Chemin de navigation

REGION DE LA SEMAINE

Attique

(08 - 01 - 2014)

Attique

Le 8 janvier, le Commissaire Hahn se rend à Athènes pour l’inauguration officielle du mandat de six mois de la Grèce à la présidence tournante de l’Union européenne. L’événement compte la présence du président de la Commission européenne, M. Barroso, et de tous les autres commissaires. Le Commissaire Hahn discutera des priorités de la présidence grecque dans le domaine de la politique de cohésion. Figure ensuite au programme une visite régionale de l’Attique le 9 janvier.

Le Commissaire rencontrera à cette occasion le gouverneur de l’Attique, M. Ioannis Sgouros, et des représentants de la recherche et des entreprises pour discuter de la façon dont la région peut tirer le meilleur parti de la nouvelle politique de cohésion pour 2014-2020 en se spécialisant dans des secteurs dotés d’un fort potentiel de croissance. L’Attique est la 8e des 13 régions grecques à accueillir le Commissaire, qui visitera aussi des projets financés par l’UE dans cette région.

 

L’Attique abrite un tiers de la population grecque, dont la capitale de la Grèce, Athènes. La région renferme 37 % de la population active du pays et produit 40 % du PIB national. Elle reste le producteur industriel et entrepreneur le plus important du pays, accordant un rôle prédominant au secteur des services: transports, tourisme, finances et administration publique.C’est aussi le chef de file national au chapitre de la recherche et développement. Néanmoins, il faudra développer la fabrication de produits technologiques, ainsi que le secteur des TIC et de la microélectronique. La région, qui affiche un taux de chômage de 28 %, présente un énorme potentiel dans le domaine du tourisme, de la recherche et développement et de la fabrication, mais ces perspectives sont mises à mal par la crise et les faiblesses structurelles.

 

Quelles sont les priorités régionales de l’Attique?

L’Attique, qui compte devenir une plateforme à la fois régionale et internationale pour le sud-est de l’Europe, s’est fixé les priorités suivantes: la création d’emplois, la transformation du tissu d’entreprises régional en un secteur extroverti et moins dépendant de l’État et le développement des infrastructures régionales. Les investissements doivent servir à financer la recherche et l’innovation, l’amélioration de la compétitivité des petites et moyennes entreprises (PME) et le passage à une économie sobre en carbone.

 

Dans quelle mesure la politique régionale de l’UE y contribue-t-elle?

Pour la période 2007-2013, l’Attique bénéficie du soutien d’un programme régional doté d’un budget de l’UE de 2,24 milliards d’euros financé par le Fonds européen de développement régional (FEDER). Jusqu’à fin 2013, 1,4 milliards d’euros ont été versés (63,1 %) et les autorités grecques ont récemment sollicité 0,4 milliards d’euros supplémentaires, d’où une hausse du taux d’absorption qui passe à 83,9 %.

Pour la période 2014-2020, la région est classée parmi les régions plus développées puisque son PIB par habitant est supérieur à 90 % du PIB moyen de l’UE. Les investissements devront être bien ciblés, promouvoir les synergies entre les fonds structurels, les fonds d’investissement et les interventions et générer de la valeur ajoutée et de l’emploi à l’échelon local. Le nouvel instrument de politique urbaine, «l’investissement territorial intégré», pourrait s’avérer utile pour le développement urbain, tandis qu’on accordera une attention spéciale à la cohésion sociale dans la ville d’Athènes.

 

Exemples de projets:

- Extension de la ligne Attiko Metro en direction du port du Pirée: financement européen et national de 191 000 000 EUR

Ce projet a totalement révolutionné les transports urbains dans le bassin de l’Attique. Il a amélioré les conditions de vie des habitants d’Athènes et la qualité de l’air. L’extension de la ligne 3 du métro d’Athènes vers le centre du Pirée permettra de relier le plus grand port du pays à Athènes et à l’aéroport international.

 

- Conservation et restauration des monuments de l’Acropole: financement européen et national de 8 000 000 EUR

Ce projet fait partie d’une série de projets visant à promouvoir les trésors culturels et archéologiques nationaux que renferme la région. L’objectif est de faire de ces sites des aimants économiques pour le développement d’autres activités.

- Extension du port de Lavrio:financement européen et national de 3 800 000 EUR

L’extension des installations portuaires du port de Lavrio, qui prévoit notamment la construction et l’extension d’un quai, permettra d’accueillir des navires de croisière. En outre, l’amélioration des installations pour les bateaux commerciaux traditionnels sillonnant les îles de la mer Égée facilite la connexion entre ces îles et la capitale.

 - Construction de collecteurs d’eau de pluie à Péania: financement européen et national de 22 100 000 EUR

Ce projet concerne la construction de deux grandes conduites de collecte des eaux de pluie pour protéger la zone de Péania (Attique orientale) des inondations.La longueur totale de ces conduites est d’environ 5 120 mètres.Pendant les travaux, les découvertes archéologiques sont extraites et protégées.

 

Informations complémentaires:

Programme opérationnel «Attique»
Région de l’Attique