Chemin de navigation

Une nouvelle aide de l’UE destinée à réduire la mortalité maternelle au Liberia

Ellen Johnson-Sirleaf, à gauche, et Andris Piebalgs

M. Andris Piebalgs, commissaire européen chargé du développement, a profité de sa rencontre avec Mme Ellen Johnson Sirleaf, présidente du Liberia et lauréate du prix Nobel de la paix en 2011, pour annoncer l’adoption d’un nouveau programme doté d’un budget de 42 millions €.

Ce programme permettra de contribuer à réduire de moitié la mortalité maternelle, la ramenant à 375 décès pour 100 000 naissances vivantes, contre 770 pour 100 000 actuellement (l’un des taux les plus élevés au monde). Ces fonds seront consacrés à la remise en état des centres de soins, à la fourniture de matériel médical, à la formation du personnel de santé et à de nombreuses autres actions destinées à améliorer les services de santé dans ce pays. Ce financement de l’UE s’inscrit dans le cadre de son initiative OMD, dotée d’une enveloppe d’un milliard €, qui vise à faire avancer globalement la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement avant 2015.

Au cours de leur rencontre, la présidente du Liberia et le commissaire se sont entretenu également de l’action de l’UE dans le domaine du développement et du dialogue politique avec le Liberia ainsi que, plus généralement, de la coopération régionale en Afrique occidentale et des progrès accomplis sur la voie de la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement.

M. Piebalgs a déclaré: «Je suis heureux d'avoir rencontré Mme Sirleaf, qui a déployé des efforts considérables pour stabiliser le Liberia et promouvoir les droits des femmes et dont les actions ont fait renaître l’espoir dans le pays et au-delà de ses frontières. J'ai encouragé Madame la présidente à continuer d’œuvrer en faveur de la réconciliation nationale et de la lutte contre la corruption. Je soutiens résolument le programme qu’elle et son gouvernement entendent mener à bien en vue de la (re-)construction de l’État. Je lui ai confirmé également notre appui aux mesures mises en place au Liberia en vue de réformer le secteur forestier et de lutter contre les exportations illégales de bois en provenance de ce pays.»

Et d’ajouter: «Je suis également heureux d’annoncer que la Commission européenne s’apprête à adopter un nouveau programme qui aidera le gouvernement à sauver la vie de milliers de femmes qui autrement décéderaient en couches.»

Environ quatre femmes meurent chaque jour de causes liées à la grossesse ou à l’accouchement. Seuls 37 % des accouchements ont lieu dans des établissements de santé et seulement 46 % des naissances se déroulent en présence de personnes ayant reçu une formation adéquate.

Pour en savoir plus: http://europa.eu/rapid/press-release_IP-12-1186_fr.htm

Dernière mise à jour : 20/08/2014 |  Haut de la page