Chemin de navigation

Des réalisations importantes en Grèce grâce aux Fonds structurels, même si d’importants enjeux demeurent

(25-07-2013)

Des réalisations importantes en Grèce grâce aux Fonds structurels, même si d’importants enjeux demeurent

Le Commissaire Hahn a félicité le gouvernement grec pour les progrès réalisés dans la façon dont les Fonds structurels sont investis en faveur de la reprise nationale, mas il a aussi sommé les banques de s’acquitter de leur tâche de soutien auprès des entreprises grecques et a insisté sur la nécessité de redoubler les efforts de programmation de la prochaine période d’investissement de la politique régionale de l’UE (2014-2020).

Au cours de sa visite cette semaine (25/7), le Commissaire Hahn a rencontré le Premier ministre Antonis Samaras et Kostis Hatzidakis, le ministre grec du développement et de la concurrence.

Lors de sa longue réunion avec le ministre Hadjidakis, plusieurs thèmes importants ont été abordés, en particulier l’absorption du CRSN, la préparation de la période de programmation 2014-2020, l’état des négociations concernant les «concessions autoroutières» et les progrès dans la mise en œuvre des autres projets prioritaires.

À propos de la façon dont la Grèce dépense et met en œuvre les Fonds structurels qui lui sont alloués, le Commissaire Hahn a félicité le gouvernement et ses ministres pour les progrès réalisés.

Le taux d’«absorption» de la Grèce (67,5 %) est aujourd’hui très supérieur au taux moyen de l’UE. Il dépasse aussi de 70 % l’objectif actuel fixé par le protocole d’accord.

Le Commissaire Hahn a spécialement insisté sur la nécessité de résoudre les problèmes de liquidités que rencontrent les petites et moyennes entreprises. Bien que de l’argent ait été mis à la disposition des banques grecques pour qu’elles puissent concéder des prêts au travers de la Banque européenne d’investissement et de 500 millions d’euros de garanties des Fonds structurels, les PME n’en bénéficient pas. Le Commissaire Hahn a indiqué que des fonds importants étaient disponibles mais n’étaient pas encore tous entrés dans l’économie réelle. La recapitalisation des banques ne doit pas interrompre la fourniture de liquidités aux entreprises.

 Pour la prochaine période de programmation, le Commissaire Hahn a souligné l’importance d’une démarche stratégique de planification des investissements financés par les Fonds structurels. Il convient de suivre la politique de cohésion, affirme-t-il, et d’identifier les domaines dans lesquels la Grèce présente un avantage concurrentiel afin de tirer parti des nombreux atouts du pays. «Il ne faut pas confondre les Fonds structurels avec un sapin de Noël», a-t-il déclaré aux journalistes à Athènes après la réunion.