Chemin de navigation

REGION DE LA SEMAINE:

Slovénie

Slovenia

08/03/2012

Le Commissaire Johannes Hahn se rendra en Slovénie le 8 mars afin de rencontrer le Premier ministre Janez Janša et plusieurs membres du gouvernement en charge de l’exécution des programmes financés par l’UE.

Cette rencontre permettra de discuter de la position de la Slovénie dans les négociations en cours à la suite des propositions de la Commission pour la politique de cohésion européenne après 2013. Le Commissaire se rendra au centre de recherche technologique de Ljubljana, qui a bénéficié de financements du Fonds européen de développement régional (plus d’informations ci-dessous).

Quelles sont les priorités du pays?

La Slovénie a des frontières communes avec l’Italie, l’Autriche, la Croatie et la Hongrie.  Sa superficie est d’un peu plus de 20 000 kilomètres carrés et ses paysages sont variés, allant des Alpes, au nord, à la mer Adriatique, au sud. 

Le pays compte 2,1 millions d’habitants et son PIB par habitant est de 85 % de la moyenne de l’UE (chiffres de 2010).  Un important clivage économique sépare la partie la plus prospère de la Slovénie, à l’ouest, qui comprend la capitale Ljubljana, de la partie moins développée, à l’est du pays.

La Slovénie dispose d’une économie ouverte qui repose principalement sur le commerce extérieur, en particulier avec les autres pays de l’UE. 

Quelle est la contribution apportée par la politique régionale de l’UE?

Pour la période 2007-2013, la Slovénie a reçu plus de 4 milliards d'euros des Fonds structurels et du Fonds de cohésion au titre de l'objectif de convergence. 

Les financements de l’UE ont permis d’investir dans les domaines suivants:

  • la modernisation et la construction du réseau ferroviaire et routier slovène;
  • un soutien à l’entreprenariat, en particulier pour le développement de petites sociétés;
  • l’innovation, la recherche et le développement;
  • le développement des infrastructures touristiques;
  • les systèmes de gestion des déchets et de l’eau;
  • les technologies de l'information et de la communication;
  • les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique;
  • la création d’emplois, l’intégration sociale et l’égalité des chances.

 

Entre 2007 et 2010, l’UE a cofinancé plus de 500 projets de développement local, plus de 150 projets d’infrastructures touristiques, 700 projets d’aide aux petites et moyennes entreprises (PME) pour leur permettre l’achat d’équipements technologiques, et deux projets d’infrastructures universitaires (faculté de médecine de Maribor et Politehnika à Ljubljana). Le pays a construit 52 km d’autoroutes et lancé quinze projets environnementaux majeurs (gestion de l’eau et des déchets).

La Slovénie tire également profit de la coopération territoriale européenne car elle participe à plusieurs programmes transfrontaliers, transnationaux et interrégionaux avec ses voisins.

Exemples de projets

  • Centre de recherche technologique JUB:  Grâce à ses financements, l’UE a participé à la mise en place d’un centre de recherche et de formation de 3 000 m2, situé dans un bâtiment qui applique des normes strictes d’efficacité énergétique et d’utilisation des énergies renouvelables.  JUB est l’une des plus anciennes fabriques de produits chimiques de Slovénie.  Elle fabrique des peintures depuis plus de 130 ans.
  • Nettoyage de la rivière Savinja:  Les résidents de Celje, la troisième plus grosse ville de Slovénie, auront accès à une eau propre et potable et bénéficieront d’un environnement plus sain grâce aux investissements de l’UE dans une nouvelle usine de traitement des eaux usées.  Cette station d’épuration empêchera les déchets industriels et ménagers de polluer la rivière Savinja. 
  • Rénovation et modernisation des refuges de montagne:  Chaque année, environ 3 millions de randonneurs se rendent dans les montagnes slovènes.  Bientôt, ils pourront bénéficier d’un séjour plus confortable dans l’un des 165 refuges de montagne du pays.  Vingt-deux de ces refuges vont être modernisés et rénovés grâce au soutien du Fonds européen de développement régional.
  • Taux d’emploi des diplômés:  Grâce au programme «Candidate for Graduation», les diplômés d’université auront plus de chances de trouver un emploi après leurs études.  Ce programme place des étudiants avant la fin de leurs études dans des entreprises en rapport avec ce qu’ils ont appris et subventionne leur recrutement dans ces mêmes entreprises une fois leur diplôme obtenu. 

 

Informations complémentaires