Chemin de navigation

Des mots aux actes – Le Commissaire Hahn à propos de la stratégie de l’UE pour la mer Baltique

(04-06-2014)

Des mots aux actes – Le Commissaire Hahn à propos de la stratégie de l’UE pour la mer Baltique

Lors de la seconde journée du 5eme Forum annuel de la stratégie de l’UE pour la région de la mer Baltique, organisé dans la ville finlandaise de Turku, M. Johannes Hahn, Commissaire en charge de la politique régionale, s’est adressé à des dirigeants, des sommités du monde des affaires et des acteurs clés. Le Commissaire a demandé davantage d’attention et d’implication de la part de la région elle-même, notamment pour résoudre des problèmes clés tels que le transport et l’énergie .Le récent «rapport de gouvernance» de la Commission sur les stratégies macro-régionales, a-t-il déclaré, «est un appel adressé à chacun d’entre vous, particuliers, villes et régions ou acteurs des sphères ministérielles, à jouer votre rôle afin de passer des mots aux actes – et de veiller à ce que la Baltique reste un modèle en tant que macro-région. L’implication est au cœur de cette approche. Pour exploiter le potentiel de la stratégie, nous devons nous concentrer sur des priorités de coopération clairement définies par les États membres. Les résultats des dernières élections du Parlement européen démontrent le travail qu’il reste à accomplir pour clarifier le lien entre la vie quotidienne des citoyens européens et les politiques de l’UE. J’estime que l’approche macro-régionale peut nous aider à rapprocher l’Europe des régions et de leurs habitants.

Prenez l’énergie. Inutile de vous dire combien il est important de développer notre sécurité énergétique.

De plus, comme l’indique la stratégie de la Commission en matière de sécurité énergétique publiée la semaine dernière, une approche régionale sera décisive pour l’intégration du marché européen de l’énergie et la sécurité de notre approvisionnement. Les stratégies macro-régionales peuvent fournir un cadre permettant d’identifier des solutions cohérentes. Nous avons cependant besoin d’une approche politique et d’un processus de prise décision plus stratégiques...

La macro-région n’est pas une obligation. C’est un choix.»

Texte intégral du discours