Chemin de navigation

REGION DE LA SEMAINE

Berlin

(25 - 02 - 2013)

Berlin

Le Commissaire en charge de la politique régionale, Johannes Hahn, organise le 28 février à Bruxelles les premières négociations directes entre la Commissioneuropéenne et les maires des capitales de l’UE. Ils discuteront de la façon d’aborder les défis urbains de la politique régionale et urbaine 2014-2020 par le biais de solutions intégrées. La ville de Berlin, qui sera représentée par son maire Klaus Wowereit, est un modèle à suivre dans le domaine du développement durable en milieu urbain, son approche tenant compte à la fois des aspects sociaux, environnementaux et économiques. C’est pour cette raison que Berlin a reçu le prix RegioStars 2013 pour son projet de gestion des quartiers «Quartiersmanagement Berlin».

Quelles sont les priorités de la région?

Berlin est la capitale de l’Allemagne, ainsi que l’une des16 régions («Länders») d’Allemagne. En 2006, le Sénat de Berlin (gouvernement régional) a mis sur pied une stratégie pour la croissance et l’emploi dont les priorités sont les suivantes:

- investir davantage dans la connaissance et l’innovation;

- développer les petites et moyennes entreprises;

- créer des emplois, en particulier dans le domaine de l’intégration sociale.

Les champs d’intervention dans lesquels ces priorités peuvent être mises en pratique sont l’économie, la connaissance, l’environnement et le développement durable en milieu urbain.

Quelle est la contribution apportée par la politique régionale de l’UE?

Pour la période 2007-2013, Berlin a reçu 875,6 millions d’euros de subventions européennes au titre du programme opérationnel régional «Berlin». Conformément aux priorités du gouvernement de Berlin, ce programme vise à améliorer la compétitivité internationale de la ville et de ses entreprises. L’aide de l’UE renforcera la capacité d’innovation et d’adaptation ainsi que la productivité du secteur privé et permettra ainsi la création d’emplois. En outre, la connaissance et la créativité serviront de moteur au développement économique et social. Pour ce faire, l’investissement européen mise sur la promotion de la capacité d’innovation et d’une économie axée surla connaissance. Par ailleurs, de nouveaux potentiels seront exploités grâce à l’intégration sociale et à l’amélioration de la situation environnementale. 

Concernant le développement urbain, les potentiels spécifiques de chaque zone de la ville seront exploités et renforcés de façon ciblée dans le cadre de concepts intégrés. Berlin est en la matière un excellent modèle de politique urbaine pour la prochaine période de programmation (2014-2020).

Exemples de projets

Stratégie d’innovation «InnoBB»

«innoBB», stratégie d’innovation conjointe des États de Berlin et de Brandebourg, est l’une des nombreuses initiatives de coopération mises en œuvre entre Berlin et la région voisine de Brandebourg. Adoptée le 21 juin 2011, cette stratégie vise à former des clusters transrégionaux dans des domaines de pointe tels que les sciences de la vie et de la santé, les technologies énergétiques, la mobilité, les transports et la logistique, les TIC, les médias, les industries créative etla photonique. Cetteinitiative est cofinancée par l’UE dans le cadre de sa politique régionale. La priorité de la stratégie innoBB est d’intégrer le monde des affaires et le secteur berlinois des sciences et de la recherche dans la communauté internationale (principalement européenne) de l’innovation.


RegEnergy: les régions s’unissent pour trouver des solutions énergétiques plus durables: contribution de l’UE de 830 942 EUR

L’objectif de RedEnergy est d’offrir des solutions de chauffage à la fois abordables et respectueuses de l’environnement. Ce projet, qui réunit des acteurs nationaux, régionaux et municipaux au sein d’un vaste réseau européen, entend améliorer le secteur de l’énergie par le biais de décisions politiques locales et d’incitations financières visant à stimuler une utilisation efficace de l’énergie. RedEnergy aide les régions et communautés européennes à satisfaire la demande croissante de systèmes de chauffage et de refroidissement. Grâce à l’expérience acquise lors de projets précédents, ces régions et communautés peuvent exploiter des solutions innovantes utilisant des sources d’énergie renouvelable. Ensemble, 18 partenaires issus de 11 pays ont tenté de voir comment l’innovation en matière de chauffage pouvait bénéficier au développement régional. Le réseau RedEnergy a su intégrer la dimension économique et sociale du concept de durabilité à l’échelon régional.

Projet de rénovation énergétiquement efficace de la maison familiale et centre d’accueil des sans-abris de la Nostizstrasse: contribution de l’UE de 509 571 EUR

Ce projet fait partie du programme d’amélioration de l’environnement de Berlin, qui cherche à améliorer la situation environnementale dela ville. Il tient compte de l’impact social des travaux de rénovation, mais aussi de la nécessité d’accroître l’efficacité énergétique du bâtiment.

La maison paroissiale de Heilig Kreuz-Passion sur la Nostizstrassea été construite en 1964 et 1965. Il s’agit d’un bâtiment d’angle de six étages avec une vaste salle. Utilisée comme maison familiale et centre d’accueil pour les sans-abris, elle fait aussi office d’hospice. Située au cœur du quartier de Kreuzberg, elle transcende diverses barrières pour réunir des personnes de tous horizons, luttant contre l’exclusion des plus démunis et des personnes handicapées. Elle offre aussi un lieu d’hébergement et de répit aux personnes sans abris, malades ou mourantes. Le bâtiment et la salle ont été entièrement rénovés dans une optique d’efficacité énergétique. D’autres améliorations ont été apportées, notamment des modifications structurelles dans les fondations et le remplacement des sanitaires et de la cuisine. Elles ont été financées par le centre lui-même.

«Quartiersmanagement Berlin»:contribution de l’UE de 83 500 000 EUR

Les zones socialement défavorisées de Berlin ont souffert du mauvais entretien manifeste des espaces publics, du chômage, de la dépendance aux aides d’État et de problèmes liés à une intégration sociale et ethnique défaillante. L’objectif premier du programme «Quartiersmanagement Berlin» est de remédier à cette situation et de créer des quartiers solidaires offrant des possibilités de développement similaires . Les principaux partenaires du projet sont les habitants eux-mêmes, en coopération avec le Département sénatorial du développement urbain et de l’environnement de la ville, les arrondissements locaux et les équipes de Quartiersmanagement. Plusieurs organismes locaux, telles que sociétés de logement, écoles, entreprises et foyers communaux, qui permettent souvent une synergie bien utile, ont également joué un rôle crucial dans le projet. Celui-ci vient de recevoir le prix RegioStars 2013 dans la catégorie «CityStars».

Pour en savoir plus:

Politique régionale de l’UE à Berlin

Projets cofinancés par l’UE