Chemin de navigation

REGION DE LA SEMAINE

Péloponnèse

(11 - 02 - 2013)

Péloponnèse

Le Commissaire en charge de la politique régionale, Johannes Hahn, doit aller en Grèce pour faire le point sur la mise en œuvre des projets de politique régionale dans le pays. Il se rendra notamment dans le Péloponnèse le 15 février pour y rencontrer M. Petros Tatoulis, gouverneur de la région, et visitera des projets financés par l’UE à Tripolis.

Pour la période 2007-2013, une somme de 914 millions d’euros a été attribuée par l’UE à la zone comprenant le Péloponnèse, la Grèce occidentale et les îles Ioniennes au titre du programme opérationnel régional «Grèce occidentale - Péloponnèse - îles Ioniennes». Les investissements de l’UE dans la région ont trait principalement aux infrastructures de transport, à l’environnement, au développement rural et urbain, à la culture, à l’entrepreneuriat et à la convergence numérique, aux infrastructures et aux services sociaux, à la santé et à l’aide sociale.

Le Péloponnèse se trouve au sud de la Grèce. Doté d’une superficie de 15 490 km² (11,7 % du territoire grec) et d’une population d’environ 640 000 habitants, le Péloponnèse affiche un PIB par habitant de 75,1 % de la moyenne de l’UE (chiffres de 2009).

Quelles sont les priorités de la région?

Travaux d’infrastructure et accessibilité:

- amélioration et développement du réseau routier national;

- amélioration et développement du réseau routier transcommunal et intercommunal;

- modernisation et développement des infrastructures portuaires de base;

- amélioration de la planification urbaine.

Convergence numérique et entrepreneuriat:

- intégration des nouvelles technologies dans les processus de production des entreprises: soutien aux PME pour qu’elles puissent accéder aux outils modernes de communication et d’information (TIC), notamment investissements dans les équipements technologiques et l’installation de PC;

- modernisation et rationalisation de l’administration publique régionale de façon à mieux répondre aux besoins des entreprises et des particuliers: présentation et utilisation des TIC, développement et application des technologies numériques pour améliorer les capacités organisationnelles de l’administration.

Développement durable et qualité de vie:

- mise en valeur de monuments et de sites archéologiques, protection et amélioration des espaces naturels remarquables et des zones vulnérables de façon à élargir et diversifier l’offre de produits régionaux pour le tourisme, un secteur économique important dans la région;

- amélioration et accroissement de l’efficacité et de la fonctionnalité des infrastructures sociales, de l’éducation, de la santé et du bien-être: l’objectif est de moderniser ou de construire des infrastructures d’enseignement primaire et secondaire, des centres de santé et des bureaux d’aide sociale;

- accroissement de la fonctionnalité des infrastructures des zones urbaines et semi-urbaines régionales;

- amélioration des conditions de vie de la région et/ou accroissement du nombre d’habitants et de visiteurs ayant accès à de l’eau potable parallèlement à la réduction des pertes hydriques;

- protection de l’environnement contre les déchets solides et liquides;

- régénération des zones sous-développées / rurales.

Quelle est la contribution de la politique régionale de l’UE?

Pour la période 2007-2013, il est prévu d’injecter la plus grosse partie de la contribution des fonds régionaux européens (environ 368 millions d’euros pour la région du Péloponnèse) dans des interventions relatives à la qualité de vie et au développement durable. Des travaux de construction et de modernisation des hôpitaux permettront de proposer quelque 500 lits supplémentaires. Il est prévu de construire deux décharges.

Deux stations d’épuration doivent également être construites. Dans le domaine des travaux d’infrastructures et de l’accessibilité, 85 km de routes nationales seront entretenus et modernisés.

Concernant la convergence numérique et l’entrepreneuriat, 1 100 entreprises devraient participer à la mise en œuvre du programme. Enfin, environ 300 entreprises du secteur du tourisme seront modernisées.

Exemples de projets

- Achèvement du réseau d’approvisionnement en eau à Nafplio: contribution de l’UE de 2 975 000 EUR

Ce projet fait partie des 181 projets prioritaires cofinancés qui ont été retenus par les autorités grecques et par la Commission en novembre 2011 en raison de leur grand intérêt sur le plan des retours sur investissement et de la création d’emplois. Il vise à achever le réseau interne d’alimentation en eau de la ville de Nafplio et des zones résidentielles environnantes de Karathona et Exosti. La longueur totale du réseau à construire est de 36,39 km. Le projet prévoit également le remplacement des anciennes conduites et la fourniture et l’installation de deux citernes d’eau métalliques. La réalisation du projet améliorera la qualité de vie et l’attrait de la région. Il devrait s’achever en juin 2014.

- Port de Gytheio: contribution de l’UE de 18 902 300 EUR

Ce projet figure aussi dans la liste des projets prioritaires. Il concerne l’une des villes les plus importantes de la région: Gytheio. Les travaux visent à combler les besoins du port de Gytheio eu égard à la taille des bateaux qui doivent utiliser ses infrastructures. La jetée du port sera allongée de 110 mètres dans le prolongement du petit tronçon existant.

Les plateformes de la jetée côté ouest, construites dans le cadre du projet d’extension, pourront desservir des transbordeurs de 150 mètres de long, tandis que les quais côté est du port pourront accueillir des bateaux de croisière de 200 mètres de long. Le projet est particulièrement important pour le bon fonctionnement du port, en particulier en été. Il devrait avoir un impact économique non négligeable sur l’activité commerciale du Péloponnèse et favoriser le développement du secteur du tourisme. La fin des travaux est prévue pour mars 2014.

- Château de Karytaina: contribution de l’UE de 1 105 000 EUR

Le château franc de Karytaina, construit sur un rocher escarpé au milieu du 13e siècle, était utilisé par les Francs pour contrôler la zone nord-est de l’Arcadie. Le projet prévoit des travaux de réhabilitation des bâtiments principaux sur la pente de la colline ainsi que la restauration du chemin traditionnel.

Il figure aussi dans la liste des projets prioritaires qui cherchent à mettre en valeur les monuments historiques de la région et à attirer les touristes.

Pour en savoir plus:

Autorité de gestion

Région du Péloponnèse