Ressources et efficacité énergétique du point de vue des industries fortes consommatrices d'énergie

26/09/2012

Le 26 septembre, le Commissaire Oettinger a prononcé un discours à Bruxelles lors du Forum intitulé " Ressources et efficacité énergétique du point de vue des industries fortes consommatrices d'énergie". Cet événement a rassemblé des participants de haut niveau  des institutions de l'UE, de l'industrie et des associations liées à l'industrie. Le débat a porté sur la nécessité d'une coopération renforcée entre les décideurs et l'industrie  afin de lutter contre la désindustrialisation de l'Europe et favoriser une concurrence accrue.

L'Europe a besoin aujourd'hui d'un objectif supplémentaire de 20% en terme de création de valeur industrielle afin de compléter les objectifs 20/20/20. De plus en plus, les prix de l'énergie et des matières premières sont un facteur clé de compétitivité pour le secteur européen et pour la prise de décision. La compétitivité de l'industrie européenne ne s'oppose pas à la nécessité d'une meilleure utilisation des ressources ou d'une technologie à faible intensité carbonique. Au contraire, cela offre de nouvelles possibilités mais doit être accompagné d'une politique d'utilisation intelligente des ressources  en particulier dans le domaine de l'énergie.

 

Le Commissaire Oettinger a déclaré : "Il est dangereux de diviser les secteurs récents et plus anciens de l'industrie. Sans l'acier, nous ne serions pas capables de produire des éoliennes ; sans le secteur chimique nous ne serions pas capables de mettre des produits de plus en plus efficaces sur le marché. L'Europe a besoin de s'engager dans un processus de ré-industrialisation de manière urgente ! Depuis l'an 2000, les seuls pays dont l'industrie continue de représenter une part importante de leur PIB sont : l'Autriche, l'Allemagne et les Pays-Bas. Ces pays jouissent d'une croissance économique stable. Deux d'entre eux sont notés triple A et sont des contributeurs nets au budget européen. Ce dont l'industrie a besoin  aujourd'hui c'est d'un accès sûr et abordable aux ressources. Afin de maîtriser les augmentations de prix nous avons besoin d'une utilisation de l'énergie et d'une politique de l'énergie intelligentes.