Chemin de navigation

À la une

Tremblement de terre au large du Chili

28/02/2010

Tremblement de terre au Chili © AFP

Le Président Barroso a fait la déclaration suivante à propos du tremblement de terre au Chili: "Je suis profondément choqué par l'étendue du désastre suite au tremblement de terre au Chili. Mes pensées et mes condoléances vont aux familles des victimes de ce terrible désastre. Nous sommes prêts à apporter toute l'aide possible que demanderaient les autorités chiliennes. Le département d'Aide Humanitaire de la Commission européenne (ECHO) se tient prêt à prendre à tout moment une décision humanitaire de première urgence de 3 million EUR pour répondre aux besoins les plus immédiats. Je suis en contact régulier avec la Commissaire Georgieva qui me tient au courant des derniers développements de sorte que l'aide puisse être mobilisée le plus vite possible si nécessaire."

Lire la déclaration intégrale

Séance plénière du Parlement européen

25/02/2010

Le Parlement européen à Bruxelles © PE – Unité de l’audiovisuel

Au cours de la séance plénière du Parlement européen qui s’est tenue hier à Bruxelles, le président Barroso a informé les membres du Parlement des résultats de la réunion informelle du Conseil européen du 11 février 2010. Barroso a présenté certains des points clés de la stratégie de l’Union à l’horizon 2020, que la Commission proposera officiellement le 3 mars. La réussite de la nouvelle stratégie est conditionnée par sa complétude et par l’implication de l’ensemble des acteurs de la société: "Nous ne réussirons pas à mettre la société européenne sur la bonne voie en 2020 si c’est au prix d’un conflit social", a déclaré M. Barroso. Des projets concrets, tels qu’un plan d’innovation, un nouveau programme de compétences, un plan spécifique d’action de lutte contre la pauvreté ou une politique industrielle appropriée, doivent figurer au cœur des futures actions de l’Union européenne. Comme le souligne M. Barroso, il ne s’agit pas d’un débat sur les compétences: "J’espère sincèrement que cette fois, les intérêts étroitement nationaux ne résisteront plus à la nécessité d’une coordination renforcée et d’un système efficace de gouvernance européenne".

Lire l’intégralité du discours pdf - 27 KB [27 KB] English (en)

Réunion avec le président bulgare

24/02/2010

José Manuel Barroso et Georgi Parvanov © EU

À l'issue d'une réunion de travail tenue hier à la Commission européenne, le président Barroso a souligné au président Georgi Parvanov que "la Bulgarie peut devenir la colonne vertébrale d'une région stable et prospère". La sécurité énergétique et la solidarité figuraient également à l'ordre du jour. "L'Union européenne attache une importance primordiale au concept de solidarité, tel que nous l'avons montré pendant la récente crise gazière qui a opposé la Russie et l'Ukraine." "Nous prenons désormais des actions structurelles au niveau de l'Union européenne afin de garantir la sécurité et la diversification de l'énergie et je sais à quel point la Bulgarie est attachée à ces objectifs", le président Barroso a-t-il déclaré. Il a annoncé que 2,3 milliards d'euros seront alloués à 32 projets dans le secteur du gaz et à 12 projets dans le secteur de l'électricité dans l'UE au cours des 12 prochains mois. La Bulgarie sera parmi les bénéficiaires du soutien apporté aux projets en matière de flux inversés et au projet Nabucco pour diversifier les importations de gaz.

Lire le discours pdf - 18 KB [18 KB] English (en)

Réunion du collège des commissaires avec la présidence espagnole de l'UE à Madrid

23/02/2010

José Manual Barroso et José Luis Rodríguez Zapatero © Reporters

Après la rencontre traditionnelle entre le collège des commissaires et la présidence tournante du Conseil, le président Barroso a déclaré que l'économie européenne doit tendre vers des objectifs plus ambitieux que de simplement se tenir à flot et qu'elle doit emprunter une nouvelle voie. Pour ce faire, la Commission présentera le 3 mars sa proposition officielle pour la stratégie Europe 2020. "Nous n'avons pas de temps à perdre", le président Barroso a-t-il souligné. Il a remercié la présidence espagnole de ses contributions politiques et intellectuelles à la stratégie, par exemple la promotion de la voiture électrique. Pour finir, il a exprimé son souhait que les accords avec l'Amérique centrale et la Communauté andine soient prêts pour le sommet UE-Amérique latine et que les négociations avec le Mercosur puissent être lancées.

Lire le discours

Voir la vidéo de la visite

Déclaration à la suite des intempéries qui ont frappé Madère

20/02/2010

Un pompier qui accompagne deux hommes à travers la boue dans les rues de la ville © Reporters

Le président Barroso s'est entretenu avec Alberto João Jardim, président du gouvernement de la Région autonome de Madère, et lui a présenté ses condoléances pour les victimes des pluies torrentielles qui se sont abattues sur l'île de Madère. Le président Barroso a également exprimé sa solidarité avec les personnes affectées et leurs familles et a assuré M. Jardim qu'il suivra la situation de très près. Le président a souligné la volonté de la Commission européenne de soutenir les autorités portugaises dans cette terrible catastrophe.

Commission proposes € 31.2 million aid for Portugal following severe floods in Madeira

Réunion avec la nouvelle directrice générale de l'UNESCO

17/02/2010

Irina Bokova et José Manuel Barroso © EU

Le président Barroso a rencontré Irina Bokova, qui a été élue à la tête de l'UNESCO à l'automne dernier. Mme Bokova a exprimé son vif intérêt pour le renforcement de la coopération et du dialogue avec l'UE. L'UE et l'UNESCO partagent les mêmes valeurs fondamentales: la paix, les droits de l'homme et les sociétés inclusives, justes et équitables. Le président Barroso a confirmé la nécessité de travailler en étroite collaboration sur ces valeurs et d'accorder à chacun le droit à la connaissance partout dans le monde. Il a également souligné l'importance qu'il attache au travail de l'UNESCO en matière de diversité culturelle et d'éducation, en particulier dans le domaine du développement.

Présentation aux chefs d'État et de gouvernement concernant la stratégie EUROPE 2020

11/02/2010

Deux mains qui tiennent un globe symbolisant la croissance et l'emploi © EU

Aujourd'hui, le président Barroso a fait une présentation aux chefs d'État et de gouvernement sur la stratégie EUROPE 2020. Il a abordé les répercussions de la crise financière et les implications de l'interdépendance. Le président Barroso a défini les paramètres de la sortie de crise tout en construisant un nouveau modèle économique pour l'Europe à l'horizon 2020.

Présentation de la stratégie EUROPE 2020 pdf - 2 MB [2 MB] Deutsch (de) English (en) português (pt)

Informations générales sur la stratégie EUROPE 2020 pdf - 3 MB [3 MB] English (en)

Réunion informelle des chefs d'État et de gouvernement

11/02/2010

Justus Lipsius building in Brussels, Council of Ministers © Council of the European Union

Aujourd'hui, les dirigeants de l'UE ont discuté de l'actuelle situation économique en Grèce, ainsi que de la future stratégie pour l'économie européenne: la stratégie Europe 2020. Le président Barroso a souligné la nécessité de garantir une véritable "appropriation" de la nouvelle stratégie par le Conseil européen afin d'assurer son succès. Il a mis en évidence le besoin de créer un lien entre les priorités d'aujourd'hui et celles de demain. Dans le même temps, les chefs d'État et de gouvernement, ainsi que le président Barroso, ont trouvé un accord pour soutenir sans réserve le gouvernement grec en vue d'atteindre les objectifs du programme de stabilité pour 2010.

Lire la déclaration adoptée à l'occasion du Conseil européen

Voir la conférence de presse

Contribution du président au sujet de la réunion informelle des chefs d'État et de gouvernement

10/02/2010

Une femme marchant sur une surface en bois, laissant derrière elle des empreintes d'herbe

"La stratégie EUROPE 2020 ne doit pas donner lieu à un statu quo", a déclaré le président Barroso dans sa contribution au sujet de la réunion informelle des chefs d'État et de gouvernement. "Un changement majeur est nécessaire en ce qui concerne l'efficacité et les résultats de la nouvelle stratégie, qui a été conçue pour accroître la croissance durable et créer les emplois dont nous avons besoin. (…) C'est en prenant des mesures audacieuses que nous pourrons réaliser nos ambitions." D'après lui, trois sujets doivent figurer au cœur du programme de réformes EUROPE 2020: une croissance fondée sur la connaissance et l'innovation, une société inclusive avec un taux d'emploi élevé et une croissance respectueuse de l'environnement.

Visiter le site Web EUROPE 2020

Lire la version complète de la contribution pdf - 37 KB [37 KB] Deutsch (de) English (en)

Le Parlement européen approuve le nouveau collège des commissaires

09/02/2010

José Manuel Barroso et les commissaires au Parlement européen

Le Parlement européen a voté la prochaine Commission européenne à une majorité écrasante, en accordant son soutien au nouvel exécutif européen avec 488 votes pour, 137 votes contre et 72 abstentions. "Nous sommes désormais prêts pour l'action", a déclaré le président du Parlement européen, Jerzy Buzek, lors de la conférence de presse qui a suivi le vote d'approbation, en soulignant que le nombre de votes en faveur du nouveau collège est supérieur à celui d'il y a cinq ans. Dorénavant, l'objectif est de transformer cette nouvelle donne institutionnelle en résultats politiques concrets. Plutôt que de discuter en permanence de questions institutionnelles, il s'agit de réaliser un travail institutionnel dans l'intérêt des Européens.

Lire le discours

Voir la conférence de presse

"Les banques jouent un rôle indispensable, mais il faut qu'elles assument leur responsabilité"

08/02/2010

Un banquier qui lit un journal à son bureau © Reporters

"La crise a montré à l'Union européenne et au reste du monde à quel point nous sommes interdépendants", a déclaré le président Barroso le 4 février pendant son intervention à la table ronde européenne sur les services financiers (EFR). En s'adressant aux PDG de grandes banques européennes et à des représentants de la BCE, du FMI et de banques nationales et centrales, M. Barroso a souligné "l'importance de poursuivre la modernisation de nos économies". Pour réaliser un véritable changement, l'une des premières mesures de la nouvelle Commission sera de proposer à la fois une réforme structurelle et une stratégie de sortie et de redressement dans le cadre de l'agenda "Europe 2020".

Lire le discours pdf - 22 KB [22 KB] English (en)

Déclaration concernant l'économie grecque

02/02/2010

Le drapeau grec © EU

En réponse aux questions des journalistes, le président Barroso a fait une déclaration sur l'économie grecque lundi dans laquelle il a reconnu que "l'énorme déficit du gouvernement grec nous a tous surpris". Il a toutefois fait remarquer que la "Grèce est déterminée à corriger son déficit excessif", en mentionnant notamment le programme adopté par le gouvernement et évalué par la Commission. Au vu de l'engagement du gouvernement grec, le président Barroso a finalement expliqué que "la Commission recommandera au Conseil de soutenir le programme grec mercredi prochain".

Lire la version complète de la déclaration pdf - 7 KB [7 KB] English (en)

Lire le communiqué de presse

Déclaration sur le mouvement de blocage des agriculteurs grecs à la frontière gréco-bulgare

02/02/2010

Un agriculteur grec qui marche le long d'une rangée de tracteurs © AP

Le Premier ministre bulgare Boyko Borissov a appelé le président Barroso mardi et l'a informé des difficultés incessantes que le mouvement de blocage des agriculteurs grecs cause à l'industrie et au secteur des biens et des services en Bulgarie. Le président Barroso a salué les efforts réalisés par les Premiers ministres bulgare et grec à cet égard. Il est convaincu que ce problème peut être résolu à travers le dialogue. C'est pour cette raison que M. Barroso appelle à une solution rapide et efficace. La Commission est prête à user de toutes les voies légales nécessaires afin de garantir la libre circulation des biens. Le président Barroso espère cependant que les longues procédures juridiques qui ne sont pas dans l'intérêt des citoyens puissent être évitées.