Chemin de navigation

La Commission européenne invite les États membres de l’Union à honorer leurs engagements envers les pays les plus pauvres

Les chiffres relatifs à l’aide au développement publiés aujourd’hui par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) montrent que l’Union européenne et ses vingt-sept États membres ont encore été les premiers donateurs mondiaux en 2012, fournissant plus de la moitié de l’aide publique au développement (APD), d’après le Comité d’aide au développement (CAD).

La crise économique et les strictes contraintes budgétaires auxquelles ont été confrontés la plupart des pays développés ont eu une incidence négative sur les niveaux généraux d’aide publique au développement, ce qui s’est traduit par une baisse nominale de plus de 8 milliards d’EUR par rapport à 2011, l’APD collective de l’UE reculant de 56,2 milliards d’EUR en 2011 à 55,1 milliards d’EUR et le pourcentage du revenu national brut (RNB) de l’UE qui y est consacré de 0,45 % à 0,43 %. L’ensemble de l’APD des seuls États membres de l’UE est passé de 52,8 milliards d’EUR à 50,5 milliards d’EUR, et le pourcentage du RNB qui y est consacré de 0,42 % à 0,39 %. Seuls quatre États membres ont augmenté le niveau de leur aide au développement, sept l’ont maintenu, tandis que les seize autres ont ralenti leurs efforts.

Le commissaire chargé du développement, M. Andris Piebalgs, a déclaré à ce sujet: «Je déplore que certains États membres opèrent des réductions dans leur budget d’aide au développement. L’UE reste le premier donateur mondial, mais nous ne progressons pas vers la réalisation de notre objectif collectif, qui est de consacrer au développement 0,7 % du revenu national brut de l’UE. Je comprends que certains pays de l’UE se trouvent dans une situation préoccupante en raison de la crise persistante, mais nous devons honorer nos engagements. Je tiens à rappeler que même en temps de crise, les Européens affichent leur solidarité, profondément ancrée, avec les pays partenaires: selon l’enquête Eurobaromètre d’octobre 2012, 85 % des citoyens européens estiment que l’Europe devrait continuer à aider les pays en développement. J’invite tous les États membres à redoubler d’efforts pour que l’APD puisse atteindre l’objectif de 0,7 % du RNB.»

Pour de plus amples informations:  http://europa.eu/rapid/press-release_IP-13-299_fr.htm

Dernière mise à jour : 24/07/2014 |  Haut de la page