Chemin de navigation

Au forum CiTIEs, le Commissaire Johannes Hahn déclare que «la voix des villes doit être entendue»

(17-02-2014)

Au forum CiTIEs, le Commissaire Johannes Hahn déclare que «la voix des villes doit être entendue»

Le Commissaire en charge de la politique régionale, Johannes Hahn, a ouvert le forum «Les villes de demain: investir dans l’Europe» (17 et 18 février), dont l’objectif est d’élaborer le futur agenda urbain de l’UE.

Face à un parterre de plus de 700 participants qui comptait des ministres, des maires, des représentants de municipalités et de régions ainsi que des spécialistes de l’urbanisme, le Commissaire Hahn a rappelé le besoin d’établir un agenda urbain de l’UE et de placer les villes au cœur de la politique de l’UE. Il s’est exprimé ainsi:

«En tant que Commissaire en charge de la politique régionale, je me suis employé à accroître la visibilité des villes, dont l’importance est primordiale pour l’Europe et qui ne peuvent dès lors être reléguées au second plan.»

«À n’en pas douter, les villes sont des moteurs de développement, les services et infrastructures qu’elles offrent aux communautés dépassent leurs propres frontières. Soutenir le développement urbain, c’est soutenir également les zones rurales qui les entourent.»

«L’objectif de ce forum est le renforcement de la dimension urbaine des politiques de l’UE. Si nous souhaitons établir un agenda urbain de l’UE, tel devra certainement être le but recherché.»

«Nos discussions marquent également un premier pas vers la coordination d’une réponse de l’UE dans le cadre du débat mondial. Aussi est-ce pour moi un honneur de compter parmi nous Juan Clos, ancien maire de Barcelone, qui nous expliquera pourquoi UN-Habitat a demandé à l’UE de partager son expérience en matière de développement urbain pour aider les villes à travers le monde. C’est là un défi qu’il nous faut relever avec détermination.»

«Selon moi, le point essentiel est que les villes doivent être davantage entendues.»

«Les objectifs de la politique européenne ne peuvent être accomplis sans la participation active des villes. C’est pourquoi les responsables politiques à tous les niveaux doivent davantage tenir compte de la dimension urbaine.»

«J’estime que la création d’un agenda urbain de l’UE pourrait permettre une meilleure élaboration des politiques, tant au niveau européen que national, et je suis persuadé qu’il ferait des villes des partenaires plus stables pour les décideurs européens et nationaux.»

Le texte complet du discours est disponible ici

Twitter:#EUCiTIES