Chemin de navigation

REGION DE LA SEMAINE:

La Styrie

Die Steiermark

08/05/2012

Le commissaire européen en charge de la politique régionale Johannes Hahn sera en visite dans le Land autrichien de Styrie à l’occasion des festivités relatives à la journée de l‘Europe le 9 mai prochain. Il y donnera un discours sur les partenariats régionaux en Europe dans le cadre d’une conférence organisée par le Bundesrat (conseil fédéral) et le Landtag (parlement fédéré) du Land de Styrie intitulée «Kroatien- der 28. EU-Mitgliedsstaat» (La Croatie, le 28ème État membre européen). Le président du Landtag de Styrie Manfred Wegscheider, le président du Bundesrat autrichien Gregor Hammerl, le vice-chancelier et ministre fédéral des affaires européennes et internationales Michael Spindelegger et le président de la République de Croatie Ivo Josipovic seront également présents.

En 2009, le PIB par habitant de la Styrie, frontalière de la Slovénie, était supérieur de 8 % à la moyenne de l’Union européenne. La région a réussi sa restructuration économique après le déclin de l’industrie sidérurgique dans les années 80.

 

Quelles sont les priorités de la région?

Déjà considérée comme un pôle économique, de recherche et d’innovation grâce à la formation de réseaux et de «clusters», la Styrie doit maintenant garantir et continuer à développer le potentiel d’innovation de ses entreprises. Afin de pouvoir relever ce défi, le Land de Styrie a élaboré les sept lignes directrices suivantes:

  • Innovation
  • Stratégie d’implantation et internationalisation
  • Cluster, réseaux, points d'excellence
  • Cluster, réseaux, points forts
  • Qualification de l’entreprise
  • Régions et infrastructure
  • Financement innovant

Ces lignes directrices devraient consolider les atouts locaux que son le secteur de l’automobile et de la mobilité, l’économie créative, la technologie énergétique et environnementale (y compris les énergies renouvelables), le secteur du bois dans sa globalité, la technologie humaine et alimentaire, la microtechnologie et la nanotechnologie, les télécommunications et la technologie des matériaux. En outre, les technologies de l’environnement, le tourisme ainsi que le développement intégré de l’espace et des villes doivent être soutenus.

 

Quelle est la contribution de la politique régionale européenne?


Le programme cofinancé par l’Union européenne pendant la période 2007-2013 intitulé «Compétitivité régionale de la Styrie» comprend une enveloppe de 155 millions d’euros du Fonds européen pour le développement régional (FEDER). Cela correspond à environ 10,61 % de l’ensemble des investissements communautaires en Autriche au titre de la politique de cohésion pour la période 2007-2013, soit la plus grande contribution en Autriche.

L’objectif du programme est de promouvoir l’innovation et de créer des emplois, en ce focalisant sur deux priorités:

  • Le renforcement de l’innovation et de l’économie fondée sur la connaissance (en particulier en ce qui concerne les PME).
  • La revalorisation des attraits de la région (en particulier par le biais de projets liés au tourisme ou au développement urbain à Graz).
  • Jusqu'à maintenant, 2150 projets on été mis en oeuvre grâce à ce programme. Plus de 1000 emplois ont été crées et 17000 emplois ont pu être maintenus.

    La Styrie bénéficie également, avec la Slovénie, d’un programme de coopération transfrontalière soutenu par l’UE.

     

    Exemples de projets



    • Science fit: contribution du FEDER: 368 065 euros

      Ce projet donne aux PME la possiblité d’exploiter le savoir-faire scientifique des instituts de recherche de Styrie. Les potentiels de coopération concrets sont identifiés et l’expertise technico-scientifique ainsi que les résultats de la recherche sont systématiquement transmis aux PME. Ce projet se base sur les expériences entre les instituts de recherche et les PME et sur le projet précédent Technofit Pro,qui a également été cofinancé par l’UE au cours de la période de programme précédente 2000-2006.

    • Zerspanungslabor Süd-und Weststeiermark (laboratoire d'enlèvement de copeaux du sud et de l'ouest de la Styrie):contribution du FEDER: 160 638 euros

      Le «Zerspanungslabor Süd- und Weststeiermark» à Georgsberg est un centre de recherche et de développement orienté utilisateurs dans le domaine de la fabrication. Il travaille sur des solutions fondées sur la connaissance pour ses clients en collaboration avec les universités et les entreprises partenaires. En tant que plateforme de collaboration entre les écoles supérieures et les industries, le centre a pour objectif d’exploiter sur le plan économique les découvertes les plus récentes en matière de recherche, et ce en faveur de ses clients. C’est le premier centre autrichien de développement, d’essais et de tests indépendant et collaborant avec le secteur de la recherche dans le domaine de la technologie de l’enlèvement des copeaux.

    • Coopération dans le secteur du textile et de la jeunesse entre la ville de Graz et la commune de Hausmannstätten:
      contribution du FEDER: 189 900 euros

      La ville de Graz participe au programme communautaire URBAN grâce auquel la coopération intercommunale de 4 arrondissements du sud de Graz et en tout 16 communes voisines dans l’arrondissement de Graz-Umgebung doit être renforcée. Ce projet est un premier exemple de coopération intercommunale entre la ville de Graz et la commune de Hausmannstätten dans le domaine de la promotion économique. En particulier, la création d’un environnement entrepreneurial devrait créer de nouveaux emplois pour les jeunes et renforcer la coopération dans le secteur textile.

    • Emballages en verre dans le secteur pharmaceutique et de prestige: contribution du FEDER: 2 338 650 euros

      Le groupe verrier Stölzle est le seul producteur d’emballages en verre en Europe, tant sur le marché des produits de beauté et de prestige que sur le marché des soins de santé et des biens de consommation. L’entreprise prend en charge les étapes les plus importantes de la filière: du développement et de la production aux systèmes de fermeture, en passant par la décoration. La gamme des produits englobe des récipients en verre pour les produits pharmaceutiques, pour les aliments et les spiritueux, les miniatures ainsi que les récipients et flacons destinés à la parfumerie et aux cosmétiques. Dans ce projet, les investissements portent essentiellement sur des mesures globales en faveur des nouvelles technologies de production ainsi que sur la modification des systèmes de rétention utilisés dans l’industrie du verre brun.

     

    Autres informations