Chemin de navigation

2

Actualité

Changement climatique: Mme Hedegaard se félicite de la baisse des émissions de gaz à effet de serre dans l'UE pour la cinquième année consécutive

L'Agence européenne pour l'environnement a publié aujourd'hui son dernier inventaire européen des émissions de gaz à effet de serre. Cet inventaire indique que les émissions ont encore diminué considérablement en 2008, année qui correspond au début de la première période d'engagement dans le cadre du protocole de Kyoto. Mme Connie Hedegaard, commissaire européenne chargée de l'action pour le climat, a accueilli cette nouvelle avec satisfaction. Il s'agit de la cinquième baisse consécutive des émissions annuelles. L'inventaire des émissions de gaz à effet de serre pour l'année 2008, qui est la dernière année pour laquelle des données complètes sont disponibles, montre que les émissions de l'UE-15 ont chuté de 1,9 % par rapport à 2007 alors même que l'économie connaissait une croissance de 0,6 %. Ces émissions ont ainsi été ramenées à un niveau inférieur de 6,9% à celui de l'année de référence (1990 dans la plupart des cas). L'UE-15 s'est donc rapprochée de l'objectif qui lui a été fixé dans le cadre du protocole de Kyoto, à savoir ramener ses émissions pour la période d'engagement 2008-2012 à un niveau inférieur de 8 % en moyenne à celui de l'année de référence. Les émissions de l'UE-27 ont quant à elles chuté de 2 % pendant l'année considérée, pour s'établir à un niveau inférieur de 11,3 % à celui de 1990.

Mme Hedegaard a déclaré à ce sujet: «Avec la poursuite des négociations en vue d'un accord mondial sur le climat pour l'après 2012, il est capital de montrer que l'Europe est en mesure de respecter ses engagements au titre de Kyoto. Les réductions significatives des émissions que nous avons réalisées au cours des cinq dernières années illustrent clairement l'intérêt que présente la fixation d'objectifs contraignants. Toutefois, l'année 2008 n'était que la première année de la période d'engagement dans le cadre de Kyoto, et il importe dès lors que tous les États membres poursuivent les efforts entrepris afin d'atteindre les objectifs qui leur ont été fixés pour la période 2008-2012.»

Et d'ajouter: «Les réductions enregistrées en 2008 n'étaient pas uniquement dues à la crise financière; elles sont également le fruit des nombreuses politiques ambitieuses que l'UE et ses États membres ont mises en œuvre au fil des ans, et dont les effets sont de plus en plus perceptibles. Compte tenu de son engagement de réduire ses émissions de gaz à effet de serre d'au moins 20 % d'ici 2020, et de 80 à 95 % d'ici 2050, par rapport aux niveaux de 1990, l'UE doit et va poursuivre la transition vers une économie à faibles émissions de carbone.»

Et d'ajouter: «Les réductions enregistrées en 2008 n'étaient pas uniquement dues à la crise financière; elles sont également le fruit des nombreuses politiques ambitieuses que l'UE et ses États membres ont mises en œuvre au fil des ans, et dont les effets sont de plus en plus perceptibles. Compte tenu de son engagement de réduire ses émissions de gaz à effet de serre d'au moins 20 % d'ici 2020, et de 80 à 95 % d'ici 2050, par rapport aux niveaux de 1990, l'UE doit et va poursuivre la transition vers une économie à faibles émissions de carbone.»

Entre 2007 et 2008, les émissions de l'UE-15 ont chuté de 1,9 % tandis que l'économie enregistrait une croissance de 0,6%: l'UE a ainsi montré une nouvelle fois que la croissance économique pouvait aller de pair avec un développement à faibles émissions de carbone.

Les émissions de l'UE-27 ont baissé de 2 % par rapport à 2007, s'établissant ainsi à un niveau inférieur de 11,3 % à celui de 1990 et de 14,3% à celui de l'année de référence (pour certains États membres, l'année de référence n'est pas 1990).

Il n'existe pas d'objectif de réduction des émissions pour l'UE-27 dans le cadre du protocole de Kyoto, car les États de l'UE-12 ne faisaient pas encore partie de l'Union à l'époque. Toutefois, tous les États membres de l'UE-12 se sont engagés individuellement dans le cadre de Kyoto à réduire leurs émissions de 6 ou 8 % par rapport à leurs niveaux de référence, à l'exception de Chypre et de Malte qui n'ont aucun objectif.

En 2008, les émissions vérifiées de l'ensemble des installations relevant du système d'échange de quotas d'émission de l'UE se sont établies à 2,12 milliards de tonnes équivalent CO2, soit quelque 43 % des émissions totales de l'UE. Ce chiffre représente une baisse de 3,06 % par rapport à 2007 (en 2009, les émissions des installations couvertes par le système ont enregistré une baisse supplémentaire de 11,6 % - voir IP/10/576)

Les données ont été compilées par l'Agence européenne pour l'environnement et ont été communiquées à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

Pour plus d'informations:

Kontaktperson

Maria Kokkonen – tlf. +32.2/295.42.03 – mob. +32.498/95.42.03 – maria.kokkonen@ec.europa.eu

Dernière mise à jour : 21/03/2014 | Haut de la page