Chemin de navigation

2

Actualité

Connie Hedegaard: «Avec notre campagne de communication, nous voulons axer le débat sur les réponses à apporter au changement climatique»

A world you like. With a climate you like.

Connie Hedegaard a lancé aujourd'hui une campagne de communication paneuropéenne, qui a pour slogan «Le monde que j'aime, le climat qui va avec», avec le soutien de plus de 70 organisations établies dans toute l'Europe. La campagne vise à placer des solutions concrètes au centre du débat sur le changement climatique et à montrer combien les actions pour le climat peuvent améliorer le bien-être et générer des avantages économiques pour les citoyens européens.

«Nous avons le choix: nous pouvons soit AGIR en nous servant de nos connaissances sur le changement climatique, soit rester les bras croisés et regarder la situation se dégrader. Dans les deux cas, il y aura un prix à payer. Alors pourquoi ne pas créer le monde que nous aimons et le climat qui va avec tant qu'il en est encore temps? Nous lançons cette campagne pour centrer le débat sur les solutions et trouver ce qui nous retient de les mettre en Ĺ“uvre», a déclaré Mme Hedegaard.

L'événement d'inauguration «Visions du monde que vous aimez» a lieu au City Hall de Londres. Les partenaires de la campagne et des citoyens ont rejoint la commissaire Hedegaard, Ed Davey, secrétaire d'État britannique à l'énergie et au climat, et d'autres intervenants pour lancer le débat sur les réponses à apporter au changement climatique. Les discussions sont diffusées en direct sur la page Facebook de la campagne et des contributions peuvent également être postées sur Twitter(#worldulike).

Il existe en Europe un large éventail de solutions intelligentes et novatrices qui réduisent la pollution due aux émissions de CO2 tout en améliorant la qualité de vie des citoyens. À la gare centrale de Stockholm, par exemple, la chaleur corporelle des voyageurs est transformée en énergie thermique qui sert à chauffer un immeuble de bureaux tout proche, ce qui permet non seulement de réduire les émissions, mais aussi d'abaisser de 20 à 25 % la facture énergétique du bâtiment concerné.

Ces solutions avantageuses pour tous, puisqu'elles permettent de gagner du temps et de l'argent tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre, sont au centre de la campagne de communication qui se déroulera jusqu'à la fin 2013. La campagne vise à mettre en évidence les solutions rentables existantes pour atteindre l'objectif que s'est fixé l'UE de réduire de 80 à 95 % les émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2050.

Accompagnée d'un site web qui sera bientôt disponible dans les 23 langues de l'UE, la campagne est conçue comme une plateforme à partir de laquelle les citoyens, les entreprises et les groupes locaux pourront télécharger, promouvoir et exposer leurs solutions sobres en carbone et prendre part à un concours paneuropéen pour désigner la meilleure et la plus originale d'entre elles.

Les partenariats avec des organisations animées d'un même esprit sont un élément central de la campagne. Plus de 70 organisations, parmi lesquelles des associations professionnelles, des universités, des organisations non gouvernementales et des institutions publiques, ont déjà confirmé leur participation. Le but est de recruter de nouveaux partenaires tout au long de la campagne.

D'autres événements se dérouleront d'ici la fin de l'année 2012 et en 2013 dans plusieurs États membres, notamment en Bulgarie, en Italie, en Pologne et au Portugal.

En savoir plus:

Dernière mise à jour : 21/03/2014 | Haut de la page