This site has been archived on 19/11/14
19/11/14

Chemin de navigation

Les grandes histoires ont le pouvoir de changer le monde – La Commission lance le prix Lorenzo Natali 2011 pour le journalisme

Aujourd'hui, à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, la Commission a lancé le prix Lorenzo Natali 2011 pour le journalisme. Le prix récompense les journalistes de la presse écrite, de la radio et de la télévision pour leur excellence sur le thème du développement, de la démocratie et des droits de l'homme à travers le monde.

Lançant le prix le Commissaire Piebalgs a déclaré:

Chaque jour, des milliers de reporters mettent leur vie en danger pour rendre compte de conflits, de catastrophes humanitaires ou tout simplement pour décrire des réalités humaines. Dans de trop nombreuses régions du monde, la liberté de la presse est toujours menacée ou violée et je continuerai à défendre ce droit humain au cours de mon mandat. Je suis donc fier de lancer le Prix Lorenzo Natali qui sera décerné aux journalistes les plus talentueux qui se font écho des problèmes de développement et contribuent à notre lutte contre la pauvreté.»

Aucun pays ne peut prétendre offrir des perspectives de développement économique et social à son peuple s'il ne garantit pas une bonne gouvernance, le respect des droits de l'homme et la liberté de la presse. Le travail des journalistes aide à promouvoir le développement et la démocratie à travers le monde. Ils sont également un lien entre les citoyens et leurs dirigeants en transmettant l'information et en exprimant leurs opinions. La liberté de la presse est un fondement consacré par la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. Et aujourd'hui, alors que beaucoup d'entre nous considèrent la communication globale et le partage de l'information comme des acquis, la liberté de la presse est toujours bafouée et violée dans de trop nombreuses parties du monde. L'importance de la liberté de la presse et le rôle qu'ont les journalistes dans la société sont au premier rang de nos préoccupations au moment de lancer la compétition cette année. Nous attendons avec impatience de recevoir plus d'articles de réflexion et d'opinion en provenance du monde entier pour l'obtention du Prix Lorenzo Natali pour le journalisme 2011. 

Le prix récompense les journalistes d'exception, dont certains prennent des risques considérables pour dénoncer les injustices et les souffrances. Créé en 1992 par la Commission européenne, il est décerné en mémoire de Lorenzo Natali, un ancien commissaire européen qui s'est efforcé de promouvoir les programmes d'aide et de développement de l'Union européenne. Il est organisé en partenariat avec Reporters Sans Frontières et est ouvert aux journalistes de la presse écrite, en ligne, de télévision et de radio en Europe, en Afrique, au Moyen-Orient et dans le monde arabe, en Amérique latine et dans les Caraïbes, ainsi qu'en Asie et dans le Pacifique.

Les lauréats de la presse écrite/en ligne recevront des prix en espèces de 5 000 € (1er prix), 2 500 € (2e prix) et 1 500 € (3e prix). Les gagnants dans les catégories télévision et radio se verront octroyer 5 000 € chacun. Le vainqueur du Grand Prix touchera un montant supplémentaire de 5 000 €. Les lauréats seront proclamés à l'occasion d'une cérémonie de remise des prix qui se tiendra en décembre 2011.

Pour être admis au concours, les travaux journalistiques devront avoir été publiés ou diffusés entre le 1er juillet 2010 et le 31 août 2011. La date limite de leur présentation est fixée au 31 août 2011. Ils devront être envoyés par voie électronique sur le site http://lorenzonataliprize.eu/.

Les travaux soumis au concours seront jugés par un jury indépendant qui tiendra compte de leur intérêt pour les droits de l'homme, la démocratie ou les questions de développement, ainsi que de leur originalité, de leur qualité, du caractère approfondi de l'enquête réalisée et de leur éventuelle incidence politique.

Suivez-nous sur Twitter rejoignez-nous sur Facebook.

Dernière mise à jour : 22/12/2014 |  Haut de la page