Chemin de navigation

À la une

Déclaration sur Chypre

28/10/2011

© EU

Dans une déclaration effectuée avant la rencontre du Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon avec les dirigeants des deux communautés de Chypre, M. Christofias et M. Eroglu, qui s'est tenue les 30 et 31 octobre à New York, le président Barroso a déclaré: "Après plus de trois ans de négociations, il est désormais temps de résoudre toutes les principales questions en suspens. Tous les Cypriotes et l'Union européenne bénéficieront d'une Chypre unie". Il a ajouté que "la Commission européenne s'attend à ce que la réunion de New York débouche sur des résultats tangibles, ouvrant la voie à la phase finale du processus. Je suis l'ensemble du processus de très près. J’appelle les deux dirigeants à saisir l'occasion de parvenir dès à présent à un règlement global. Les deux dirigeants et les Nations Unies peuvent continuer à compter sur le plein soutien de la Commission européenne pour leur effort historique".

Déclaration complète

Conseil européen et sommet de la zone euro, 26 octobre 2011

Le train de mesures adopté ce soir confirme que l'Europe fera ce qui est nécessaire pour préserver la stabilité financière

27/10/2011

 © EU

"Le train de mesures sur lequel nous nous sommes mis d'accord ce soir est un ensemble complet qui confirme que l'Europe va faire ce qui est nécessaire pour préserver la stabilité financière", a déclaré le président Barroso à l'issue de la réunion des chefs d'État ou de gouvernement de la zone euro. Dans sa déclaration, il a également présenté en détail les conclusions auxquelles les dirigeants sont parvenus. Il a souligné que lors du sommet du G20 à Cannes la semaine prochaine, l'UE sera en mesure de démontrer à ses partenaires du G20 que l'Europe est capable de conclure "un accord aboutissant à des mesures destinées à restaurer la confiance dans le secteur bancaire européen, qui fournit des pare-feu adéquats, permet d'accélérer notre ambitieux programme de croissance et de renforcer la surveillance et la coordination économiques. Pour montrer à nos partenaires et nos citoyens que nous sommes prêts à compléter notre union monétaire avec une véritable union économique".

Déclaration complète

Principaux résultats du sommet européen

Déclaration du sommet de la zone euro, 26 octobre 2011

Déclaration des chefs d'État ou de gouvernement de l'UE, 26 octobre 2011

Principaux résultats et déclaration du sommet des chefs d'Etat ou de gouvernement de la zone Euro Bruxelles, le 27 octobre 2011

Video from the summit

Présentation des résultats du Conseil européen au Parlement européen

Présentation des résultats du Conseil européen au Parlement européen

27/10/2011

 © EU

Faisant référence aux réunions qui se sont tenues dans le cadre du sommet du Conseil européen et de la zone euro des 23 et 26 octobre 2011, le président Barroso a expliqué les décisions audacieuses prises au cours des derniers jours en s'appuyant sur la feuille de route de la Commission pour la stabilité et la croissance du 12 octobre. "Nous disposons désormais d'une plate-forme plus ambitieuse sur laquelle construire la croissance en Europe", a-t-il dit. Il a exposé les détails de l'accord sur la Grèce, la multiplication par quatre ou cinq du FESF, les mesures visant à restaurer la confiance dans le secteur bancaire ainsi que les moyens concrets permettant de stimuler la croissance. Dans ce contexte, il a exprimé sa satisfaction quant à l'engagement de l'Italie à poursuivre les réformes structurelles, tout en soulignant la nécessité de les mettre pleinement en œuvre selon un calendrier précis. Il a également annoncé un paquet de propositions de la Commission pour novembre afin d'approfondir la gouvernance économique de l'Europe. Il s'est félicité du renforcement du rôle de la Commission en matière de suivi et de coordination des politiques économiques et budgétaires en Europe et de garantie de la cohérence entre la zone euro et les autres membres de l'UE. Il a fait part de son intention de renforcer le rôle d'Olli Rehn en tant que commissaire pour l'euro. Le président Barroso a réitéré son appel à la construction d'une véritable union économique en complément d'une union monétaire, y compris, si nécessaire, à travers une modification du traité, tout en assurant l'unité de tous les États membres. En vue du sommet du G20 qui se tiendra la semaine prochaine à Cannes, il a souligné qu'une Europe qui est déterminée, responsable et solidaire s'efforcera de mener la riposte à la crise mondiale. "L'Europe va faire pression pour obtenir un plan d'action ambitieux de tous les membres du G20 pour surmonter les obstacles et les déséquilibres qui entravent encore la croissance au niveau mondial", a-t-il affirmé avant de conclure en soulignant qu'il avait l'intention de présenter la proposition de taxe sur les transactions financières au sommet du G20. "Je crois que les mouvements de protestation auxquels nous avons assisté de Madrid à Manhattan ces dernières semaines montrent que c'est le genre d'action que les citoyens attendent de leurs dirigeants: s'assurer que le secteur financier contribue à la société."

Déclaration complète

Titre du Conseil européen

Vidéo du sommet

Feuille de route pour la stabilité et la croissance

Voir la vidéo

G20 page

Message au Premier ministre du Royaume hachémite de Jordanie

25/10/2011

 © EU

Le président Barroso a félicité M. Awn Al-Khasawneh, le Premier ministre du Royaume hachémite de Jordanie, pour sa nomination en tant que nouveau Premier ministre de Jordanie. Il a déclaré: "L'Union européenne considère la Jordanie comme un partenaire clé dans la région et je me réjouis de coopérer avec vous, Monsieur le Premier ministre, et avec votre gouvernement dans l'objectif d'approfondir nos relations dans le cadre du "statut avancé" du partenariat de la politique européenne de voisinage."

Lire le message

Rencontre avec le président roumain Traian Băsescu

25/10/2011

 © EU

Le président Barroso a rencontré aujourd'hui le président roumain, Traian Băsescu, pour discuter des questions urgentes à l'ordre du jour avant les sommets européens qui se tiendront demain. "La crise économique a un impact fort sur le niveau de vie des citoyens. Juste un peu plus de 24 heures avant le Conseil européen et le sommet de la zone euro qui se tiendra après, je tiens à répéter que nous travaillons sur des solutions solides et convaincantes pour offrir demain un train de mesures complet en faveur de la stabilité et de la croissance. Il est temps de mettre fin à l'incertitude", a déclaré le président Barroso, avant d'ajouter que "l'un des éléments clés de ce train de mesures complet sont des réformes favorisant la croissance". Les présidents ont également discuté de l'adhésion de la Roumanie à l'espace Schengen et le président Barroso a réitéré le soutien de la Commission pour que le pays rejoigne l'espace Schengen: "Nous considérons que la Roumanie a rempli toutes les conditions nécessaires, ainsi l'inclusion de la Roumanie dans Schengen est une question d'équité."

Déclaration complète

Voir la vidéo

Conseil européen et sommet de la zone euro, 23 octobre 2011

Des décisions finales devraient être prises dans les 72 heures et je suis convaincu que ces décisions seront prises

23/10/2011

 © EU

"Nous voulons que l'Union reste très forte", a déclaré le président Barroso lors de la conférence de presse qui a suivi le Conseil européen, tout en reconnaissant qu'il convient de multiplier les efforts en termes de "cohérence et d'intégration dans la gouvernance de la zone euro". Le Président a également envoyé un message clair au Conseil européen en affirmant que "l'UE peut et doit multiplier les efforts pour garantir la croissance". Il a souligné que "sans croissance, nos citoyens n'auront pas confiance en leur avenir ni en l'avenir des économies européennes". Il a également expliqué dans quelle mesure "la crise peut constituer l'occasion d'un renouveau". Le président Barroso a rappelé que "l'action décisive de cette semaine est essentielle si l'UE doit continuer à diriger de manière crédible la réponse mondiale lors du sommet du G20 à Cannes".

Il a annoncé "l'accord visant à verser la contribution européenne pour la prochaine tranche de l'aide financière octroyée à la Grèce". Il a souligné qu'"une réforme ambitieuse du FESF constitue un aspect essentiel de la lutte contre la contagion". Le président Barroso a salué les progrès notables qui ont été réalisés concernant les mesures coordonnées visant à faciliter le financement bancaire et à garantir que les banques disposent de niveaux significativement plus élevés de capitaux. Il reste persuadé que les décisions finales concernant l'ensemble des éléments de la réponse globale seront prises mercredi.

Lien vers la communication - Feuille de route pour la stabilité et la croissance pdf - 39 KB [39 KB] Deutsch (de) English (en)

La feuille de route - vidéos

Déclaration du président Barroso suite à la réunion des chefs d'État ou de gouvernement de la zone euro

Déclaration du président Barroso à l'issue du Conseil européen

Conclusions du Conseil européen

Sources de croissance pdf - 2 MB [2 MB] Deutsch (de) English (en) português (pt)

Informations générales sur les sources de croissance

View the Flipbook

Condoléances suite au séisme qui a frappé le Sud-Est de la Turquie

23/10/2011

Le président Barroso et le président Van Rompuy ont exprimé leurs condoléances suite au séisme qui a frappé le Sud-Est de la Turquie. Il se sont exprimés en ces termes: "Nous sommes profondément attristés par la nouvelle du terrible séisme qui a frappé la province de Van, dans le Sud-Est de la Turquie. Nos pensées vont vers les blessés et les familles des victimes et nous tenons à transmettre nos condoléances au peuple et aux autorités turcs."

Message complet

Conférence de haut niveau sur le cadre financier pluriannuel

21/10/2011

President Barroso © EU

La conférence de haut niveau sur le cadre financier pluriannuel pour la période 2014-2020, qui a réuni pendant deux jours des parlementaires nationaux, des ministres et d'autres intervenants avec des représentants des institutions de l'UE, s'est achevée sur une convergence de points de vue sur plusieurs questions clés, tout en montrant la nécessité de poursuivre un dialogue approfondi sur la base des propositions de la Commission. Les participants ont souligné qu'un tel événement représentait une occasion unique d'engager le débat avec tous les acteurs clés sur une question aussi importante que les budgets futurs de l'UE.

Dans son discours d’ouverture, le président Barroso a souhaité la bienvenue aux nombreuses personnalités des États membres, des parlements nationaux et des institutions de l’UE et aux autres parties prenantes qui ont pris part à cet évènement, organisé conjointement par la Commission, la présidence polonaise du Conseil et le PE. Il a invité le prochain Conseil européen à prendre des mesures décisives et immédiates sur tous les aspects de la feuille de route présentée la semaine dernière par la Commission, et notamment sur l'utilisation du FESF. Il a ensuite souligné que l’UE ne pouvait venir à bout de cette crise sans jeter les bases d’une croissance durable et créatrice d’emplois, avant d’attirer l'attention sur le fait que les investissements au niveau européen pouvaient grandement y contribuer, surtout dans un contexte d’austérité. Il a réclamé une révision des modes de financement du budget de l’UE, en utilisant les nouvelles ressources propres comme la taxe sur les transactions financières. Au moment de conclure, il a clairement fait comprendre que le budget de l’UE n’était pas de l’argent destiné à Bruxelles, mais bien aux jeunes, aux chercheurs et autres, avant d’inviter les participants à défendre l’Europe et à ne pas céder au populisme.

Opening remarks of President Barroso of 20 October -A Partnership for Progress - A Budget for Growth

European Commission's website

Video, President Barroso at High Level conference on the Multiannual Financial Framework (MFF)

Conference on the EU Financial Framework 2014-2020

Reforming the budget, changing Europe

Programme of the conference

Opening speeches

First Plenary session

Second Plenary session

Closing remarks

Speech of Commissioner Šemeta

Closing remarks of Vice President Šefčovič of 21 October

Brochure "Basic Guide to the Multiannual Financial Framework" (available in all languages)

Press material, including on European added value

EU budget myths

Converging views on key elements of the Multiannual Financial Framework 2014-2020 as a result of a high-level conference in Brussels

Lancement des deux premiers satellites du programme Galileo

21/10/2011

 © EU

Aujourd'hui, l'Europe a lancé les deux premiers satellites Galileo à 12h34 HEC depuis Kourou, en Guyane française, à l'aide d'un lanceur Soyouz qui les a mis en orbite à 23 000 kilomètres. Le président Barroso a décrit le lancement comme une étape importante pour l'Europe et ses citoyens. Il a souligné qu'il revêt "une importance stratégique, non seulement pour la compétitivité de notre industrie et pour la création d'emplois, mais aussi pour assurer l'indépendance de l'Europe en matière de technologies et de politiques spatiales". Le président a également expliqué que "Galileo est aussi un investissement dans l'avenir et la compétitivité de l'industrie européenne: il bénéficiera à des sociétés dans les secteurs du transport maritime, de la gestion de parc de véhicules, de la finance, de l'électricité et des télécommunications, avec un impact global estimé à 90 milliards d'euros sur 20 ans. La Commission a proposé un budget de 7 milliards d'euros pour Galileo entre 2014 et 2020.

Communiqué de presse: Galileo: l'Europe lance ses premiers satellites pour un système de navigation intelligent

En savoir plus: Galileo stimulera l'économie et facilitera la vie des citoyens

Déclaration du président

Réunion avec le président de l’Uruguay, Jose Mujica Cordano

20/10/2011

President Barroso © EU

Le président Barroso a reçu aujourd’hui le président de l’Uruguay, Jose Mujica Cordano. L’UE et l’Uruguay attachent tous deux une grande importance au renforcement de la coopération entre le MERCOSUR et l’UE par le biais de leur accord d’association.

Déclaration complète

Voir la vidéo

Déclaration sur la mort de Mouammar Kadhafi

20/10/2011

President Barroso © EU

Dans une déclaration commune, le Président de la Commission européenne José Manuel Barroso et le Président du Conseil européen Herman Van Rompuy ont salué «la fin d’une ère de despotisme». «Le décès annoncé de Mouammar Kadhafi marque la fin d’une ère de despotisme et de répression au cours de laquelle le peuple libyen a souffert pendant trop longtemps. Aujourd’hui, la Libye peut tourner une page de son histoire et embrasser un nouvel avenir démocratique. Nous appelons le Conseil national de transition à poursuivre un processus de large réconciliation entre tous les Libyens pour permettre une transition démocratique, pacifique et transparente.»

Lire la déclaration conjointe

Voir la vidéo

Un mécanisme pour l'interconnexion en Europe

Le mécanisme pour l'interconnexion et les emprunts obligataires pour le financement de projets illustrent parfaitement la valeur ajoutée de l'Europe.

19/10/2011

 © EU

La Commission européenne a adopté aujourd'hui un plan de 50 milliards d'euros visant à stimuler les réseaux de transport, d'énergie et de technologie numérique. Les investissements ciblés dans des infrastructures clés contribueront à la création d'emplois et amélioreront la compétitivité de l'Europe à une période où elle en a bien besoin. Le Président Barroso a déclaré à ce propos: "Le mécanisme pour l'interconnexion en Europe et l'initiative sur les emprunts obligataires sont une illustration parfaite de la valeur ajoutée que l'Europe est en mesure d'apporter. Ces propositions contribueront à la construction des routes, des chemins de fer, des réseaux énergétiques, des oléoducs et des gazoducs, mais aussi des réseaux à haut débit, qui revêtent tellement d'importance pour nos citoyens et nos entreprises. Nous allons compléter les réseaux d'infrastructure en Europe en construisant enfin les maillons qui leur manquent et qui, sans nous, continueraient à faire défaut. Cet investissement stimulera la croissance et la création d'emplois et, simultanément, rendra le travail et les transports plus simples pour des millions de citoyens et d'entreprises en Europe." Le "mécanisme pour l'interconnexion en Europe" rendra également l'économie européenne plus verte en assurant la promotion de modes de transport plus propres et de réseaux large bande à haut débit et en facilitant l'utilisation des énergies renouvelables conformément à la stratégie Europe 2020.

Communication - Des infrastructures européennes intégrées pour stimuler la croissance pdf - 46 KB [46 KB] English (en)

Proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil établissant le mécanisme pour l'interconnexion en Europe pdf - 708 KB [708 KB] English (en)

Orientations pour les réseaux de télécommunications européens pdf - 318 KB [318 KB] English (en)

Communiqué de presse sur le mécanisme pour l'interconnexion en Europe

Une phase pilote pour l'initiative relative aux emprunts obligataires pour le financement de projets dans le cadre d'Europe 2020

Stratégie numérique: la Commission propose d'investir plus de 9 milliards d'euros dans le haut débit

Statement by President Barroso at the press conference on Connecting Europe Facility

The Commission's energy infrastructure package

Voir la vidéo

Cérémonie d'adieu de Jean-Claude Trichet, BCE, Francfort

19/10/2011

President Barroso © EU

Le président Barroso a assisté à la cérémonie d'adieu de Jean-Claude Trichet, le président de la BCE, à Francfort en Allemagne. Dans sa déclaration, le président Barroso a souligné que l'euro est l'une des principales réalisations du projet européen et qu'il définit l'intégration européenne. "Beaucoup y ont contribué, mais la Banque centrale européenne a été au cœur de son développement". Dans sa déclaration, le président Barroso a décrit le président Jean-Claude Trichet comme "une personne intelligente, un visionnaire, mais aussi un homme d'action, qui a joué un rôle décisif dans la défense de l'indépendance de la BCE et le renforcement de la stabilité financière". Il a souhaité la bienvenue à Mario Draghi, le successeur du président Trichet, avant d'ajouter que "lui-même et la BCE conserveront l'entière confiance de la Commission". Juste quelques jours avant une réunion cruciale du Conseil européen, le président a saisi l'occasion pour discuter de la proposition de la Commission en faveur d'une feuille de route pour la stabilité et la croissance avec des interlocuteurs clés en marge de l'événement.

Watch the video

Sommet social tripartite

17/10/2011

President Barroso © EU

À l'issue du sommet social tripartite, le président Barroso a déclaré: "Le message que nous avons reçu tant des entreprises que des syndicats est qu'il faut faire tout ce qui est nécessaire pour protéger la stabilité financière de la zone euro, pour rétablir la confiance dans la zone euro et dans l'Union européenne." Le président Barroso a souligné que "nous avons lancé une initiative pour offrir des possibilités aux jeunes et j'ai demandé aux partenaires sociaux, en particulier au patronat, de la soutenir avec enthousiasme", avant d'ajouter qu'"il est important que tous apportent une contribution."

Déclaration complète

Voir la vidéo

Visite officielle en Bulgarie

14/10/2011

President Barroso © EU

À l'issue de sa rencontre avec le Premier ministre bulgare Boyko Borisov, le président Barroso a souligné qu'il espérait qu'un accord puisse être trouvé au Conseil européen le 23 octobre concernant l'action décisive qu'il convient de prendre pour apporter une réponse globale à la crise. Le président a réitéré le soutien sans équivoque de la Commission pour que la Bulgarie rejoigne l'espace Schengen et a encouragé le Premier ministre à poursuivre les efforts dans les domaines de la réforme judiciaire, de la lutte contre la corruption et du crime organisé. Il a également salué le fort soutien de la Bulgarie pour l'Union européenne.

Voir la vidéo

Visite officielle en France

14/10/2011

President Barroso © EU

Le Président Barroso a rencontré le Premier ministre français François Fillon et a donné un discours sur l'integration économique lors des journées parlementaires de l'Union pour la Majorité Présidentielle (UMP) à Saint-Cyr-sur-Loire. La rencontre avec le Premier Ministre a donné l'occasion de traiter avec lui de l'état de la préparation du Conseil européen du 23 octobre et de différents dossiers d'actualité. Ensuite, à Paris, le Président Barroso a eu une réunion de travail avec le Président la République, Nicolas Sarkozy. Cet entretien a permis de présenter la feuille de route de la Commission pour répondre a la crise économique et de préparer le Conseil européen du 23 octobre.

Voir la vidéo

Rencontre avec la Premier ministre du Danemark Thorning-Schmidt

13/10/2011

 © EU

La rencontre entre le président Barroso et la Premier ministre du Danemark Helle Thorning-Schmidt a porté principalement sur le Conseil européen qui doit se dérouler prochainement. À l'issue de la rencontre, le président Barroso a déclaré: "Nous avons convenu que nous devons proposer une solution pour rompre le cercle vicieux alimenté par les doutes quant à la viabilité de la dette souveraine, la stabilité du système bancaire et les perspectives de croissance de l'UE." Il a répété que la feuille de route pour la stabilité et la croissance, présentée aujourd'hui, "expose cinq éléments interdépendants qui doivent être mis en œuvre conjointement et le plus rapidement possible". Le président a également affirmé que "le Danemark, avec son nouveau gouvernement, poursuivra une longue tradition de contribution constructive et précieuse du Danemark au progrès de l'Europe, et pendant et après la présidence, le Danemark alimentera l'esprit européen dont nous avons tellement besoin dans notre Union."

Déclaration complète

Voir la vidéo

Table ronde des Amis de l'Europe

13/10/2011

 © EU

Le 23 octobre, le Conseil européen assurera que "la volonté politique est là pour proposer un compromis essentiel et déterminant ainsi que des décisions concrètes", le président Barroso a-t-il déclaré aujourd'hui. Citant la Lettonie et l'Irlande comme pays dont l'économie a progressé au cours de la période d'austérité, "la Commission ne croit pas que les coupes budgétaires sont la solution aux difficultés de l'Europe. En revanche, des finances publiques saines constituent un aspect essentiel de la croissance durable." Nous devons continuer à investir dans les personnes et les infrastructures, car le marché unique est "la mine d'or à laquelle l'Europe ne peut pas tourner le dos".

Discours complet

Voir la vidéo

Rencontre avec le Premier ministre irlandais Taoiseach Kenny

13/10/2011

 © EU

Le président Barroso a rencontré le Taoiseach (Premier ministre) Kenny pour discuter des questions économiques avant le Conseil européen du 23 octobre. À l'issue de la rencontre, le président Barroso s'est exprimé en ces termes: "Nous pensons que nous devons apporter une réponse plus forte, je crois en une réponse décidée et globale." M. Barroso a indiqué qu'"il est d'une importance capitale de convenir d'une approche communautaire plus forte avec les institutions européennes, en étroite collaboration avec les États membres qui façonnent l'avenir de notre Union".

Voir la vidéo

Déclaration des présidents sur les récents événements politiques en Slovaquie

12/10/2011

 © EU

Les présidents Barroso et Van Rompuy ont fait une déclaration sur les récents événements politiques en Slovaquie, soulignant que "nous restons convaincus que les autorités slovaques et le Parlement sont pleinement conscients de l'importance critique d'un FESF amélioré et plus souple pour préserver la stabilité financière de la zone euro. C'est dans l'intérêt de tous les pays de la zone euro, y compris celui de la Slovaquie. Notre monnaie commune joue un rôle crucial dans les décisions d'investissement, la croissance et l'emploi. Il s'agit de notre prospérité à tous." Les présidents ont exhorté "tous les partis au sein du Parlement slovaque à dépasser les positionnements politiques à court terme et à saisir la prochaine occasion d'assurer une adoption rapide du nouvel accord."

Déclaration complète

Feuille de route pour la stabilité et la croissance

Cette feuille de route montre la voie à suivre par l'Europe pour sortir de la crise économique.

12/10/2011

 © EU

Le président Barroso a présenté aujourd'hui une feuille de route pour la stabilité et la croissance. Dans son discours devant le Parlement européen, il a souligné que "pour rompre le cercle vicieux alimenté par les doutes sur la soutenabilité de la dette souveraine et sur les perspectives de croissance, nous avons besoin de solutions complètes sans tarder." Le Président a rappelé que, comme il l'avait promis dans son discours sur l'état de l'Union il y a deux semaines, "aujourd'hui, nous tenons nos engagements." Il a déclaré: "La Commission vient d'adopter une feuille de route pour la stabilité et la croissance. Et nous nous sommes fixés des conditions et des délais concrets pour l'appliquer."

Lien vers la communication sur la feuille de route pour la stabilité et la croissance pdf - 39 KB [39 KB] Deutsch (de) English (en)

Communiqué de presse : "Une feuille de route pour la stabilité et la croissance"

Discours complet

Voir la vidéo

Rencontre avec le président letton, M. Andris Berzins

12/10/2011

Mr Andris Berzins et President Barroso © EU

Le président Barroso a rencontré aujourd'hui le président letton, M. Andris Berzins. Ils ont discuté de la situation économique dans l'Union européenne et en particulier en Lettonie. Les présidents ont également abordé le prochain cadre financier pluriannuel et les aspects présentant un intérêt particulier pour la Lettonie, notamment les propositions que la Commission a récemment présentées concernant l'avenir de la politique de cohésion et de la politique agricole.

Voir la vidéo

Lire le discours complet

Rencontre avec le Premier ministre des Pays-Bas Mark Rutte

11/10/2011

 © EU

Aujourd'hui, le président Barroso a rencontré le Premier ministre des Pays-Bas, Mark Rutte, et a abordé avec lui des questions de prime importance pour la zone euro et l'avenir de l'Union européenne. "J'ai échangé avec le Premier ministre certaines des idées que nous envisageons concernant la gouvernance de la zone euro, ainsi que certaines mesures pour s'atteler à la situation actuelle", a déclaré le président Barroso. Il a expliqué qu'un point important qu'ils ont abordé "était le problème de la gouvernance dans la zone euro. Nous avons besoin d'une gouvernance plus forte, nous avons besoin de plus de discipline." Le président Barroso a souligné: "Nous avons besoin d'intégration et de discipline".

Voir la vidéo

Sommet du G20: lettre des présidents Barroso et Van Rompuy

Nous devons faire de ce sommet un sommet qui restaure la confiance, soutienne la croissance et la création d'emplois et maintienne la stabilité financière.

10/10/2011

G20 logo

Le président Barroso et le président du Conseil européen Van Rompuy ont adressé une lettre aux autres membres du Conseil européen afin de livrer leurs points de vue sur les questions clés du sommet du G20 qui se déroulera à Cannes les 3 et 4 novembre 2011. Dans cette lettre, ils ont exprimé l'espoir que ces orientations serviront de base solide pour notre échange de vues préparatoire lors de la réunion du Conseil européen en octobre. Ils ont appelé à "renouer avec cet esprit collectif du G20" et ont souligné que "le fait que la France occupe la présidence du G20 cette année confère une responsabilité particulière à l'Europe. Nous devons faire du sommet de Cannes un sommet du G20 qui restaure la confiance, soutienne la croissance et la création d'emplois et maintienne la stabilité financière".

Lire la lettre

Discours à la Fondation Jean Monnet, Lausanne, Suisse

10/10/2011

 © EU

C'est dans les moments les plus exigeants que l'Europe a toujours su trouver la voie du progrès dans l'intégration, a rappelé le Président Barroso à l'occasion du 30ème anniversaire de la Fondation Jean Monnet à Lausanne. Selon Jean Monnet, a-t-il dit, "'les hommes n'acceptent le changement que dans la nécessité et ils ne voient la nécessité que dans la crise.' Et précisément aujourd'hui la nécessité c'est plus d'Europe et le leadership c'est rendre possible ce qui est nécessaire."

Lire le discours

Watch the video

9e édition des Open Days

10/10/2011

 © EU

Le président Barroso s'est exprimé sur la politique de cohésion européenne lors de l'inauguration des Open Days 2011. Il a appelé les dirigeants européens à expliquer dans leur région et leur pays l'importance de cette politique régionale et de cohésion, arguant que l'argent investi via cette politique "n'est pas destiné à Bruxelles, mais bien aux régions d'Europe. Cet argent est destiné aux travailleurs européens, aux agriculteurs, à tous ceux qui veulent avoir un avenir en Europe. Il doit aller aux citoyens européens, aux demandeurs d'emploi et à ceux qui ont peur de se retrouver au chômage." Et de conclure: "voici l'appel que je vous lance, pour que nous puissions travailler avec nos États membres et expliquer qu'il n'y a pas d'excès au niveau de la politique régionale ou de la cohésion en Europe. Il n'y a pas d'excès d'Europe; il nous faut au contraire davantage de solidarité et de responsabilité. En réalité, il nous faut plus d'Europe."

Plus d'informations sur les Open Days 2011

Lisez l'intégralité du discours

Voir la vidéo

Entretien en direct avec le président Barroso sur YouTube / Euronews

Je demanderai à tous les dirigeants du G20 de soutenir une taxe sur les transactions financières mondiales, dont une partie pourrait être destinée aux populations les plus pauvres du monde.

06/10/2011

President Barroso © EU

Dans le cadre du programme World View de YouTube avec les dirigeants mondiaux, le président Barroso a participé aujourd'hui à un entretien en direct diffusé dans 11 langues. Les questions économiques ont figuré en tête des sujets abordés. La question la plus récurrente portait sur les problèmes de la Grèce et sur la façon de relancer l'économie grecque. Le président Barroso a répondu qu'"un pays – à l'instar d'une famille ou d'une entreprise – ne peut pas vivre longtemps au-dessus de ses moyens. Et c'est précisément ce que la Grèce faisait." Il a également souligné qu'à l'avenir, il y aura une plus grande intégration du budget national et des plans économiques ainsi que des sanctions pour ceux qui ne respectent pas les règles. Le Président a réitéré une fois encore que nous avons besoin d'une taxe sur les transactions financières afin que les banques contribuent de manière équitable aux coûts de la crise, et il a indiqué que les recettes provenant de la taxe pourraient servir à financer l'aide au développement. L'entretien a été retransmis en direct sur http://www.youtube.com/worldview, Europe by Satellite et Euronews TV

Lire les principaux messages de l'entretien du président

Watch the video (available in all languages)

Visite du Premier ministre finlandais, M. Jyrki Katainen

06/10/2011

 © EU

À l'approche du Conseil européen des 17 et 18 octobre, le président Barroso et le Premier ministre finlandais Jyrki Katainen ont discuté des enjeux économiques les plus urgents. Le président Barroso a cité en exemple les réformes économiques menées par le gouvernement finlandais: "La Finlande a prouvé qu'il était possible de transformer la crise en opportunité. C'est exactement ce que nous tentons actuellement de faire en Europe et je suis convaincu que nous réussirons."

Lire la déclaration dans sa totalité

Rencontre avec la chancelière allemande Angela Merkel

L'Europe ne peut pas réussir sans l'Allemagne, et je crois aussi que l'Allemagne ne peut pas réussir sans l'Europe

05/10/2011

EU

Avec le Collège, le président Barroso a reçu la chancelière Merkel aujourd'hui. À l'occasion du point presse qui a suivi, le président Barroso a souligné que "c'est seulement par le renouveau européen, avec plus d'Europe, avec un leadership de l'Union européenne plus engagé que nous pouvons prendre confiance dans notre capacité commune à agir", avant d'ajouter: "Le renouvellement exige du leadership et de la détermination. C'est pourquoi nous avons besoin de dire sans ambiguïté "oui" à une Europe plus unie, dotée d'institutions fortes qui collaborent étroitement et loyalement avec nos États membres ... La contribution de l'Allemagne reste déterminante". Il a également annoncé qu'avec la chancelière Merkel, il réclamera la taxation des transactions financières mondiales lors du sommet du G20 en novembre.

Lire la déclaration complète

5e Sommet UE – Brésil

04/10/2011

EU

À l'issue du 5e Sommet UE-Brésil, au cours duquel a été adopté un nouveau plan d'action conjoint pour les trois prochaines années, le président Barroso a souligné que "l'UE et le Brésil sont des partenaires stratégiques naturels qui partagent des valeurs et des objectifs communs". "Nous sommes tous deux convaincus que l'UE et le Mercosur peuvent générer des avantages extraordinaires sur les plans politiques et économiques pour nos deux régions", a-t-il affirmé avant d'expliquer que l'UE est déjà le principal partenaire commercial du Brésil et le principal investisseur au Brésil. Le Mercosur reçoit plus d'investissements européens directs que la Russie, la Chine et l'Inde réunies.

Informations générales

Lire le discours que le président a prononcé à l'issue du sommet (en portugais)

Voir la vidéo

Full speech from the EU-Brazil Business Summit (in Portuguese)

Félicitations au Premier ministre danois Thorning-Schmidt

03/10/2011

Photo: Mogens Engelund

Au nom de la Commission européenne, le président Barroso a exprimé ses chaleureuses félicitations à Mme Helle Thorning-Schmidt, nommée récemment Premier ministre du Danemark. "Votre gouvernement prend ses fonctions dans l'une des périodes les plus exigeantes de ces dernières décennies. La situation économique est très préoccupante. Promouvoir la stabilité et rétablir une croissance durable doit figurer parmi les priorités de l'Union européenne au cours des mois et des années à venir", a déclaré le président Barroso avant d'ajouter que "le Danemark a une importante contribution à apporter dans ce domaine."

Lire le message