Chemin de navigation

Le Commissaire Piebalgs au Sommet de l'Union africaine pour promouvoir la stabilité comme condition de développement durable de l'Afrique

Andris Piebalgs assistera au Sommet de l'Union africaine à Addis-Abeba en Éthiopie le 30/31 janvier. Les dirigeants se réuniront pour débattre le thème du sommet - « Valeurs partagées pour une plus grande unité et intégration ». L'Union européenne travaille en étroit partenariat avec l'Union africaine en promouvant une bonne gouvernance, l'Etat de droit, les droits de l'homme, l'égalité des sexes et la promotion de la culture. Il assistera également à une réunion sur la situation en Somalie présidée par Ban Ki-Moon, et il tiendra une série de rencontres bilatérales avec des représentants clés du continent pour discuter de la situation politique et des stratégies d'aide au développement.

Avant son voyage, le Commissaire Piebalgs a déclaré : « La thématique choisie pour le Sommet de l'Union africaine – valeurs partagées pour une plus grande unité – est particulièrement opportune à la lumière des récents événements politiques survenus en Afrique. J'assisterai au sommet pour confirmer le soutien sans réserve de l'UE à l'évolution du continent vers plus d'intégration et de démocratie. Ces principes représentent la base indispensable sur laquelle la croissance africaine pourra s'épanouir à long terme et au bénéfice de tous les africains».

Dans le cadre du Partenariat Union africaine-Union Européenne, établi en 2007 et révisé en 2010, l'UE travaille en coopération avec l'Union africaine (UA) dans ses efforts pour développer l'Architecture Africaine de Gouvernance naissante (African Governance Architecture – AGA). L'AGA comprend une série d'instruments et d'organismes institutionnels et normatifs, tels que la Charte Africaine des droits de l'homme et des peuples, la Cour Africaine des droits de l'homme et des peuples et le Parlement Panafricain ainsi que la Convention de l'Union Africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption.

En matière financière, l'UE apporte son appui au travail de ses homologues africains pour soutenir la démocratie et les droits de l'homme, allouant plus de €2 milliards à cet effet sur la période 2007-2013. Parmi les réussites clés du Partenariat Afrique-UE dans ce domaine l'on peut compter :

L'appui de l'UE au Fonds d'assistance électorale de l'UA à hauteur d'1 million d'euros.

Le lancement à Bruxelles en novembre 2010 de la « Plateforme de Dialogue » AU-UE sur la gouvernance et les droits de l'homme. En créant un espace ouvert pour les parties prenantes, les institutions, les gouvernements et les membres de la société civile clés, cette plateforme contribuera à l'amélioration des politiques sur la gouvernance démocratique et sur le respect des droits de l'homme sur les deux continents.

Deux exemples de l'appui de l'UE à la gouvernance démocratique et aux droits de l'homme

La Tanzanie : Après les élections de 2007, la Commission européenne a contribué à hauteur d'1,4 million d'euros à un programme qui visant à améliorer la qualité de la révision du budget national au parlement ainsi que l'examen des projets de lois par les présidents de commissions parlementaires. De plus, ce projet a permis d'augmenter le dialogue entre le parlement et la société civile. La participation de la société civile à la révision de projets de loi a augmenté son influence sur la législation.

Le Soudan : L'UE a attribué €80 000 à un projet qui a réussi à sensibiliser les femmes et les résidents des régions rurales (notamment la communauté Nouba) au Soudan, avant les élections de 2010. Ce projet travaillait sur  'éducation sur les droits civils, le recensement et l'inscription sur les listes électorales. Il a contribué également à permettre aux dirigeants de la communauté locale de participer aux élections et de les surveiller.

Programme du Commissaire Piebalgs

En marge du Sommet, le Commissaire Piebalgs rencontrera Jean Ping, Président de la Commission de l'UA, et Ramtane Lamamra, Commissaire à la paix et la sécurité de l'UA.

Il tiendra également des réunions avec des représentants du Kenya, du Bénin, du Cap-Vert, du Nigéria, du Sénégal, de l'Afrique du Sud, de l'Ouganda et de la Zambie.

Le Sommet sera l'occasion de rencontres avec la société civile, dont Bill Gates, président adjoint de la Fondation Bill-et-Melinda-Gates, et Mo Ibrahim, qui préside la Fondation Mo Ibrahim.

Site web du partenariat Afrique-UE: http://www.africa-eu-partnership.org/

Dernière mise à jour : 20/08/2014 |  Haut de la page