Chemin de navigation

REGION DE LA SEMAINE:

Chypre

Cyprus

23/02/2012

Île de l’est de la Méditerranée, Chypre est une destination touristique populaire. Les services, dont le tourisme, représentent une part significative du produit intérieur brut (PIB) du pays. Parmi les autres secteurs économiques importants figurent le transport maritime, l’industrie, la construction et l’agriculture.Le PIB par habitant à Chypre est de 98 % de la moyenne de l’UE.

Le Commissaire Johannes Hahn se rendra en République de Chypre le 24 février 2012. Le principal objectif de cette seconde visite à Chypre est de discuter des priorités de la présidence chypriote de l’Union européenne de juillet à décembre 2012. Les propositions législatives relatives à la future politique de cohésions seront également abordées.

Le programme du Commissaire Hahn prévoit des réunions avec le président de la République de Chypre, Dimitris Christofias, et avec des membres du gouvernement chypriote. Le Commissaire Hahn participera aussi à une conférence sur l’avenir de la politique de cohésion.

Quelles sont les priorités du pays?

Chypre a défini les priorités suivantes concernant les financements régionaux de l’UE pour la période 2007-2013:

  • renforcer la base productive de l’économie et fournir une aide aux entreprises;
  • promouvoir une société de la connaissance, la recherche et l’innovation;
  • investir dans les ressources humaines, l’emploi et la cohésion sociale;
  • investir dans l’environnement, les transports et les infrastructures énergétiques;
  • développer des communautés durables.


  • Quelle est la contribution de la politique régionale de l’UE?

    La République de Chypre peut solliciter l’aide des Fonds de cohésions depuis son adhésion à l’UE en 2004. Entre 2004 et 2006, les financements de l’UE ont contribué à:

    • soutenir quelque 180 petites et moyennes entreprises (PME) tout en créant 500 emplois permanents;

    • créer plus de 470 km d’itinéraires touristiques;

    • améliorer les infrastructures de transport, notamment l’autoroute entre Nicosie et Limassol;

    • améliorer les installations d’élimination des déchets de Larnaca et Famagouste.

    Pour la période 2007-2013, 612 millions d’euros ont été alloués à Chypre au titre du Fonds européen de développement régional, du Fonds de cohésion et du Fonds social européen

    Chypre reçoit aussi des subventions pour financer sa participation aux programmes de coopération territoriale européenne, notamment avec la Grèce et d’autres pays méditerranéens.


    Exemples de projets

    • Des femmes chefs d’entreprise à la tête de nouvelles sociétés dynamiques: À Chypre, des femmes bénéficient d’un coup de pouce lors de la création de leur entreprise grâce à un projet de deux ans. L’objectif principal est de développer, de soutenir et d’encourager l’esprit d’entreprise des femmes âgées de 18 à 55 ans. Des entreprises détenues et gérées par des femmes voient déjà le jour à travers tout le pays, la moitié d’entre elles étant concentrées dans la capitale, Nicosie, et sa banlieue. Parmi les objectifs spécifiques figurent le secteur manufacturier, le commerce électronique, les services et le tourisme.


    • Transformation du vieil hospice, un bâtiment historique de Nicosie, en un centre communautaire où les habitants de la région, en particulier les personnes âgées et les immigrés, peuvent bénéficier de services sociaux et culturels.


    • Modernisation de la station de bus de la place Solomou à Nicosie pour améliorer l’accès au centre-ville par transports publics et réduire l’usage de la voiture.


    • Régénération du centre-ville de Limassol, notamment amélioration des installations de télécommunication et des réseaux d’approvisionnement en eau et en électricité.


    Informations complémentaires