Chemin de navigation

Politique de cohésion: la Commission passe à l’action pour aider certains États membres à tirer le meilleur parti des fonds de l’UE en faveur de la croissance et de l'emploi

(21-05-2013)

Politique de cohésion: la Commission passe à l’action pour aider certains États membres à tirer le meilleur parti des fonds de l’UE en faveur de la croissance et de l'emploi

La Commission européenne a proposé aujourd’hui des mesures pour aider les pays frappés par la crise à utiliser les fonds de l'UE dont ils ont tant besoin. Les mesures aideront ces États membres à lutter contre le chômage des jeunes, à soutenir les petites et moyennes entreprises et à financer de grands projets d'infrastructure. En l’absence de telles mesures, les investissements en faveur de la croissance prévus dans le cadre de la politique de cohésion pourraient être perdus faute de temps pour dépenser les fonds ou faute de cofinancement national ou privé, difficiles à trouver en raison de la conjoncture actuelle. La proposition, élaborée en réponse aux demandes formulées par les gouvernements de l’UE et par le Conseil européen, va être envoyée au Parlement européen et au Conseil de l’UE pour adoption.

La première mesure devrait permettre de dégager plus rapidement quelque 500 millions € d'investissements en faveur de la croissance pour la Grèce, Chypre et le Portugal. Elle augmentera la contribution de l’UE dans les investissements au titre de la politique de la cohésion et autorisera une réduction de la contribution nationale. Elle prolongera également de deux ans un accord sur le cofinancement adopté en décembre 2011. Cette mesure allégera la pression qui pèse sur les budgets nationaux, mais n'exigera pas de fonds supplémentaires de l'UE.

La deuxième mesure proposée aujourd’hui accordera à la Roumanie et à la Slovaquie un délai supplémentaire pour dépenser les montants obtenus au titre de la politique de cohésion. Cela permettra d’améliorer la sélection et la mise en œuvre de projets stratégiques, notamment pour promouvoir la compétitivité des PME et aider les jeunes à trouver un emploi.

Johannes Hahn, membre de la Commission chargé de la politique régionale, a commenté la proposition en ces termes: «La Commission européenne est disposée à faire preuve de solidarité et de souplesse pour aider les pays qui sont durement frappés par la crise à retrouver le chemin de la croissance. La politique de cohésion est l’un des principaux instruments à la disposition de l’Union pour y parvenir. Les mesures spécifiques que nous avons adoptées aujourd’hui aideront ces pays à utiliser ces investissements ô combien nécessaires pour créer des emplois durables en soutenant les petites et moyennes entreprises et en les aidant à avoir accès au financement, pour aider les jeunes à trouver du travail, et pour encourager l’innovation et la recherche. Ces mesures seront non seulement bénéfiques pour les pays concernés, mais aussi pour l’Europe, dans son ensemble. Je me dois toutefois de préciser que, si elle offre une bouffée d’oxygène, cette proposition ne peut pas se substituer à des réformes ni à une accélération dans l'utilisation des fonds.»

Tout le communiqué de presse