Chemin de navigation

Nuisances sonores

Les effets sur la santé des nuisances sonores sont multiples. Ils dépendent fortement de l'intensité et de la durée de l'exposition, et aussi de la sensibilité de chacun.

Beaucoup de gens souffrent des nuisances sonores (gêne, troubles du sommeil, problèmes cardiovasculaires liés à l'exposition chronique au bruit du trafic routier et aérien, etc.). Une attention particulière doit être accordée aux groupes vulnérables, comme les enfants, dont les facultés d'apprentissage peuvent être altérées par ces nuisances.

La Commission a défini trois domaines d'action dans son livre vert sur une politique de lutte contre le bruit, rédigé en 1996. Ce livre vert a débouché sur la directive 2002/49/CE relative à l'évaluation et à la gestion du bruit dans l'environnement, qui a été adoptée le 25 juin 2002. Cette directive vise à:

  • établir une approche commune destinée à éviter, à prévenir ou à réduire les effets nuisibles, y compris la gêne, dus à l'exposition au bruit ambiant;
  • préserver les espaces bénéficiant d'un bruit ambiant de bonne qualité;
  • fournir une base pour l'élaboration de mesures européennes de réduction des principales émissions sonores.

La directive exige des États membres qu'ils établissent une cartographie stratégique du bruit, en utilisant des indicateurs harmonisés, afin d'informer le public sur l'exposition au bruit et ses effets. Ils doivent en outre mettre en œuvre des plans d'action afin de réduire le bruit ambiant. Les premières cartes stratégiques et les premiers plans d'action, établis en juin 2007 et en juillet 2008, portent sur 155 agglomérations de plus de 250 000 habitants, 80 000 km de routes principales, 12 000 km de voies ferrées et 76 aéroports civils dans l'UE.

Bruit – Site web de l'UE sur l'environnement