Chemin de navigation

Haïti : un an après le séisme

Il y a un an, le 12 janvier 2010, Haïti a été frappé par un séisme dévastateur.

Le tremblement de terre a principalement détruit la capitale, Port-au-Prince, et les alentours. Il a frappé les bâtiments gouvernementaux, les infrastructures essentielles et les zones à haute concentration de population.

Avant le séisme, Haïti était déjà l’un des pays les plus pauvres du monde occidental – la majorité des habitants dépendaient de l’aide extérieure pour leur survie quotidienne, le système de santé était sous-développé, les infrastructures routières étaient insuffisantes et le pays marqué par des années de faible gouvernance.

Pourtant, cette situation déjà complexe avant le séisme est devenue encore plus compliquée à la suite de la catastrophe. De plus, pour faire empirer les choses, Haïti a continué d'être affecté par des catastrophes naturelles et épidémies tout au long the 2010 – l'ouragan Tomas, l'épidémie de choléra et l'instabilité politique.

L'aide aux victimes du séisme a donc dûe être effectuée dans un environnement caractérisé par de nombreux défis logistiques, infrastructurels, sociaux, et politiques.

Contrairement à d'autres catastrophes, celle d'Haïti a été unique en raison de la complexité des contraintes causées par le tremblement de terre – la capitale a été détruite, les infrastructures ravagées et les agences gouvernementales et humanitaires sur le terrain ont perdu beaucoup de leur personnel, de leurs ressources et installations.

Cependant, malgré ces défis, les premiers mois de notre engagement humanitaire ont produit des résultats. L'intervention de l'UE était concentrée sur 3 champs principaux – la reconstruction des infrastructures, l'appui à l'Etat et la provision d'abris d'urgence.

Pour plus de détails : http://europa.eu/press_room/pdf/factsheet_haiti_fr.pdf
Visitez aussi notre site web spécial dédicacé à l'action européenne en Haïti :
http://europa.eu/press_room/press_packs/haiti/index_en.htm

Dernière mise à jour : 17/04/2014 |  Haut de la page