Chemin de navigation

Mon travail

Le changement climatique est l’un des principaux défis du 21ème siècle. En ma qualité de première commissaire européenne chargée de l’action pour le climat, mon objectif est que nous investissions dans un avenir durable et dans des solutions ayant un effet positif sur le climat tout en renforçant notre économie et notre approvisionnement énergétique.

Les défis climatiques ne consistent pas seulement à empêcher à l’avenir les inondations, les sécheresses et les violentes tempêtes. Il y va également des intérêts économiques et géostratégiques de l’Europe ici et maintenant. Avec 3,4 millions d’emplois les technologies vertes y constituent déjà un secteur économique majeur et toutes les prévisions indiquent qu’elles vont encore sensiblement progresser au cours des prochaines années. Ces technologies sont traditionnellement l’un des atouts de l’Europe mais nous devrons tenir ferme si nous ne voulons pas être distancés.

Parallèlement, l’Europe est déjà un importateur net d’énergie, ce qui nous rend vulnérables tant à l’égard des fluctuations des prix de l’énergie au niveau international que des forces extérieures sur la scène mondiale. Si nous ne basons pas beaucoup plus fortement notre approvisionnement énergétique sur les énergies renouvelables et n’améliorons pas considérablement notre efficacité énergétique, nous serons de plus en plus dépendants de sources extérieures.

Ma tâche en tant que commissaire consiste à faire en sorte que l’UE poursuive dans le domaine du climat une politique ambitieuse au plan international aussi bien qu'à l’intérieur de ses frontières.

Au plan international, nous Ĺ“uvrons activement pour faire progresser les négociations aux Nations unies, notre objectif ultime étant d’aboutir à un accord ambitieux, juridiquement contraignant. En même temps, nous travaillons à la transformation de la société européenne de manière à en faire d’ici 2050 une économie forte et compétitive ne pesant pas sur le climat.

Il s’agit de fixer des objectifs qui constituent un signal clair pour les investisseurs et encouragent les entreprises à trouver de nouvelles et meilleures solutions. Il s’agit également de permettre aux nouvelles technologies d’arriver sur le marché en soutenant la recherche et le développement. Enfin, il s’agit surtout d’un problème de communication : que la population soit en mesure de faire des choix éclairés et ne portant pas atteinte au climat dans sa vie quotidienne.

La manière dont nous traiterons la question du changement climatique dans les années à venir aura un effet déterminant sur notre influence et notre rôle géostratégique dans le monde. Et il est clair que c’est un domaine où il se justifie pleinement que les pays de l’UE agissent de concert plutôt que chacun pour soi.

Letter from President Barroso to Connie Hedegaard outlining the role and portfolio of the Commissioner for Climate Actionpdf(16 KB) Choisir les traductions du lien précédent 

Dernière mise à jour : 27/06/2013 | Haut de la page