles où tous nos efforts portent sur la façon de renforcer la compétitivité de l'Europe, la croissance et la création d'emplois, ainsi que sur la manière de surmonter la crise, nous ne pouvons pas oublier à quel point la culture est essentielle pour forger notre destin commun auquel tous nos efforts sont liés. Secteur vital de notre économie, la culture est aussi une pierre angulaire de l'âme et de l'identité de l'Europe: les deux sont indispensables à notre développement futur".

Rencontre avec le président de la Chambre des représentants de Chypre

07/11/2011

Le président Barroso a accueilli à la Commission européenne le président de la Chambre des représentants de Chypre, M. Yiannakis Omirou. Lors ce cette rencontre, le président Barroso et le président Omirou ont discuté de la situation économique actuelle à Chypre et de la future présidence chypriote du Conseil au second semestre de 2012. Ils ont également abordé les dernières avancées du processus de règlement chypriote.

Voir la vidéo

European People's Party conference

07/11/2011

President Barroso gave a keynote speech at the European People's Party conference: Securing the future of the Euro through deeper economic integration. In his speech "Stability for growth- the future of the Euro" President Barroso stressed the importance of the deeper economic integration for the future of the European Union.

Watch the video

Sommet du G20, Cannes, 3 et 4 novembre 2011

Nous avons besoin d'une gouvernance et d'une coopération mondiales pour des problèmes qui sont de nature mondiale

04/11/2011

 © EU

(updated the 4th November)

Dans la déclaration qu'il a faite à l'issue du sommet du G20, le président Barroso a réaffirmé la détermination de l'UE à continuer à tout mettre en œuvre pour préserver la stabilité de l'euro. Il a envoyé un message clair en affirmant que l'UE "s'engage toujours pleinement à soutenir la Grèce qui fait partie de notre famille européenne". Tout en reconnaissant le droit de la Grèce à décider de son propre avenir, le président Barroso a souligné que le pays doit démontrer son engagement envers les décisions qu'il a lui-même prises. Le Président a salué l'initiative de l'Italie consistant à demander au FMI et à la Commission de surveiller l'application de ses engagements. Le président Barroso a souligné que le fait d'assurer "la crédibilité des efforts de tous les États membres de l'UE est important, non seulement pour la stabilité européenne, mais aussi pour la stabilité mondiale". Le Président a salué l'accord des dirigeants du G20 visant à renforcer le rempart mondial contre la contagion en étudiant les options permettant de renforcer les ressources du FMI et de faire avancer le programme de Doha. Il a réaffirmé la détermination de l'UE à mettre en place une taxe sur les transactions financières au niveau européen et à collaborer avec les autres membres du G20 pour l'appliquer à l'échelle mondiale.

Nous sommes déterminés à mettre en œuvre tous les éléments de notre approche globale pour assurer la stabilité de la zone euro

Dans une déclaration qu'il a effectuée à l'issue de la première journée du sommet du G20 à Cannes, le président Barroso s'est exprimé en ces termes: "L'Europe est pleinement consciente de sa responsabilité en ces temps difficiles". Il a souligné une fois encore les éléments clés de la réponse globale visant à surmonter la crise et a confirmé l'engagement de l'UE à mettre en œuvre ces mesures très rapidement. Le président Barroso a répété que la Grèce devait "rester dans l'euro" et a appelé à l'unité nationale et politique dans ce pays, ce qui est "essentiel pour pouvoir donner au peuple grec l'espoir d'un avenir meilleur". Le président a reconnu que l'économie mondiale fait face à des difficultés majeures et que la coopération internationale est la seule façon d'y faire front. Dans ce contexte, il a appelé chacun des membres du G20 à tenir ses engagements.

 

Déclaration conjointe de M. Barroso, président de la Commission européenne et de M. Van Rompuy, président du Conseil européen, le premier jour du sommet du G20 à Cannes

EU @ G20

Déclaration du President Barroso à l'issue du sommet du G20

Interview of President Barroso with BBC Today programme

Message au Premier ministre de la République de Lettonie

03/11/2011

Le président Barroso a félicité M. Valdis Dombrovskis, Premier Ministre de la République de Lettonie, pour sa nouvelle nomination. "Votre nomination à un troisième mandat est un hommage à votre leadership et à la responsabilité que vous avez assumée en ces temps difficiles", a déclaré le président Barroso avant d'ajouter qu'"en réussissant le programme de stabilisation et de reprise économique, la Lettonie peut devenir un véritable exemple de redressement économique réalisé par une action décisive".

Message à M. Plevneliev, le président élu de la Bulgarie

01/11/2011

Le président Barroso a adressé ses chaleureuses félicitations à M. Rossen Plevneliev, président élu de la Bulgarie. Dans son message, le président Barroso a écrit: "Vous avez reçu la confiance du peuple bulgare à un moment important pour la Bulgarie et l'Union européenne. Je suis persuadé que vous allez contribuer activement au débat européen et préserver la défense de l'intégration européenne de la Bulgarie. Je vous souhaite tout le succès possible au cours de votre présidence et je me réjouis de vous accueillir très prochainement à la Commission européenne."