Chemin de navigation

Développer pleinement le potentiel des régions ultrapériphériques: le Commissaire Hahn participe aux discussions sur les prochaines étapes

(17-10-2013)

Développer pleinement le potentiel des régions ultrapériphériques: le Commissaire Hahn participe aux discussions sur les prochaines étapes

M. Johannes Hahn, Commissaire européen chargé de la politique régionale, se rendra sur l’île française de La Réunion où il rejoindra, plus tard dans la journée, les présidents des régions ultrapériphériques européennes qui y sont réunis à l'occasion de leur conférence annuelle. Le Commissaire Hahn se félicitera de l'engagement pris par les régions ultrapériphériques à fournir des plans d’action - initialement proposés par la Commission - sur la manière dont ils comptent faire le meilleur usage des fonds de l’Union pour la période 2014-2020. Pendant cette visite de quatre jours, le Commissaire Hahn se rendra ensuite à Mayotte, qui obtiendra le statut de région ultrapériphérique en janvier 2014.

La conférence, qui se tiendra le 18 octobre, est organisée par Didier Robert, président du Conseil régional de La Réunion, et actuellement président du groupe des huit régions ultrapériphériques (Guadeloupe, Guyane française, La Réunion, Martinique, collectivité française d’outre-mer de St-Martin, Açores, Madère et îles Canaries). Les gouvernements de l’Espagne, du Portugal et de la France, ainsi que la présidence lituanienne de l’Union européenne, seront représentés à la conférence.

S'exprimant avant la conférence, le Commissaire Hahn a déclaré: «Les plans d’action présentés ici par les régions ultrapériphériques se révèlent déjà très utiles pour la réflexion stratégique, et je suis ravi que chacune des huit régions ultrapériphériques, ainsi que Mayotte, qui en deviendra une en janvier, en ait un.»

«Dans le contexte des plans d’action, les régions ont travaillé d'arrache-pied pour présenter des stratégies de croissance et d’investissement pour la période 2014-2020, non seulement pour les fonds disponibles au titre de la politique régionale, mais aussi pour tous les fonds structurels d’investissement de l’Union européenne. Les plans d’action ont également encouragé une évolution dans notre façon de voir les choses: nous ne définissons plus les régions ultrapériphériques uniquement en fonction de leurs handicaps mais aussi en fonction de leurs multiples atouts et avantages. À présent, nous devons nous assurer que ces plans s'intègrent dans les accords et programmes de partenariat, et veiller à ne pas relâcher nos efforts.»

À propos de Mayotte, où il se rendra pour la première fois, le Commissaire a ajouté: «Je me réjouis à l’idée d'accueillir Mayotte en tant que membre de la nouvelle famille de régions ultrapériphériques à partir de janvier 2014. Mayotte devra relever de grands défis et notamment accélérer les préparatifs relatifs à la manière dont il conviendra d'utiliser les investissements de l’Union et assurer qu'elle a la capacité de dépenser et de gérer un volume nettement plus important de fonds disponibles. Il est vital qu'elle y parvienne pour aider à améliorer le quotidien de ses habitants et rendre la région plus prospère.»

Pour en savoir plus:

Communiqué de presse

Ordre du jour - La Réunion

Ordre du jour - Mayotte