Chemin de navigation

L'UE réaffirme son soutien à la paix et à la sécurité en Afrique par l'octroi d'un montant de 300 millions d'euros

La Commission européenne a décidé d'allouer 300 millions d'euros supplémentaires à la facilité de soutien à la paix pour l'Afrique (APF) afin de soutenir des actions africaines en faveur de la paix et de la sécurité à l'échelle tant régionale que continentale. Ces fonds seront mis à la disposition de l'Union africaine (UA) et d'organisations régionales africaines pendant la période 2011‑2013 et serviront à soutenir des initiatives continentales et régionales utiles et ciblées dans le domaine de la prévention, de la gestion et de la résolution des conflits, ainsi que dans celui de la consolidation de la paix.

La facilité de soutien à la paix assure un financement substantiel et prévisible des opérations de soutien à la paix conduites par l'Afrique et de certaines activités de renforcement des capacités en faveur d'organisations africaines. Elle constitue le principal instrument de financement du partenariat stratégique Afrique-UE concernant la paix et la sécurité.

Mme Ashton, haute représentante de l'UE et vice-présidente de la Commission européenne, a déclaré: «L'Union européenne ne ménage pas ses efforts pour aider l'Union africaine à rétablir la paix sur le continent, comme en témoigne cette nouvelle contribution. Nous saluons les pays qui ont mobilisé des troupes pour des missions de soutien de la paix telles que l'AMISOM en Somalie. Néanmoins, des efforts supplémentaires s'imposent. Nous encourageons d'autres pays africains à faire un pas en avant et à soutenir l'UA dans cette entreprise. Et je lance un appel à l'ensemble de la communauté internationale pour qu'elle renforce sa contribution à la consolidation de la paix et de la stabilité en Afrique.»

«On estime qu'en Afrique, plus de 200 millions de personnes continuent à vivre dans des zones de conflit, ce qui empêche les efforts de réduction de la pauvreté», a déclaré Andris Piebalgs, commissaire européen au développement. Et d'ajouter: «Il y a lieu de garantir la sécurité et la stabilité, afin de jeter les bases d'un développement durable en Afrique. Au cours de ces dernières années, la facilité de soutien à la paix a bénéficié à plusieurs opérations africaines en faveur de la paix. La décision prise aujourd'hui confirme le soutien indéfectible apporté par l'UE aux organisations africaines dans leurs actions visant à prévenir les conflits et à maintenir la paix dans les zones critiques».

Outre les opérations de paix, l'APF soutient l'architecture africaine de paix et de sécurité, qui est axée sur la prévention, la gestion et la résolution des conflits. Dans ce domaine, environ 100 millions d'euros ont été consacrés, depuis 2004, à des activités ayant pour but de renforcer les capacités des institutions africaines aux niveaux continental et régional.

Opérations financées par la facilité de soutien à la paix pour l'Afrique

Les opérations en cours financées au moyen de l'APF sont la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC), la Mission de consolidation de la paix en République centrafricaine (MICOPAX) et la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM).

En Somalie, l'APF finance l'opération de soutien de la paix menée par l'Union africaine (AMISOM), qui apporte une aide aux institutions fédérales de transition somaliennes dans leurs efforts de stabilisation et dans la poursuite du dialogue politique et de la réconciliation. L'AMISOM a également pour mission de faciliter l'acheminement de l'aide humanitaire et de créer les conditions nécessaires à la reconstruction, à la réconciliation et au développement durable en Somalie.

Depuis le déploiement de l'AMISOM, l'UE est l'un des principaux bailleurs de fonds de l'opération, à la fois par la facilité de soutien à la paix pour l'Afrique et par les contributions bilatérales de ses États membres. La contribution totale de l'APF à la mission s'élève à 208,4 millions d'euros et couvre des coûts relatifs à des allocations, à des soins médicaux, au logement, au combustible, aux moyens de communication, etc.

Un autre exemple d'action de médiation financée au moyen de la facilité est le soutien apporté au groupe de haut niveau de l'Union africaine sur le Soudan. Cette initiative a permis de contribuer au processus de médiation au Soudan et d'associer la société civile aux négociations. Les travaux du groupe ont joué un rôle important dans la résolution du conflit au Darfour. La mission de l'UA au Soudan a, jusqu'ici, reçu la part la plus importante des fonds de l'UE (contribution de 305 millions d'euros).

Facilité de soutien à la paix pour l'Afrique

Initialement créée par l'UE en 2003 à la suite d'une demande adressée par l'Union africaine, l'APF est un instrument d'aide de l'UE au programme de paix et de sécurité en Afrique. Année après année, elle a assuré un financement aux opérations de soutien à la paix conduites par l'Afrique (607 millions d'euros), a apporté des contributions substantielles au renforcement des capacités institutionnelles africaines en matière de paix et de sécurité aux niveaux continental et régional (100 millions d'euros) et a soutenu plusieurs activités de médiation (15 millions d'euros).

La facilité constitue également un important instrument de financement de la stratégie commune UE-Afrique, en particulier le partenariat pour la paix et la sécurité adopté à Lisbonne en décembre 2007.

Pour plus d'informations

Site web de la facilité de soutien à la paix pour l'Afrique

Dernière mise à jour : 23/07/2014 |  Haut de la page