Chemin de navigation

REGION DE LA SEMAINE

Epire

(04 - 11 - 2013)

Epire

Le Commissaire en charge de la politique régionale, Johannes Hahn, se rend dans la région grecque d’Épire les 4 et 5 novembre pour discuter avec le gouverneur de la région, Alexandros Kachrimanis, et les représentants des autorités locales et des associations d’entreprises de la façon dont l’Épire peut tirer le meilleur parti de la nouvelle politique de cohésion de 2014-2020 en se spécialisant dans des secteurs dotés d’un fort potentiel de croissance comme l’agroalimentaire, l’écotourisme, les TIC et la santé. Le Commissaire visitera également des projets financés par l’UE. L’Épire est une région montagneuse faiblement peuplée du nord-ouest de la Grèce. La région doit faire face à des défis et des risques en matière de cohésion territoriale interne et avec le reste du pays, à un manque de flexibilité et à l’inadéquation des compétences sur le marché du travail. Les disparités entre les zones rurales et urbaines et le déclin démographique sont d’autres problèmes auxquels la région est confrontée.

Dans les dix dernières années, les investissements dans les infrastructures de transport (la route d’Egnatia et le port d’Igoumenitsa) ont permis de désenclaver la région sur le plan national et international. L’Épire propose des produits agroalimentaires de qualité (lait, fromage, vin et produits de l’aquaculture). Riche d’atouts naturels et culturels, l’Épire présente un fort potentiel de développement pour une nouvelle forme de tourisme de qualité. La région est aussi dotée d’une université (en particulier une faculté de médecine) et pourrait prospérer dans certains secteurs dans lesquels elle présente des avantages concurrentiels.

 

 Quelles sont les priorités de la région?

 Les priorités de la région pour la période 2007-2013 sont:

  • moderniser les infrastructures routières et urbaines;
  • améliorer la compétitivité, l’extraversion de l’économie, la qualité et le caractère innovant des entreprises;
  • améliorer le capital humain;
  • rationnaliser la protection environnementale et la gestion des ressources naturelles;
  • renforcer la cohésion économique intrarégionale;
  • exploiter le tourisme et la culture pour favoriser la croissance et la création d’emplois;
  • promouvoir les technologies de l’information et l’entreprenariat.

 

Dans quelle mesure la politique régionale de l’UE y contribue-t-elle?

Pour la période 2007-2013, plus de 370 millions d’euros ont été alloués à Épire au titre du programme opérationnel «Thessalia - Sterea Ellada - Ipiros», auquel le FEDER a apporté 1,1 milliard d’euros.

Les effets attendus des investissements cofinancés par l’UE dans la région englobent la création de quelque 180 emplois dans le secteur des affaires, la construction, la rénovation et la modernisation de 100 km de routes ainsi que la réhabilitation de 10 décharges et la construction de trois projets de gestion des déchets solides. En outre, plus de 4 000 élèves bénéficieront d’infrastructures scolaires entièrement neuves ou modernisées. D’ici fin 2013, les investissements dans le secteur de la santé devraient permettre de satisfaire les besoins de la population. 

 

Exemples de projets

-«Nouvelles connaissances»: contribution du FEDER de 2 900 000 EUR

Ce projet encourage la recherche à petite échelle pour couvrir des besoins régionaux spécifiques, en particulier les besoins des entreprises et de la société à l’échelon local. Les propositions soumises par les universités et centres de recherche régionaux doivent être en mesure de démontrer que leurs résultats peuvent être utilisés par les entreprises locales ou par toute autre entité locale privée ou publique. À ce jour, le FEDER a soutenu un vaste éventail de projets: contrôle de qualité pour l’orfèvrerie traditionnelle (l’un des artisanats les plus caractéristiques de la région), établissement de l’authenticité de l’origine botanique et géographique de produits alimentaires en vue de l’obtention éventuelle d’une appellation d’origine contrôlée (AOC) ou d’une indication géographique protégée (IGP), projet de recherche portant sur un traitement innovant des déchirures ligamentaires basé sur les cellules souches et le génie tissulaire, filtres à utiliser dans les usines de traitement des déchets solides, travaux de recherche sur la stabilité des ponts, etc.

 

- Centre multifonctionnel de traitement des alcooliques et des toxicomanes à l’Hôpital Hatzikosta d’Ioannina: contribution du FEDER de 8 000 000 EUR

Ce projet porte sur la construction d’un nouveau bâtiment d’une superficie totale de 4 000 m² destiné à accueillir un centre multifonctionnel de traitement des alcooliques et des toxicomanes à l’hôpital Hatzikosta d’Ioannina. Ce projet prévoit également l’aménagement des environs et des espaces verts, ainsi que la mise à disposition et l’installation d’équipements médicaux, électriques, électroniques et de prise en charge. Le centre offre des services de chirurgie d’urgence et de conseil, de même qu’une unité de désintoxication fermée.

 

- Extension de l’hôpital universitaire d’Ioannina: contribution du FEDER de 25 000 000 EUR

Ce projet concerne la construction d’un bâtiment supplémentaire de 5 étages sur le site de l’hôpital universitaire d’Ioannina.Le nouveau bâtiment et ses différents services agrandissent et modernisent les infrastructures de l’hôpital public existant, aidant la région à satisfaire les besoins actuels de la population en matière de soins de santé. Le bâtiment sera connecté aux unités de soins infirmiers existantes et au bâtiment adjacent de rééducation physique et proposera des services complémentaires.

 

Informations complémentaires

Autorité de gestion intermédiaire d'Épire

Ministère grec du développement, de la concurrence, des infrastructures, du transport et des réseaux

Région d'Épire